Tokyo n'est pas le Japon : 5 bonnes raisons d'en sortir

Cette idée d'article nous fut soufflée par Thomas lors d'une discussion à Kyoto sur les différences entre les habitants de la capitale japonaise et la population du Kansai. Il trouve une résonance dans l'article "Voyage au Japon pas cher : l'écueil du low-cost" qui a suscité des réactions animées ces dernières semaines. Mais bien avant cela, nous soulignions déjà l'interrogation "Tokyo est-elle au Japon ?".

À travers cet article, nous souhaitons réaffirmer qu'à notre sens, Tokyo n'est pas l'alpha et l'oméga d'un voyage au Japon et qu'il est généralement dommage de s'en contenter, même pour un premier séjour sur l'archipel.

Un (superbe) écran de fumée

Nous n'exprimerons jamais assez notre amour pour Tokyo, capitale fascinante aux mille facettes. On pourrait y passer des années en croyant la connaître, sans jamais la comprendre parfaitement. Mais tout aussi merveilleuse et charmante soit-elle, Tokyo reste aussi peu représentative du Japon que Paris ne l'est de la France ou New York des États-Unis (même si ce n'est pas leur capitale administrative, elle est plus adaptée en l'occurrence). Comme beaucoup de capitales, elle n'est qu'un pan du pays parmi tant d'autres, un baobab solide qui cache pourtant une forêt divinement variée.

Passer l'intégralité d'un voyage au Japon dans Tokyo et ses alentours, aussi vastes soient-ils, c'est n'avoir vu qu'une infime partie du Japon : souvent celle des poncifs parfois usés que nous rabâchent les médias depuis si longtemps (qui a dit "tradition et modernité" ?). Sortir de la capitale et aller explorer un peu plus loin que Kamakura ou Mitaka, c'est s'assurer de dépasser ces clichés pour au moins découvrir Kyoto, sa contrebalance traditionnelle.

Les Tokyoïtes trop bien élevés

Beaucoup ont cette image d’Épinal du Japonais bien élevé, respectueux des règles parfois jusqu'à l'absurde et très ordonné dans l'espace public. À vrai dire ce profil correspond peut-être surtout au Tokyoïte qui, partageant son environnement quotidien avec près de 36 millions d'autres dans la mégalopole, doit bien forcément faire preuve de civilisation.

Sans trop forcer le trait, ce Japonais peu foufou qui traverse uniquement au feu vert et fait la queue pour tout et rien, qui prend sagement son train matin et soir, on le trouve surtout à Tokyo. Difficile de généraliser sans dévier mais plus on voyage vers l'ouest et le sud, plus on découvre une population débridée qui s'éloigne des stéréotypes rabâchés à tour de bras avec une créativité omoshiroi (aussi amusante qu'intéressante). Pourquoi ne pas aller à la rencontre de ces Japonais-là, peut-être plus vrais encore ?

Et, ce qui paraîtra sans doute étrange à certains : c'est à Tokyo que les étrangers sont peut-être les moins bien accueillis. Comme ils y sont les plus nombreux, le Tokyoïte semble parfois avoir comme une forme de lassitude pour le gaijin, que l'on retrouve beaucoup moins en-dehors des grandes villes.

En schématisant, les habitants de Tokyo seraient alors les Japonais les moins spontanés, ôtant à la capitale ce charmant supplément d'âme propre à beaucoup d'autres villes japonaises.

Le manque de variété et d'authenticité

Nous en voyons déjà qui bondissent à la lecture de ce sous-titre ! Évidemment, on peut toujours y trouver de la variété (nous avons facilement listé 100 idées de visites à Tokyo) mais cela reste malgré tout relatif. En restant intra-Yamanote, difficile par exemple de dénicher des onsen ou des temples authentiques sans connaître les bonnes adresses. En forçant le trait, Tokyo apparaît parfois un peu trop clinquante et à l'échelle du Japon entier, certains pourront même la trouver limitative.

Ceux qui ont pu visiter d'autres des nombreux trésors du Japon corroboreront sans doute notre propos : se cantonner à Tokyo, c'est étriquer sa vision de l'archipel. On n'a jamais fini de découvrir le Japon et de s'en imprégner, c'est une quête sans fin mais que l'on ne fera qu'effleurer en séjournant uniquement dans sa capitale.

