Les rabatteurs de Roppongi ?

6 réponses

Quand je suis allé au Japon en Juillet dernier, j'ai remarqué que le soir à Roppongi il y a énormément de rabatteurs africains qui nous poussent à venir dans leurs bars pour boire et voir des femmes nues pour pas cher, c'est limite du harcèlement dans la rue, tu en refuses un et un autre rapplique! Et c'est dur de s'en débarrasser!

ça ne m'intéresse pas mais j'aimerais quand même savoir si c'est dangereux ou quoi, parce que ça a l'air hyper louche. Quelqu'un en sait plus sur ces rabatteurs?

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

S
23 Mars 2013
08:36

C'est pas limite du harcèlement, c'en est complètement.
Mais ils sont pas vraiment dangereux.

Il y a quelques témoignage de mec qui, trop bourré, ont "dépensé" tout leur fric, mais c'est plus une exception qu'une règle.
Ces bars à hôtesses coutent cher, et si tu refuses de payer, je suppose que ça se passe pas trop bien.

Bon après faut garder à l'esprit que ce sont les criminelles du Japon (si tu cherches de l'herbe ou autres, c'est eux), donc faut pas chercher la merde. Mais ils sont vraiment doux comparés à ce qu'on a en France.

jerome
31 Mars 2013
15:58

A kabukicho les occidentaux sont accostés tout les 25m, sauf qu'ils sont plus clairs: "sex ? girls ?" ça donne envie ... Mais j'avoue que ce quartier et shinjuku en général je trouve bien sympa de s'y balader à la nuit tombée, on est sur une autre planète.

GATTACA
04 Avril 2013
01:14

même si cela peut sembler un tantinet agressif, cela reste légal.
Mais gardez toujours à l'esprit, et surtout à Kabukicho, que tous ces bars sont tenu par les yakuzas. Donc si vous y entrez, soyez sur de pouvoir y vider vos poches sans problème. Sinon, vous en aurez...
Pour ce qui est de l'herbe et autres substances hallucinogènes ou psychédéliques, ce sont plus souvent les immigrés d'Asie centrale (afghans, pakistanais...) et du moyen orient qui en revendent. Plutôt vers Shibuya. Par contre, si l'idée vous effleure de vouloir en consommer, sachez que les risques encourus ne sont pas négligeables et sont sans aucun rapport avec la France.
Vous risquez plusieurs années de prisons et une interdiction de séjours sur le territoire nippon de 10 ans... une fois la peine de prison effectuée. Que vous soyez étranger ne vous vaudra pas l'indulgence de la police ou du juge. Bien au contraire...

yannoch007
07 Avril 2013
00:48

J'ai trouvé une petite combine hier soir, pour bien être tranquille (j'étais à shinjuku).

Toujours répondre aux rabatteurs (quelques fois 2 fois au même):
- Sorry, I don't speak english.
(avec un accent français le plus prononcé possible), et ne pas essayer une phrase supplementaire (sauf en français).

Ca a pour but de les décourager dans leurs explications, personnellement, ça a très bien marché.

Donald
18 Décembre 2015
13:27

La meilleure solution consiste a juste les ignorer et tracer sa route. Quant au clubs eux mêmes, ayant travaillé dans le quartier 1 an (barman), je vous les déconseille au plus au point. Non seulement les tarifs y sont prohibitifs, mais les arnaques a la carte bleue sont assez répandues.
De manière générale sortir a Roppongi n'a plus d’intérêt depuis deja quelques années.
Je conseille plutot d'aller vers Shibuya/Ebisu, voir Sinjuku.

Nicoasurvecu
23 Janvier 2016
00:34

J ai vécu une expérience vraiment des plus désagréable dans ce quartier. Je sortais d un Resto ou j avais rejoins une amie qui n a pas tarde à alle ce coucher car elle bossait le lendemain. Je me retrouve seul à marcher et la un francais le teint basané m aborde, content de trouver un francophone je le suis, l alcool ne m a pas aide... Je monte au 4em étage d un petit immeuble, tout le monde est sympathique sauf que je ne comprend pas que le seul client c est moi, le reste des gens dedans sont des amis à eux... La soiree passe on rigole on fait du karaoké, je paye mes consos êt la soiree ce termine 3 enromes black ferment les ascenceurs êt verrouillent les portes. Êt m amenent une addition plus que sale 1300 euros , Je suis resté environ 3h bloqué à leur dire de me tuer et j en passe. J ai fini par payer car j avais peur Qu il finissent par voir que j avais une montre au prix de leur établissement miteux. Une fois paye les gars m ont offert un verre et m ont dit t as ete cool c est just du business êt t as ete la personne la plus résistante... Cela m a redonné un peu confiance dans mon égaux ... J ai fonce à l ambassade et ces deux derniers jours ont été gâché par ce traumatisme. Faites vraiment attention à ce quartier les gars ne rigolent pas êt savent que vous ne pourrez rien faire. C est dommage j avais passé un séjour extraordinaire à Tokyo. J ai la photo de la porte extérieur de l établissement êt la tête d un des moloss black si ça peut aider je serais ravis de la transmettre.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.