Visa de travail pour serveur / serveuse au Japon ?

11 réponses

Bonjour à tous!

Je fais appel à tous les kanpaïens qui connaissent quelque chose en ce qui concerne les visa de travail lorsqu'on est serveur/serveuse.

Je vous fais un petit topo, je suis française au Japon depuis plusieurs années et je travaille maintenant dans une boîte qui tient pas mal de café/ bar/ live bar du côté de Shibuya.
Mon entreprise a décidé d'embaucher pas mal de jeunes étrangers pour nos différents lieux du fait du nombre de touristes grandissant dans ce quartier.
Une jeune demoiselle Européenne avec un Working-Holiday a été embauché mais son visa arrive à expiration en Juillet et doit le changer pour un working visa.
Nous sommes prêt à la sponsoriser comme il se doit mais être serveuse étant considéré comme "unskilled job" le working visa n'est pas censé marcher. (Je précise que la demoiselle en question a une licence universitaire et qu'elle nous aide aussi pour des traductions et autre promotion...)

Certains d'entre vous ont-ils eu des cas où ça marchait? Connaissez-vous des gens qui ont eu le visa malgré tout ( français ou autre)?

Je suis preneuse pour n'importe quelle information!

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Samuel
21 Janvier 2015
01:13

Non, desole je ne connais personne ayant obtenu le visa.
Par contre je suis interesse par le job et j ai un visa. Pourrais tu men dire plus.

21 Janvier 2015
04:54

Merci mais je suis désolée, je ne suis pas ici pour recruter mais pour avoir une réponse à ma question.

21 Janvier 2015
09:54

Ahah le vautour :p
Tu ne peux pas marquer autre chose sur le job qui fait appelle à ses compétences de traductrices ?
Ca évitera les problèmes non ?

21 Janvier 2015
10:51

C'est ce qu'on pensait faire effectivement mais je sais pas si ça va vraiment marcher. ><
D'autant plus que son niveau de japonais, bien que conversationnel, n'est absolument pas assez élevé pour faire de la traduction. Mais si nécessaire, on mentira^^

C'est pourquoi j'aurai voulu savoir si certains avaient déjà vécu ça ou non...

21 Janvier 2015
14:56

"Mais si nécessaire, on mentira^^"

C'est ce que vous faites déjà, de toute façon, puisque le WH ne permet pas de travailler dans des bars... Mais, au bureau de l'immigration, ce ne sont pas des idiots non plus, si vous dites qu'elle va faire de la traduction mais qu'elle est incapable de répondre à des questions un peu compliquées en japonais, ils savent ce que ça veut dire.

21 Janvier 2015
15:45

Ah ouai le WH interdit les bars ? Bah putin avec tout ceux que je vois qui font ça...
Je me coucherai moins con ^^

21 Janvier 2015
22:38

L'immigration est super pointilleuse et ils verifient pas mal de choses, si vous mentez pour permettre a une personne d'obtenir frauduleusement un visa, non seulement la fille sera expulsee (a vos frais) avec un black stamp sur son passeport mais vous risquez des amendes. Meme dire la verite risque de vous causer des problemes puisque sur la lettre de recommendation, si vous mettez qu'elle a deja travaille pour vous, vous risquez deja les problemes puisqu'il n'est deja pas permis d'embaucher un WH dans un bar.
Beaucoup de gens le font parce qu'il n'y a presque jamais de controles mais si vous ecrivez vous meme que vous la faisiez travailler dans un bar, des controles vous allez commencer a en avoir.
La traduction n'est de toutes facons pas un milieu qui permette d'obtenir un visa sans pouvoir prouver plusieurs annees d'experience, quand au diplome il ne sert a rien si elle n'exerce pas un travail en rapport avec ledit diplome.
Vous n'etes pas ici pour recruter mais pourtant, recruter il faudra.
Ce que l'immigration vous dira c'est "il y a assez de japonais parlant suffisamment anglais que pour pourvoir le poste", le Japon veut choisir son immigration et decide de ne pas laisser entrer la main d'oeuvre sous qualifiee, a vous de choisir entre accepter ce fait ou vous mettre hors la loi et d'accepter les risques.

22 Janvier 2015
03:47

Je ne suis pas mécontente de recevoir des réponses mais calmez-vous tout de même!
Je vais donc m'expliquer pour ceux qui me/nous jugent un peu trop vite.