Il n'est évidemment pas dans notre propos de critiquer Tokyo ni ceux qui ont choisi (ou ont été contraints) de ne visiter que la capitale japonaise, mais au contraire d'encourager tous les voyageurs, non pas à courir après le maximum de paysages du Japon, mais plutôt à chercher à se confronter à plus de ses trésors que ce que Tokyo seule ne peut livrer.

Le risque de séisme et la relative proximité de Fukushima

Sur le plan géographique, Tokyo est la grande ville la plus proche du Tôhoku, à 250 kilomètres environ au sud des centrales de Fukushima. La capitale japonaise serait également plus sujette aux séismes que d'autres grandes villes : certains sismologues qui prévoient un tremblement de terre "big one" auraient tendance à l'évoquer dans l'est du Japon. Signe intéressant : beaucoup d'habitants du Kansai, sans même parler de la population plus au sud-ouest du Japon, semblaient se sentir étonnamment peu concernés lors des événements il y a deux ans et demie.

Quels que soient les efforts du gouvernement japonais pour rassurer tout le monde, efforts récompensés par l'attribution des Jeux Olympiques 2020, il reste plusieurs points d'interrogation autour des conséquences du tsunami survenu le 11 mars 2011, en particulier au niveau nucléaire. Même si beaucoup s'accordent à penser que le risque s'avère très limité pour les touristes au Japon qui n'y séjournent généralement que quelques jours, certains autres restent anxieux au moment de préparer leur voyage, en témoignent quelques questions Kotaete qui ressortent de temps en temps, en particulier vis-à-vis de la nourriture et des enfants.

Pour partir l'esprit tranquille si vous en faites partie, prévoyez un aller-retour à Osaka KIX avec un camp de base dans le sublime Kansai, puis en vous dirigeant vers Hiroshima / Miyajima, Shikoku, Kyushu ou encore Okinawa.

Il est très facile de panacher

Depuis un long moment déjà, Tokyo n'est plus la seule porte d'entrée de l'archipel nippon, ni forcément la plus facile d'accès. Ils sont de plus en plus nombreux, les voyageurs qui choisissent d'atterrir et/ou de redécoller d'une autre ville au Japon.

Pourtant, sortir de Tokyo évoque encore pour certains la peur de se perdre, les difficultés de gestion et d'orientation, la crainte que cela fasse exploser le budget, de passer tout son temps dans les transports, ou que ça n'en vaille pas la peine pour un voyage de deux semaines ou moins. Rassurez-vous : beaucoup sont des idées reçues (par exemple, au quotidien Tokyo est même souvent plus chère) vite balayées en créant l'itinéraire qui *vous* ressemble, et nous essayons sur Kanpai de vous aider au maximum à cela.

En revenant d'un voyage où vous serez resté(e) dans le grand Tokyo, quelle que soit votre appréciation de celui-ci, au moins une chose sera sûre : vous n'aurez pas voyagé au Japon, mais seulement dans sa capitale.

Encore une fois : se convaincre que Tokyo suffit pour un premier voyage et/ou que l'on reviendra au Japon plus tard, est souvent synonyme de regrets. Nous avons pu écouter à de nombreuses reprises des témoignages qui s'en sont aperçus après coup et ont alors même parlé de frustration voire d'erreur. Servez-vous donc de ces expériences pour ne pas la commettre !

---

Vous ne passerez sans doute pas un mauvais voyage en restant uniquement à Tokyo et alentour, vous ne vous y ennuierez certainement pas, mais vous aurez de toute façon grandement réduit le prisme des possibilités d'en profiter encore plus.

Tokyo n'est pas le Japon et le Japon, ce n'est pas (que) Tokyo !

Article intéressant ?
4.5/5 (34 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~240€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Thématiques associées

Pour aller plus loin

10 circuits Japon thématiques

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

ReyTan
19 Septembre 2013
12:31

Oui, bon chacun ses goûts.....
Il est je pense difficile de voir ou de connaître TOUT le Japon en un seul voyage, là serait pour moi l'erreur.
La capitale est INCONTOURNABLE car elle reflète beaucoup du Japon d'ailleurs.
Je remercie notre guide Gunter qui nous l'a fait découvrir la 1ere fois, sans ça, je ne crois pas que je sois autant tombé amoureux du Japon.
Bien sûr qu'il y a d'autres choses et d'autres régions a voir, mais dire aux gens ce genre de choses est fausses a mon avis.
Pour moi, maintenant, quand je voyage au Japon, une partie est encore consacrée à Tokyo car cette capitale est fascinante et on en découvre à chaque fois.
Si on reste "local" la vie n'est pas plus chère qu'ailleurs.
Pour ma part, j'aurai des regrets en ne voyant pas Tokyo lors d'un séjour au Japon, car je visite le Japon tous les ans et prends le temps(comme il faut)pour y découvrir toutes ses richesses, courir pour essayer de tout voir en une fois n'est vraiment pas mon truc.
Voilà mon humble avis.
Merci

