Le pays du soleil levant

Horaires de lever et coucher du soleil au Japon

Le rappel n'aura échappé à personne, tant l'archipel nippon est fréquemment cité via cette expression populaire. Le nom même du Japon dans sa langue maternelle, 日本, ne signifie-t-il pas "origine du soleil" ?

On associe généralement au prince Shôtoku, régent japonais de la période Asuka (VI-VIIe siècles), l'inspiration de ce terme qui deviendra officiel. Dans une communication avec l'Empereur de Chine, il aurait désigné les deux pays respectivement comme :

  • les terres où le soleil se lève - 日いずる hi izuru, ce dernier étant une forme ancienne de 出る
  • les terres où le soleil se couche - 日没する hi bossuru

Le Japon et la Chine étant situés réciproquement à l'est et à l'ouest l'un de l'autre, la terminologie choisie n'en est que logique du point de vue de l'époque. Depuis, le disque solaire est devenu cet emblème de l'archipel, que nous avons déjà évoqué dans l'article sur le drapeau japonais.

Ode aux lève-tôt

Mais la réalité sait également renforcer l'expression consacrée et les horaires d'ensoleillement au Japon surprennent de nombreux étrangers. À Tokyo en été, par exemple, le soleil pointe aux alentours de 4:30 du matin pour disparaître vers 19h. Kyushu, plus au sud, est généralement décalée d'une demi-heure plus tardive. En hiver, on ne perd en moyenne que quatre heures d'ensoleillement. Ce qui impacte d'autant plus la sensation de décalage horaire pour certains.

Vous pouvez consulter par exemple ce site pour connaître les horaires de lever et de coucher du soleil à Tokyo.

Quoi qu'il en soit, si vous avez le sommeil léger, n'oubliez pas votre masque de nuit puisque les hébergements japonais ne sont pas les plus fournis en rideaux occultant complètement la lumière.

À noter également que, contrairement aux Occidentaux qui le recherchent pour bronzer au risque de se brûler la peau, les Japonais ont plutôt tendance à fuir le soleil. Ainsi les femmes en particulier n'hésitent pas, pour s'en cacher, à utiliser manches longues, ombrelles, voire des visières démesurées quitte à passer pour Dark Vador ! La mode des ganguro à la fin des années 1990 est définitivement enterrée...

Article intéressant ?
5/5 (10 votes)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire