Comment s'installer définitivement au Japon ?

26 réponses

Je voulais savoir si on veut s'installer au Japon definitivement , c'est possible ? Si oui Comment ?

Question intéressante ?
4.18/5 (11 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Marine
05 Septembre 2014
08:21

Coucou,
Pour t'installer au Japon définitivement il te faudra un visa dit "de résidence permanente". Mais tu ne peux pas l'obtenir de suite, tu dois d'abord vivre un certain temps minimum au Japon (5ans je crois, à confirmer) et remplir un dossier avec pas mal de conditions. Et le gouvernement ayant tendance à faire du cas par cas, il faut avoir un dossier en béton. Ils favorisent aussi les gens avec une bonne situation professionnelle et qui peuvent apporter quelque chose au Japon économiquement parlant par exemple.
Après tu as la solution du mariage avec un Japonais, mais ça aussi c'est soumis à plusieurs années de vie maritale et des conditions. En plus si tu divorces ton visa n'est plus valable.
Enfin tu peux tenter de prendre la nationalité japonaise mais attention, cela signifie que tu dois renoncer à ta propre nationalité car au Japon le système de double nationalité n'existe pas.
Je t'invite à chercher en profondeur, il y a plein de sites intéressants, mais surtout en anglais.

J'espère t'avoir aidée un peu! (*^^*)

05 Septembre 2014
11:48

"Pour t'installer au Japon définitivement il te faudra un visa dit "de résidence permanente". "

La résidence permanente n'est pas un visa mais un statut. Et elle n'est pas obligatoire pour s'installer au Japon, elle évite simplement de devoir renouveler son statut régulièrement.

05 Septembre 2014
12:18

Il y a trop d'avantages a la résidence permanente que pour ne pas le faire.
Par exemple pour obtenir des credits aupres des banques, pour pouvoir voter (dans certains communes), pouvoir divorcer sans perdre son visa, rentrer dans certains bars a hotesse sans accompagnant japonais, etc

Marine
05 Septembre 2014
20:13

Oui pardon, j'ai écrit à la va-vite dans le bus et je me suis un peu mélangée dans mes explications.
Il n'est pas nécessaire mais c'est risqué de renouveler chaque fois son visa, il faut s'assurer d'un travail par exemple, c'est pour ça que j'ai trouvé que c'était plus ou moins nécessaire. Mais je suis totalement d'accord !

02 Août 2016
11:49

Bjr j'aurai voulu savoir comment faire pour allée au Japon j'ai un projet de ouvrire une boulangerie française à Tokyo est je voudrait savoir ce qui faut ou comment faire svp si vous pouvez me dire

noy
05 Septembre 2014
11:30

L'essentiel est dit.
Sinon es-tu déjà allé(e) au Japon dans un premier temps en touriste pour voir si ça te tenterait de t'y installer à long terme ?
As-tu un projet en particulier et ou des études qui te permettraient de tenter ta chance à court terme (visa vacances travail, échange universitaire et ou stage, ...) ?

05 Septembre 2014
12:13

1) Il te faut un vrai travail. Prof de langues ou barman, ca ne te permettra pas de satisfaire aux exigences du visa de résidence permanente.
2) Il faut 5 années de travail en continu.
3) Il te faut des gens qui vont écrire des lettres de recommandation pour appuyer ton dossier. Un employeur a plus de poids que des inconnus ou que tes beaux parents (si tu as une épouse japonaise), donc en gros, si tu changes de job régulièrement, aucun employeur ne voudra te recommander pour la résidence permanente. Si tes relations avec tes supérieurs est tendue au travail, ca sera pareil.
4) Parler japonais pour défendre ton dossier. J'ai du passer des entretiens (tout seul) auprès d'un comité. J'ai du expliquer mes raisons de rester au Japon, ce que je comptais y faire dans le futur, ce que j'avais fait comme actions pour rendre le Japon meilleur, mes contributions a l'économie japonaise et a son développement, etc...
5) Ne jamais avoir eu le moindre ennui avec la justice.
6) Ne jamais avoir eu un amende (en théorie seulement, j'ai eu plusieurs amendes pour excès de vitesse et mon dossier a quand même été validé)
7) Ne pas avoir de connections avec les yakuza (en théorie seulement, une partie de mes clients en étaient)
8) Avoir un gros tas de sous sur son compte en banque.
9) Ne jamais avoir payé ses impôts en retard.
10) Avoir un logement a son nom (acheté ou loué, il faut juste que le nom de l'applicant soit sur le contrat de bail/l'acte de propriété)
11) Il peut y avoir un minimum salarial a atteindre, selon dossier. Le plancher est assez bas, après 5ans de carrière je doute qu'il soit possible de ne pas gagner plus (4millions par an pour un couple sans enfants, ce qui fait 285.000yens par mois)

En gros, il faut être plus clean que la majorité des japonais et pouvoir le prouver. La plupart des critères sont éliminatoires si ils ne sont pas remplis.

saturne58
05 Septembre 2014
23:12

Bonjour
et, ayant séjourné depuis logntemps ans ce pays, quels avantages y trouvez vous?