19 Septembre 2013
12:56

tout juste ...
sauf que je comprends difficilement ceux qui avouent rester une, deux semaines voire plus rien qu'à Tokyo, même en faisant des sorties avec A/R dans la journée. Je pense bien évidemment aux "touristes", enfin à ceux qui passent des "vacances" au Japon, pas à ceux qui y vont pour y séjourner au moins 3 mois ou plus.

19 Septembre 2013
12:31

L'article répond bien à certains commentaires qu'on a pu lire ces derniers temps.
Je suis entièrement d'accord, même si je mets un bémol quand même : il ne faut pas faire l'impasse sur Tokyo même lors d'un premier voyage. Car, à mon avis, c'est LE point de départ qui permet d'apprécier d'autant plus le reste.
En ce qui me concerne, je n'ai vraiment pris le temps de visiter Tokyo que lors de mon 3e voyage au Japon. Comme mes voyages étaient plus professionnels que privés, je passais en général une semaine à Tokyo entre l'aéroport, l'hôtel et les salles de conférences pendant la journée et je voyais le Tokyo d'avant 9h du matin et d'après 18h le soir. Je ne pouvais m'accorder que 1 ou 2 weekends de 2-3 jours pour des visites "touristiques" et j'ai préféré, les premières fois, aller voir ailleurs ...
Depuis, à chaque voyage, je passe au moins 2 jours entiers à Tokyo que je connais vraiment bien, mais je découvre à chaque fois des choses pas forcément touristiques mais qui comblent la soif d'en savoir toujours plus sur ce pays et son peuple.

ReyTan
19 Septembre 2013
12:35

merci pour votre commentaire
ça me rejoint totalement

Noy
19 Septembre 2013
15:07

Je vais me contenter de Tokyo lors de mon premier voyage, il y aura de quoi faire d'ici là. Et quand je serai un peu plus à l'aise (et un peu plus blindé) j'irai visiter le Kansaï.

ReyTan
19 Septembre 2013
15:17

oui ne t'inquietes pas, tu auras largement de quoi faire.
Va visiter le musée EDO, tu en apprendra beaucoup sur ce beau pays.
Bonne visite

19 Septembre 2013
16:03

Eh bien mo, tout ce que j'ai pu lire sur Tokyo ici et ailleurs ne me donne pas franchement envie d'y aller (même si je ne saurais pas vraiment dire pourquoi). Même si mon premier voyage n'était pas vraiment touristique, j'aurais facilement pu passer quelques jours, voire une semaine, à Tokyo. Je ne l'ai pas fait, et pas seulement à cause de la chaleur estivale. Mon prochain voyage, il sera soit à nouveau dans le Tohoku, soit à Kyushu, et dans les deux cas je ne pense pas mettre les pieds à Tokyo hormis pour descendre du N'EX et monter dans le Shinkansen.

19 Septembre 2013
16:05

Bonsoir,

Heureusement que tu as réussi à placer 'entre tradition et modernité' sinon j'aurais été frustrée de ne pas le lire.
Très bel article que je partage tout à fait.

Je ne suis pas sectaire en matière de voyages et je pense que l'on peut aborder un pays de bien des façons.

Le Japon est quand même un pays bien particulier.

J'ai eu le privilège d'y aller déjà 6 fois, soit 12 semaines en tout.
J'ai découvert le Japon en commençant par quelques jours à Tokyo puis quelques jours à Kyoto. Je n'en avais aucune clé et, rétrospectivement, je pense que le mieux aurait été de commencer par Kyoto car la ville est moins tentaculaire, on s'y repère assez facilement, on apprend à se déplacer en train, bus, métro, on y voit des temples et jardins splendides, on découvre une nourriture différente de nos sushis et on s'acclimate peu à peu.
Pendant 4 voyages, je ne suis restée que sur Kyoto et alentours.
En avril dernier, j'ai redécouvert Tokyo avec grand plaisir et avec beaucoup plus de facilité.
J'ai rajouté Hiroshima, Miyajima et ... Kyoto où je me sens comme chez moi, ou presque.
Pour ce qui me concerne, le Japon est le seul pays qui m'ait donné immédiatement cette sensation que j'y retournerais pendant plusieurs années avant de passer peut-être à autre chose.