Tout d'abord, mon " si nécessaire on mentira" était à prendre au second degré! Je pensais que c'était compréhensible avec le "^^" qui suivait.
Ce que j'entendais par là c'était d'étoffer le contenu de son travail pour y inclure le fait qu'elle parle anglais, ce qui nous est nécessaire. C'est ce que je voulais dire par "traduction" d'ailleurs, désolée de m'être mal exprimée.

Ensuite concernant tous ces blâmes concernant le fait que nous embauchons quelqu'un illégalement parce qu'elle en WH, je vais vous expliquer comment ça marche:
Le WH interdit le travail de nuit ainsi que les boulots dans les bars/ cabarets/ discothèques et autres établissements qui sont "contre les bonnes moeurs".
Ça tombe bien puisque nous sommes considérés comme café/restaurant, qu'elle travaille de jour et que nous sommes déjà allés au bureau d'immigration pour clarifier la situation!
Oui oui ils sont donc au courant et tout va bien mais merci de votre "inquiétude".

Enfin, SBR je ne comprends pas absolument pas votre "Vous n'etes pas ici pour recruter mais pourtant, recruter il faudra"... Pouvez-vous m’ éclairer?
Et l'immigration pourrait bien nous dire que bcp de japonais seraient qualifiés pour le travail mais on a beau chercher des gens qui parlent anglais couramment et qui seraient prêt à travailler dans des cafés pour des salaires de baito et on en trouve pas!
Si tu en connais, je suis preneuse^^

Sur ce, je tiens à préciser que ceci est un espace d'échanges et que, connaissant mon niveau d'ignorance sur le sujet, je suis venue à la recherche de réponses bien humblement.

Sbrr
22 Janvier 2015
04:26

Par "recruter il faudra", je veux simplement dire que vous qu'il ne vous sera pas possible (legalement) d'embaucher cette personne, il faudra en recruter une autre, tout simplement.
Maintenant, vu que vos bars sont des cafes restaurants et que nous avons affaire a une situation legale, vous pourrez vous tourner vers d'autres personnes en WH. C'est bien dommage pour cette personne de devoir partir alors qu'elle avait un travail mais les regles sont les regles (de plus, je ne comprends pas vraiment l'interet de devenir serveur quand on a pris le temps de faire des etudes universitaires mais bon, ce n'est pas mon probleme).

Il reste une ultime possibilite qui vous permettrait peut etre (je ne garantis rien) de trouver un loophole permettant de lui fournir un visa en toute legalite: s'adresser a un avocat specialiste de l'immigration.
La consultation ne sera pas gratuite mais si il y a des possibilites, seul ce genre d'avocat sera capable de les trouver.
En cherchant 入国弁護士 on trouve les adresses de plusieurs bureaux, certains offrent meme leurs services en anglais, voire en francais.

Pour ce qui est des japonais qui parlent anglais (relativement) couramment, il y en a dans les universites genre Waseda et Sophia.

22 Janvier 2015
04:42

Merci SBR pour l'explication.
Effectivement j'explore toutes les options pour elle parce que mes boss l'aiment vraiment beaucoup et qu'ils veulent se "battre" pour elle. Moi je me suis résignée au fait de ne pouvoir l'embaucher mais c'est mon travail de voir si il y a d'autres options.

Effectivement j'avais pensé à l'option d'un avocat expert en immigration mais je vais déjà me déplacer au bureau d'immigration avec la demoiselle en question pour voir ce qu’ils peuvent faire (ce qui, honnêtement, m'étonnerait!). Mes boss privilégient les solutions économiques d'abord.

Pour ce qui est des cas des japonais qui cherchent à faire des baito dans nos cafes, il est vrai que nous avons beaucoup d'étudiants mais ils ne restent pas longtemps en règle général.
Aprés pour avoir beaucoup beaucoup cotôyer les élèves de Waseda, la plupart ne prendrait pas un salaire aussi bas.

Nous recrutons beaucoup d'autres WH et étudiants étrangers donc nous ne sommes pas dans une situation urgente au niveau du recrutement. Juste que nous aimons bien cette demoiselle qui (je pense) veut apprendre plus le japonais et avoir un visa plus stable avant de faire un autre travail.

gharbi mohamed
13 Mars 2016
01:38

je suis tunisien et j ai un ami a hirochima je peux aller chez lui trois moins en meme temps je travaille et combien je prende comme devise j ai pas assez de l argent

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.