Doko Ikitai
05 Septembre 2014
12:52

Beaucoup de choses ont déjà été dites mais je rajoute ma pierre:

Tu peux vivre de façon permanente au Japon si tu y travailles et que l'on te donne un visa de travail. Ce dernier ne te donnera pas nécessairement le statut de résident permanent, mais il te permettra d'y vivre tant que ton visa sera valide. Une fois les 5 ans de travail achevés, tu pourras prétendre à ce titre.

Le meilleur moyen est donc au choix:
- De trouver un travail depuis chez toi, d'obtenir un visa de travail puis de te rendre au Japon (c'est une option difficile à réaliser, voire carrément irréalisable, sauf réseau ou gros coup de poker)
- De partir en working holiday puis sur place, de chercher un travail qui te permettra de basculer sur un visa de travail à l'expiration de ton WH.
- De partir avec un visa spécial (étude, science, promotion culturelle), puis idem, chercher à obtenir un visa de travail une fois sur place.

Après, si tu te maries avec un japonais ou si tu as de la famille au Japon, tu peux obtenir un visa d'époux ou un visa de rapprochement familial.

J'espère que ces infos t'auront aidé !

05 Septembre 2014
13:23

"- De trouver un travail depuis chez toi, d'obtenir un visa de travail puis de te rendre au Japon (c'est une option difficile à réaliser, voire carrément irréalisable, sauf réseau ou gros coup de poker)"
En quoi c'est difficile? Ce n'est difficile que pour les gens qui n'ont aucune compétence particulière et qui ne parlent pas japonais. Quand on a de l'expérience dans une compétence rare, c'est impossible de ne PAS trouver. Rien a voir avec la chance ou le réseau.
J'imagine mal un ingénieur en thermodynamique avec 10ans d'expérience et une maitrise parfaite du japonais avoir du mal a trouver un job au Japon.

Ceci dit, j'ai autant de mal a concevoir que des gens a peine sortis de l'école obligatoire aillent pour projet d'aller vivre au Japon. Une carrière a l'étranger, ce n'est pas un jeu et ce n'est pas facile.
Ca se prépare et ca demande un peu plus d'investissement que de demander sur un forum "mon rêve c'est de vivre au Japon, comment on fait?"

Doko Ikitai
05 Septembre 2014
13:36

Effectivement, si tu es ingénieur, 10 d'exp et que tu parles français, anglais, jap, tu trouveras peut-être. Personnellement, avec un MBA Grande École International Business, anglais courant, japonais niveau N2, j'ai trouvé. Mais je n'ai pas la prétention d'affirmer que c'est une norme pour tout le monde. Certaines personnes ont juste envie de réaliser un rêve, ne parlent pas forcément japonais et ont pourtant envie de s'y installer. Trouver un travail au Japon dans sa filière d'étude n'est pas chose facile, preuve en est que beaucoup attendent encore l'opportunité de pouvoir obtenir un visa de travail au Japon.

Enfin, pourquoi devraient t'ont nécessairement attendre pour aller vivre sur place ? Sortir de l'école et y aller ne me semble pas plus farfelu que de s'enterrer dans une vie de salarié en France. C'est justement le moment ou jamais de se forger une expérience, de ramener des tonnes de souvenirs et de s'enrichir. On n'est responsable que de soi, c'est justement le meilleur moment pour s'en aller. Et pourquoi forcément partir du principe que les gens qui posent ce genre de question n'ont pas préparé leur projet ? Si Siyad a posté cette question, c'est qu'il a sûrement mûri son objectif et qu'il a simplement besoin de retours et de conseils de la part de gens qui en ont précédemment fait l'expérience. Rien de mal !

05 Septembre 2014
14:43

Pourquoi attendre de se faire de l'expérience dans son propre pays?
Tout d'abord pour augmenter ses chances de trouver un travail.
Ensuite éviter le double, voire triple choc. Commencer a travailler, c'est un grand bouleversement dans une vie. Déménager pour vivre a l'étranger en est un autre, la majorité des gens a déja du mal a juste changer de département. Se prendre les deux en même temps est le meilleur moyen de craquer.
Si en plus on se rajoute la barrière de la langue, c'est encore pire.
Quand on joue a un RPG, on n'attaque pas le boss de fin des le début de l'aventure, on se fait d'abord de l'expérience pour se préparer. Ici c'est pareil.