En venant régulièrement sur Kanpai, en lisant toutes les idées que j'y trouve, j'ai envie de découvrir autre chose mais en continuant de mieux connaître ce que je connais déjà.

Je crois aussi que c'est du luxe de pouvoir se dire, à propos du Japon : l'an prochain, je voudrais aller là, l'année d'après je voudrais aller là... Pour certaines personnes, le Japon ne restera qu'un rêve inaccessible. Pour d'autres, cela constituera l'objet d'un seul voyage.

Chacun a son idée du Japon. Gardons nos rêves et nos idées de voyages.

Bonne soirée à tous,

Annie

Gunter
19 Septembre 2013
21:44

Merci Rey ;-)

Il en faut pour tous les goûts et chacun est différent.
Mais je ne suis pas d'accord avec le fait de quasiment squizzer Tokyo.
Cela fait 9 fois que je vais au Japon (24 semaines en tout), donc quand même un peu de connaissances. Et bien la première fois Tokyo est bien suffisant. Ensuite, voyage après voyage on s'est écarté de plus en plus, mais avec toujours 1 semaine sur 3 sur Tokyo. Et on découvre toujours des nouveautés.
Depuis, nous avons fait le Japon du Nord (Sapporo en Hiver) au Sud (Kumamoto, le Mont ASO) en passant par Sendai, Nikko, Kobé, Osaka, Hiroshima, Nagoya, Kamakura, etc...
Le Japon, comme tout pays, ne peut pas se découvrir en un seul voyage.
Mais surtout ne pas boycotter Tokyo.
Et la gentillesse des japonais on la reçoit partout, on n'a vu aucune différence d'un bout à l'autre du Japon. De toute façon, dès qu'ils apprennent que vous êtes français, c'est le sésame.
La première fois au Japon est souvent un révélation et on en tombe amoureux. Et généralement c'est sur Tokyo, puisqu'on arrive là. Donc on ne peut l'oublier. Au début il n'est pas facile de se dire qu'on va quitter la capitale pour découvrir le pays. Cette année on est parti avec de nouveaux amis (Rey ne pouvant venir cette fois) et c'était leur première fois. Et j'ai voulu leur montrer un maximum du Japon en 3 semaines. On a donc fait un périple de Sendai à Miyajima en passant par Tokyo, Motégi, Kamakura, Osaka, Kobé, Hiroshima et de nombreuses destinations pittoresques en pleine campagne ou montagne, iles aux chats, etc...
Eh bien je peux vous dire que mes amis m'ont dit que jamais ils n'auraient osé faire tout ça seuls la première fois. Il ne faut pas oublier que la barrière de la langue est importante au Japon et qu'en dehors des sentiers battus, même l'anglais ne sert plus beaucoup. C'est pour ça que le premier voyage au Japon, c'est souvent uniquement sur Tokyo. Et je peux vous dire qu'à peine rentré en France, je n'avais qu'une envie, c'était d'y retourner. Donc ne manquez surtout pas Tokyo, vous le regretteriez. Mais aux voyages suivant, oui! En plus de Tokyo, il faut aller voir plus loin.

ReyTan
20 Septembre 2013
04:56

Il est clair qu'il faut voir autre chose que Tokyo et chacun voyage suivant ces attentes et inspirations, pour moi le voyage est d'abord et avant tout dans la rencontre des gens mais pas juste les voir une fois, mais s'en faire des amis comme nous en avons maintenant car ces gens nous font découvrir leur pays et leurs traditions bien mieux que n'importe quel guide du routard ou autre blog sur internet.
Beaucoup de nos amis sont sur Tokyo, Chiba et pour nous Tokyo est centrale pour se donner rendez-vous, ce qui ne nous empêche pas ensuite de visiter d'autres région avec eux et par d'autres moyens comme la voiture qu'ils avaient loué pour nous emmener jusqu'au mont Fuji, ce qu'il nous serait impossible a faire seul je pense, là aussi c'est une vraie expérience de connaître les réseaux routiers de ce pays...
Je ne pense pas avoir de regrets de quoi que ce soit, car ce pays je le découvre petit a petit avec et grâce à mes amis Japonais et j'ai aussi la joie de les recevoir ici en France et de faire pareil pour eux, ça pour moi et la vraie façon de voyager.

20 Septembre 2013
06:45

Bonjour Gunter,

Très belle intervention, cela donne envie de découvrir tout ce que tu mentionnes.
Ce n'est pas la première fois que je te lis sur Kanpai mais je viens de comprendre le sens de ton avatar à l'instant seulement :) mes neurones ne l'avaient pas décrypté...

Sur Kanpai, quelques Kanpaieurs... ont quand même beaucoup de chance de pouvoir visiter le Japon régulièrement. Cela nous donne la possibilité de nous dire : 'cette fois-ci, je zappe Tokyo (ou non)' suivant les goûts.

Bonne journée et bons futurs voyages. Avais-tu rédigé un blog ou mis des photos en ligne suite à tes voyages ?

Annie

20 Septembre 2013
06:50

... Et bonjour Rey aussi.

Vous avez beaucoup de chance, Gunter et toi, de vous être fait des amis sur Tokyo et sa région.

Je me suis fait 2 amies sur Kyoto et maintenant je connais leurs filles dont l'une réside en France. Cela crée des liens très agréables. De la même façon que toi, je les reçois aussi quand elles viennent à Paris mais je vais plus souvent au Japon qu'elles ne viennent à Paris.

Bon week-end,

Annie

ReyTan
20 Septembre 2013
07:10

Bonjour Annie
Oui c'est très agréable d'avoir des amis là bas, ils nous font une super fête quand on y va, nous font connaître énormément de choses sur le Japon, nous apprennent la langue (enfin quelques mots)nous on fait pareil car ils aiment le Français, c'est très enrichissant et c'est ce genre de choses que je recherche,le côté humain.
Comme l'a dit Gunter, nous n'y sommes pas allés l'été dernier car nous avions opté pour le printemps et les Sakuras en fleurs et on ne partira plus qu'a cette saison car le pays est trop beau à cette période, en plus pas de grosses chaleurs et donc moins de clim a supporter, moins de fatigue, ce qui fait que le soir nous avons encore des réserves pour sortir et voir la vie la nuit qui est encore autre chose a découvrir....

L'été au mois d'août, je reçois mes amis Japonais ici à Nice, cette fois ci c'était mon amie de Chiba et nous lui avons fait faire un sacré périple en voiture, Nice, Mont St Michel où nous avons dormi, Paris, elle était ravie et émerveillée, c'est important ces liens tressés comme ça au fil du temps.
Nous savons déjà qu'en mars prochain, mes amis nous on réservés plein de visites et on leur fait confiance.

Pour l'Avatar de Gunter, c'est en fait un avatar que j'ai créé et que j'ai déposé, j'en fait des badges que j'offre aux personnes lors de différentes rencontres au Japon, car les Japonais sont toujours a vous faire des offrandes, dans les magasins et ailleurs et je me trouvais bêtes et embarrassé de ne pouvoir leur donner autre chose en retour, avec ces badges je fais des heureux je peux vous le dire.

Vivement mars que je revois Tokyo et autre....

20 Septembre 2013
07:24

Bonjour Rey,
Super cette idée de badge.
Ah ces cadeaux échangés avec les Japonais.
Quand l'une de mes amies vient à Paris, sa valise est remplie de petits trucs très gentils. Cela peut aller d'une coupure d'article de presse où l'on voit des geisha car elle sait que cela m'intéresse à ... 8 paires de chaussettes avec 5 doigts... à un assortiment de petites boites... à des biscuits apéritif... à des boites de gâteaux ... à des cahiers.
Quand je vais au Japon, elle m'offre de magnifiques boites de gâteaux et autres cadeaux... Maintenant, je lui fais promettre d'être raisonnable et nous sommes arrivées à un juste milieu.
J'avoue que cela a quand même déteint sur moi. Quand je vais au Japon, je pense quelques semaines à l'avance aux cadeaux que j'emporterai et ne suis jamais prise au dépourvu. La première fois que j'ai retrouvé mes deux amies, je n'avais pas les clés de cette coutume et me suis sentie un peu bête de ne pas avoir de cadeaux. Maintenant, j'ai toujours des cadeaux dans mon sac et pare à toute occasion.
Bon week-end,
Annie