Si je pense que le projet n'est pas mur, c'est parce que sa question est trop succincte. Si il avait donné des informations sur qui il est, ses compétences, ses raisons d'aller au Japon, son expérience du Japon, etc alors j'aurais pu penser qu'il avait réfléchi un peu a son projet.

Même sans jamais avoir travaillé en Europe, ca reste notre culture et on connait plus ou moins le monde du travail ici via nos parents. Le monde du travail au Japon est totalement différent, le choc peut être énorme par rapport a ce qu'on s'imaginait. On peut lire toutes les choses qu'on veut sur les heures supplémentaires au Japon, le power harrasment, et autres, se retrouver confronté a la réalité en est une autre.

Pour ce qui est de la vie sur place, quand on arrive on n'a plus aucun ami, plus aucun repère, plus rien. Je me souviens encore de mon arrivée au Japon comme si c'était hier. J'y allais souvent avec mes parents qui faisaient des affaires avec des entreprises japonaises, j'avais mon jlpt1, j'avais eu quelques contacts sur place via mes parents mais quand je me suis retrouvé dans mon appartement tout seul, je me suis dit "mais qu'est ce que tu fous ici gros con, tu sais pas trouver un boulot dans ton pays comme tout le monde?".
Ceux qui vont au Japon en WH savent qu'ils vont rentrer et de nos jours il y a internet qui permet de garder une attache avec sa vie passée mais quand tu arrives avec la réelle intention d'y passer le restant de tes jours, c'est totalement différent.

Rester toute sa vie, c'est vraiment rester toute sa vie. Quand je suis arrivé, un des trucs auxquels j'ai pensé c'est "qui viendra a mon enterrement?". Chez moi, je pouvais imaginer mon frère, mes cousins et mes amis avec qui on s'était promis de passer nos vieux jours dans la même maison de retraite, mais au Japon, pas moyen d'imaginer autre chose qu'un cimetière vide. Ca fait vraiment un choc énorme.
D'autres chocs arrivent plus tard quand on téléphone a ses parents qui ont du mal a se faire a l'idée de la distance, le jour ou on leur annonce qu'on va se marier et qu'on n'est pas sur si ils pourront venir ou pas, quand on leur annonce qu'on va avoir un enfant et qu'ils pleurent en disant qu'ils ne pourront pas le voir grandir, quand un membre de notre famille meurt et qu'on ne peut pas aller a son enterrement, quand on doit être hospitalisé et que les seules visites que l'on reçoit, ce sont les visites de bienséance des collègues.

Tout ca, ce sont des choses auxquelles il faut penser avant de partir et je doute que beaucoup y pensent. Moi même je n'y avais pas pensé et a chaque fois, le choc est cruel et violent. Vous avez déjà vu de vieux étrangers au Japon qui n'étaient ni des touristes, ni des hommes d'affaires de passage? Ils se comptent sur les doigts de la main, l'immense majorité fini par rentrer au pays, imposant par la même occasion a leur femme et leurs enfants les choses qu'ils essayent de fuir eux même.

Vivre a l'étranger pour toujours, ca a des conséquences énormes non seulement sur soi, mais aussi sur ses proches. Il faut bien garder ca en tête. Ce n'est pas comme aller vivre en Angleterre ou on peut aller en train en quelques heures.
En allant au Japon, on se met 12heures de vol, 10.000km et 7-8heures de décalage horaire entre soi et le reste de sa vie.

saturne58
05 Septembre 2014
23:19

Bonsoir et merci pour votre contribution.
Savez-vous si le secteur de la veille ou de l'intelligence économique "embauche " au Japon?

siyad
05 Septembre 2014
19:54

Ok je vois je pense que je faire des stages et un doubles diplome avec mon ecole

BERNADETTE
05 Septembre 2014
22:02

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse , essayez la routine...Elle est mortelle ." Paulo Coelo

06 Septembre 2014
00:13

Alala, les éternelles débats de Kanpaï... J'adore ! :-D

Ringo-san
06 Septembre 2014
19:29

oui :D

11 Septembre 2014
10:43

Bonjour,

En cherchant des infos pour un de mes amis qui va peut-être s'installer au Japon (marié à une japonaise et père d'une petite belgo-japonaise), je suis ravie de tomber sur cette foule de conseils très précis et très intéressants.