Gunter
22 Septembre 2013
23:36

Bonjour Annie,

Je met environ 4 mois pour préparer mon voyage. Je cherche vraiment partout sur le net, même des sites en anglais, afin de voir le plus beau, le plus insolite, le plus étonnant, enfin tout ce qui va nous faire plaisir au Japon. On est tombé amoureux de ce pays (comme beaucoup évidemment) et dès que j'ai fini ma préparation (environ 2 à 4 semaines avant de partir) j'ai un manque tous les soirs jusqu'au départ.
Effectivement nous savons que nous avons beaucoup de chance de pouvoir partir 1 à 2 fois par an au Japon. Mais en s'y prenant bien, en cherchant beaucoup, on peut par pour pas cher (tout est relatif)
Gaël avait ouvert un sujet pour partir 2 sem

Gunter
22 Septembre 2013
23:47

Oupss!! Appuyé sur la mauvaise touche!!!
Je poursuis:

Pour partir 2 semaines à 1800 euros, en tirant bien, on peut partir 3 semaines avec cette somme. (sans les cadeaux évidemment).
Concernant un blog, c'est plutôt sur un forum que je met mes compte-rendu journalier quand je suis en voyage. J'y passe pratiquement 3 heures (j'arrive à mettre jusqu'à 100 photos pour une journée) à chaque fois que je rentre le soir d'une journée éreintante (de minuit à 3 heures du mat) mais que ne ferait-on pas pour les copains qui nous lisent tous les soirs et qui y prennent du plaisir et qui en redemandent.
Maintenant, notre forum motard (et oui, nous sommes motard, tout comme Rey avec qui nous faisant des sorties dans l'année.
Mais c'est un forum privé, donc il faudrait voir avec Rey comment faire si tu as envie de lire ces CR.
Rey, à toi de voir.
Où alors il faudrait que je crée un blog ici et que je réussisse à faire des copier-coller du forum au blog.
A voir.

Gunter
22 Septembre 2013
23:53

Holala!! Quand je vois les fautes que j'ai fait, et les mots que j'ai oublié, ce serait bien Gaël qu'on puisse éditer nos textes afin de pouvoir faire des corrections.

ReyTan
23 Septembre 2013
04:51

Hello Gun
Ohayou Annie

Déjà tu peux trouver mes contes rendus sur Face book
https://www.facebook.com/ReynaldWeislo
Pour l'accès au forum ce sera plus compliqué car étant un forum motard.

Effectivement ce serait bien de pouvoir corriger car Gun s'est trompé sur la quantité de photos mises sur ces contes rendus.......hahahaha

23 Septembre 2013
12:04

Bonjour Gunter et Rey
Merci pour vos messages, j'irai voir sur le compte-rendu de Rey.
Bonne fin de journée,
Annie

19 Septembre 2013
22:41

Pour moi vivant à Tokyo depuis plus d'un an, je ne reconnais pas cette ville dans cet article, les tokyoites ont toujours été très aimables avec moi et dans le reste du japon aussi d'ailleurs, bien sûr certains caractères sont différents entre différentes grandes villes, mais c'est la même chose en France entre un gars de lille et un autre de marseille.
Enfin en plus d'une année à Tokyo, j'en découvre toujours de plus en plus chaque jour, même parfois surprenante, si Gaël pourrait se renseigner, il suffit de voir par exemple que beaucoup d'étrangers ne vont pas à Kichijojii alors que dans tout le japon la destination première où les japonais souhaiteraient habiter est précisément cette ville

20 Septembre 2013
09:14

En fait, l'endroit où le plus grand nombre de Japonais voudrait vivre est Nakano. Kichijoji arrive en 3e position. Ce n'est que dans un sondage auprès des habitants de Tokyo que Kichijoji ressort en tête comme l'endroit où la majorité des Tokyoïtes aimerait vivre ... logique, étant tout près de Tokyo.