Cependant, je ne peux m'empêcher de réagir aux réponses de "SBR" qui sont d'une tristesse infinie.
Si en effet, vivre loin de ses proches et affronter des grands moments de vie loin de sa famille est sans aucun doute cruel et difficile, il me semble que fonder sa propre famille et se faire de nouveaux amis fait partie de l'expérience de chacun et aide à continuer d'avancer dans un pays dont la culture est à l'opposé de la nôtre. Votre discours ne dépeint pas la joie et le bonheur de vivre au Japon, et ne fait ressortir que les points négatifs et pénibles de l'expatriation (qui sont bien-sûr nécessaires de connaître aussi).
De plus, je pense que dire que l'on part "pour toujours" est bien prétentieux. Qui peut se vanter de connaître son avenir? Rien n'est immuable, rien n'est figé. Rien n'empêche un retour au pays si vraiment les choses deviennent trop dures. Malheureusement, faire des enfants en couple mixte impose aussi des concessions dans le couple et ça peut être très difficile pour l'un ou l'autre loin de sa culture (mon amie japonaise ne s'est pas intégrée en Belgique).

Chacun se fait la vie qu'il veut (peut) et je pense que partir à l'étranger et envisager d'y rester un long moment est déjà très courageux.

En tout cas, merci pour les infos pratiques!

11 Septembre 2014
11:13

Si je n'ai parle que des points negatifs, c'est pour retablir l'equilibre par rapport a l'engouement general des jeunes dont le reve est de vivre au Japon.
Bien sur qu'il y a des points positifs au fait de vivre au Japon, mais savoir qu'il y aura du negatif et le genre de negatif que ca sera permet de mieux s'y preparer.
J'avais 24ans quand j'ai emigre au Japon, j'etais jeune, libre, fougeux et les relations d'affaires que mes parents ont toujours entretenues avec le Japon me faisaient voir ce pays comme l'endroit ideal pour faire ma carriere.
J'ai tente un retour au pays avec mon epouse et ma fille en 2012 mais les choses se sont passees pour mon epouse et ma fille beaucoup plus mal que pour moi quand je suis parti vivre au Japon.
L'une comme l'autre ont d'un coup du se separer de leur famille et vivre dans un pays qui n'a jamais ete le leur. La seule chose qu'elles en connaissent, ce sont les vacances annuelles qui ne sont pas vraiment des vacances mais des visites de ma famille.
Au final, apres 2ans, nous avons decide de rentrer au Japon de nouveau. Entre mon epouse qui n'arrivait pas a s'adapter, ma fille qui a eu besoin d'un suivi psychologique. Quand a moi, ayant fait toute ma carriere au Japon je n'arrivais pas a m'adapter au style de travail ici. La decision de rentrer a ete vite prise avant que ma 2eme fille, nee pendant notre retour ne s'adapte a la culture europeenne.

saturne58
11 Septembre 2014
12:25

Bonjour et merci pour votre partage d'éxpérience.

Y-at'il des ouvrages évoquant de manière objectives ces problèmes interculturels?

11 Septembre 2014
11:36

Il semble que votre expérience familiale soit similaire (sur certains points) à celle de mon ami.
Son épouse vit actuellement chez ses parents avec leur fille qui vient d'être scolarisée au Japon. Il vit et travaille en Belgique mais la situation est intenable pour tous les 3. Elle va donc revenir en Belgique avec sa fille pour repartir tous ensemble d'ici 1 à 2 ans, le temps de régler des détails administratifs importants et de le préparer à une future installation au Japon.
Il est vrai que dans le couple mixte et selon les intérêts de chacun, les décisions d'expatriation peuvent varier. C'est souvent celui qui "a plus facile" qui quittera ses repères et prendra sur lui.
Mais les difficultés d'intégration sont bien présentes et vous avez bien fait de les souligner pour rétablir un équilibre.

... et bienvenue à votre 2ème petite fille ... :-)

anthony
13 Septembre 2014
15:41

il faut parler couramment le japonais , savoir les caractère , avoir un travail la bas en permanance

06 Novembre 2014
03:18

Bonsoir / bonjour tout le monde.

C'est très intéressant comme discussion, tous les points de vue et les expériences se rencontrent et c'est là que les vérités apparaissent.
Merci donc pour vos témoignages très instructifs.