L'amabilité des Tokyoïtes est plutôt légendaire, les gens vous dépannent/abordent par exemple dans la rue ou dans le métro s'ils croient que vous ne savez pas où aller ou que vous donnez l'impression de chercher votre chemin. Ils vont jusqu'à vous accompagner un bout de chemin pour être sûr que vous êtes sur la bonne voie ...
J'ai aussi souvent remarqué que les gens devenaient particulièrement aimables une fois qu'ils ont entendu qu'on est français, un chauffeur de taxi qui m'avait repris devant une très grosse boîte japonaise m'a semblé très peu poli au premier abord, et il est devenu tout sourire quand il m'a ensuite entendu téléphoner en français ... et on a fait 20 km ensemble en parlant moitié japonais-moitié français en parlant de Tokyo et de Paris.
Toutefois, je me souviens d'une conversation avec une amie japonaise à qui je racontais une expérience que je venais de vivre en Chine, ceci quelque 2 semaines avant mon tout premier voyage au Japon. J'avais été frappée par la civilité de Chinois attendant à l'arrêt de bus ... civilité toute apparente, ils se sont chamaillés dès l'ouverture des portes pour une place assise. A Chongqing, il y a 25 ans, j'ai pris des coups de pied dans l'histoire !
Or, dans notre conversation, mon amie japonaise a eu le réflexe (tout japonais) de sourire d'abord (avec condescendance ?), puis de pouffer de rire, en cachant sa bouche de sa main ;-) mais sans faire de commentaires.
J'ai compris lors de mon voyage subséquent au Japon. L'image : à Tokyo, arrêt Kanda sur la Yamanote, des Japonais très sages en file d'attente l'un derrière l'autre, ont commencé à se bouger les pieds à l'arrivée du train pour finir par se pousser les uns les autres pour les places assises à l'ouverture des portes. Juste un poil moins brutal qu'en Chine ...
Mais malgré tout, au global, la gentillesse prime ... et si, tout "touriste" qu'on est, l'on se met à parler japonais, alors les portes s'ouvrent :-)

Catherine
20 Septembre 2013
17:53

Pour revenir sur le sujet exposé, il me parait judicieux lors d'un premier voyage au Japon, qui est souvent de 15 jours, de commencer par Kyoto et ses environs (1 semaine) et de passer 1 semaine à Tokyo. Déjà on suit le sens de l'histoire du Japon.
Ces deux villes très différentes sont incontournables à mon sens pour appréhender le Japon. Pour faire très court, Kyoto évoque pour moi la douceur de vivre avec les nombreux temples et la verdure proche et Tokyo la frénésie économique...Je suis autant férue d'histoire et d'art que d'architecture moderne, métallique particulièrement. La découverte de la gare de Kyoto m'a autant emballée que celle
du Forum International de Tokyo..Pour l'instant nos quelques mots de japonais nous ont grandement facilité les contacts. Pour parfaire la chose, j'ai décidé d'apprendre le Katakana et l'autre langage en 3 jours (sinon plus pour moi).En 3 voyages, j'ai déjà passé 8 semaines au Japon, mais je termine toujours mes séjours par au moins 6 jours à Tokyo me permettant de faire des pélerinages sur des endroits appréciés tels le Golden Gai ou Asakusa et de découvrir aussi d'autres endroits. En 2010, nous avons fait ainsi un AR sur le dernier tramway de Tokyo et découvert des coins paumés...Nous étions prêts à recommencer en 2012, mais les vieilles voitures ne sont plus là...et une partie du charme est rompue..
Et pourtant, nous avons vu avec plaisir d'autres endroits comme Takayama, Kanazawa, Hiroshima, kurashiki, Matsumoto, Okayama, le Pont du Sento, Osaka, Himeji, Hakkodate, Toyako, Sapporo et Otaru...En novembre 2013, nous partons 4 semaines et j'ai également prévu 9 nuits à Tokyo pour découvrir d'autres endroits à Tokyo (dont beaucoup repérés sur Kanpai) et autour...

raito
22 Septembre 2013
10:35

personnelement je me suis pas mal enuyé lors des passage hors tokyo (osaka surtout), j'étais peut être pas dans les cartier les plus funs, mais c'était globalement fade comparé a tokyo où c'était totalement impossible de s'enuyer.

Pour les gens, ils sont aussi vachement sympa sur osaka/kyoto, juste un peu plus "direct" mais j'ai rien remarqué d'autre.

Catherine
22 Septembre 2013
11:06

Suis vraiment perplexe par le commentaire de Raito, comment peut-on s'ennuyer hors de Tokyo...car il y a tellement de choses diverses à découvrir, surtout à Kyoto ????
Toutefois, notre première visite à Osaka en avril 2010 fut notre moins bon souvenir au Japon : journée avec un temps froid et très pluvieux, abords de la gare Umeda en chantier d'où longs détours pédestres obligés sous la pluie battante, vue panoramique bouchée depuis Umeda Sky building à part sur l'absence d'urbanisme... en désespoir de cause nous nous sommes regugiés à l'Aquarium (pour y voir le requin baleine) et au musée Suntory. Avons vu en fin de journée toujours sous la pluie le quartier de Dotombory. Enfin retour à Kyoto debout car le train était bondé...Mais en novembre prochain, je compte bien sur Angelo pour me faire découvrir les petits coins secrêts d'Osaka et les bonnes adresses de restos en m'inscrivant à un mini Osaka Safari.