P.S : @SBR J'espère que vous et votre famille vivez heureux, mais j'ai comme l'impression que vos messages sont emprunts de mélancolie voire même d'acrimonie parfois. Pour contrebalancer votre présentation plutôt sombre voire défaitiste, je pense que toute personne qui se donne les moyens de réussir, réussira et comme le dit un proverbe chinois "Il ne savait que c'était impossible, alors il l'a fait" rien n'est impossible.

06 Novembre 2014
16:31

Difficile de se comparer aux autres familles mais oui, on est heureux ici au Japon.
Maintenant que mes parents sont retraités, ils ont décidé de venir au Japon pendant un ou deux mois l'année prochaine et probablement encore l'année suivante pour assister au 七五三 de notre seconde fille.

Rien n'est impossible, a condition de faire en sorte que les choses ne le deviennent pas. Les gens sont responsables de la difficulté des épreuves qu'ils doivent affronter, plus on se prépare, plus le chemin devient facile.
C'est voir ce manque de préparation flagrante qui rend mes messages agressifs par moments, je n'apprécie pas l'échec et je n'aime pas non plus voir des gens échouer la ou ils pourraient réussir si ils prenaient bien le temps pour se préparer.

Ca me fait penser a un candidat qui a passé un entretiens d'embauche dans mon entreprise il y a quelques mois, un homme 30ans a qui j'ai posé la question suivante: "Pourquoi avoir attendu d'avoir 30ans avant de commencer a postuler au Japon?".
En gros il disait qu'il était attiré par le Japon depuis qu'il a 15ans et qu'a cette époque, il rêvait d'y aller mais qu'il ne pouvait pas parce qu'il n'était pas majeur.
Puis il a décrit les grandes étapes de sa vie (majorité, université, expérience professionnelle, voyages au Japon, apprentissage du japonais, passage du jlpt1) en me disant après chaque étape qu'il ne se sentait pas encore prêt.
Quand je lui ai demandé si il se considérait comme étant prêt maintenant, il m'a dit que non et qu'il ne le serait jamais si il restait chez lui a se demander si il était prêt ou pas, mais qu'au moins toutes ces étapes lui avaient donné des armes pour se battre contre la réalité de la vie au Japon.
Son speech m'a fait penser au livre l'alchimiste, j'ai beaucoup apprécié et si ça ne tenait qu'a moi, il aurait eu le job.

saturne58
06 Novembre 2014
19:24

@sbr Merci.digression:quelles questions pose un recruteur Japonais lors des entretiens de sélection et de motivation?
En espérant un éclairage

merci par avance

06 Novembre 2014
23:24

Les mêmes que partout ailleurs j'imagine. La ou je travaille, il y a 3interviews.
On commence par présenter les interviewers puis on demande au candidat de faire son 自己PR (self-promotion).
Niveau questions qui reviennent a tous les coups c'est:
Qu'est ce que tu aimes le plus dans ton job actuel?
Qu'est ce que tu detestes le plus dans ton job actuel?
Pourquoi quitter ton job actuel?
Quelle est la situation la plus difficile que tu ais jamais rencontree au travail et comment tu l'as surmontee?
Quelles sont tes forces et faiblesses?
Pourquoi tu veux travailler pour nous?
Connais tu nos produits?
Comment ameliorerais tu nos produits?
Qu'est ce que tu vas apporter a l'equipe?
Quelle est ta position a propos des heures supplementaires?
Quelle est ta composition familiale?
Quel est le plus grand nombre d'heures de travail que tu ailles jamais fait en une semaine?
Ou te vois tu dans 5ans?
正社員ou契約者?
Qu'est ce que tu fais pendant ton temps libre pour ameliorer tes competences?
Si on te dis "ton travail c'est de la merde, recommences tout", qu'est ce que tu fais?
Ensuite il y a des questions plus ciblees en fonction du candidat et de son profil histoire d'avoir plus de details sur certains points de son parcours.
Cette premiere interview dure typiquement entre 2 et 3heures, la plupart des autres entreprises font des interviews beaucoup plus courtes pour evaluer plus de candidats.
Lors de la seconde interview, on explique un probleme au candidat et il doit nous expliquer en details comment il le reglerait.
Lors de la troisieme interview, on regle surtout les questions de salaire, conditions de travail, etc. Ceux qui arrivent a la 3eme interview ont 99% de chances d'etre pris, le 1%restant correspond a ceux avec qui on n'arrive pas a se mettre d'accord sur les termes du contrat.

Dans le secteur de l'intelligence economique, tu auras probablement des interviews multiples et tres longs aussi. Et pour repondre a ta question precedente, les entreprises recrutent pas mal d'etrangers comme consultants, analystes et autres postes liees aux strategies financieres et de communication.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.