Jisui Hallai
10 Décembre 2013
15:38

Résumer le Japon à Tokyo ? Comme tu l'as dit au début, c'est comme résumer la France à Paris, les Etats-Unis à New York... Ou Londres au Royaume-Uni; c'est minimaliser le pays.

Franchement, il faut au moins voir un pendant. De faire Kyoto puis Tokyo (ou l'inverse), avec un rajout supplémentaire (Osaka, Nagoya ou Hiroshima), ça le fait vraiment.
Comme si, pour la France, on rajoute Lyon & Marseille. Et encore... Ce ne sera qu'une vue bien partielle du pays. Que se soit le Japon... ou la France.

C'est pourquoi je me concentre, lors de mon prochain trip, de donner la priorité à Osaka, au Japon des montagnes... Et pour finir, Tokyo certes, MAIS hors des lieux touristiques. Et pour finir, à une autre période de l'année !
Car l'été, c'est dur à supporter...

Chris
14 Février 2014
17:44

Perso, je ne suis pas tombé amoureux de Tokyo... les aspects que j'y aime sont propres au Japon et non pas à Tokyo en soi. Pour tout dire, je ne comprends pas vraiment les amoureux de Tokyo. Je pense qu'on aime pas les mêmes choses du Japon, ce qui est normal ; ou tout simplement cela vient de notre histoire personnelle, comment on a bordé et on s'est attachés au pays.

Alors bien sûr, si l'on sort de Tokyo en espérant retrouver les mêmes choses et en se cantonnant aux grandes villes... on sera déçu. Osaka n'est pas, par exemple, une ville si passionnante en soi. c'est le Kansai tout entier qui est magique.

01 Mai 2014
17:27

+1

Moi il faudrait me donner 5 bonnes raisons d'aller à Tokyo. (Je ne sais pas si ça existe.)

Jisui Hallai
02 Mai 2014
07:25

Et effectivement, quand je parlais d'Osaka, elle sera combinée avec ses voisines. Car le Kansai est vraiment passionnant...

Par contre, faut-il résumer ce binôme Kansai/ Kanto à un Province/ Paris pour nous ? Pourquoi ce questionnement ? C'est "malheureusement" hors sujet (encore que), mais j'ai remarqué récemment quelques animés jouant sur cette dualité (Air Gear, Code Geass...). Et si n'y avait que cela, il y a aussi la "guerre" des aéroports (entre le vieillot Narita tokyoïte et le rutilant Aéroport International du Kansaï [remplaçant celui d'Itami, qui devient le "Haneda" d'Osaka]).

Dingue d'analyser ce fait par notre filtre franchouillard (la dualité Paris/ Province).

Kyoko
01 Mai 2014
17:22

Je comprends totalement la logique de cet article. Mon 1er voyage au Japon, c'était il y a 1 an et on est resté 10 jours sur Tokyo principalement avec seulement 2 excursions en dehors.

Se déplacer en ville ne nous a pas poser de problème, question d'observation et de sens d'orientation. Par contre on ne se serait jamais vu partir prendre le train à cause de la barrière de la langue et donc la peur de se perdre ! Heureusement nous avions une amie japonaise qui a passé quelques jours avec nous et l'expédition qu'on a fait ensemble a Miura semblait juste irréalisable sans elle (changement de train, bus etc)

Mais c'est sûr, la prochaine fois j'aimerais voir autre chose que la capitale même si c'est grâce a elle que j'ai été convaincue que je reviendrais dans ce beau pays. Je suis certaine que les autres villes plus "petites" (tout est relatif) et même la campagne doivent être de superbes endroits que j'attendrais donc de découvrir

premont bernadette
11 Décembre 2014
23:56

j'arrive sur osaka pour assister à un concert de k pop (big bang)kocyera dome, et décidons de visiter la région du kansai.nous avions
décidé d'aller passer une journée à Tokyo, mais votre commentaire ainsi que le renseignement pris auprès d'une personne du consulat
de japon , nous a fait réflechir, ça fait beaucoup de chemin pour a peine survoler cette capitale, c'est un peu dommage alors que nous avons beaucoup dechoses à découvrir dans les environs d'Osaka ainsi que la ville, nous adorons les grandes villes. Tokyo sera pour un
prochain voyage avec sa région à visiter, merci pour votre information

Ajouter un commentaire