Le Japon se plaint des Guignols de l'Info

La catastrophe du 11 mars au Japon a fait réagir l'ensemble des médias internationaux, y compris les émissions un peu plus légères et les humoristes. C'est évidemment le cas des Guignols de l'Info, diffusée tous les soirs sur Canal Plus, qui présente un point de vue iconoclaste sur ces évènements tragiques.

Seulement, ce traitement humoristique n'est pas du goût de tous, et notamment d'une partie de la population japonaise à commencer par les immigrés japonais en France.

L'affaire a pris du buzz ce samedi 29 avril, lorsque la chaîne de télé japonaise NHK a diffusé un reportage sur les Guignols et le Japon. L'extrait en question du journal TV est disponible dans cette vidéo YouTube intitulée "le Japon proteste contre une émission satirique française" :

Ce reportage présente l'émission Les Guignols de l'Info et traduit en particulier 3 extraits qui ont pu susciter l'émotion auprès des Japonais :

  • une comparaison entre Hiroshima en août 1945 après l'explosion de la bombe atomique et le Tôhoku (région nord-est, voir la carte du Japon) et notamment Sendai après le tsunami ;
  • la réduction aux frères Mario des travailleurs de TEPCO qui œuvrent avec difficulté au refroidissement des centrales nucléaires de Fukushima ;
  • et enfin, le montage infographique du drapeau du Japon avec le symbole de la radioactivité.

Voici en vidéo 2 des sketches incriminés :

Ce qui a "lancé" l'affaire est une lettre de protestation envoyée par l'Ambassade du Japon en France à la chaîne Canal Plus le 18 mars dernier. Cette lettre a fait suite à des mails reçus par l'Ambassade, écrits par des Japonais vivant en France qui se plaignaient de certains propos des Guignols de l'Info. Selon eux, la satyre serait inadaptée à la situation et blessante pour le peuple et la nation japonaise.

Je précise qu'il n'y a a priori pas de plainte déposée par la loi française, mais "juste" une protestation rendue publique.

Canal+ aurait répondu à l'Ambassade du Japon dans une lettre, invoquant la liberté d'expression, en expliquant que :

Les Guignols de l'info est un programme qui critique tout type de personnes et d'événements, à aucune exception [sans] aucune intention de heurter les victimes ou le peuple japonais.

Cette réponse aurait choqué les Japonais, en particulier par son absence d'excuses. (via et via)

Ce que j'en pense

J'ai l'impression qu'on est plutôt ici face à un problème de compréhension entre deux sociétés qui, culturellement, ne fonctionnent pas de la même façon et n'ont pas la même démarche intellectuelle (sans aucun classement, hein) de réaction à ce genre d'affaire :

  • D'un côté, une émission iconoclaste qui tape sur tout ce qui bouge et brandit sa liberté de parole comme rempart à toute critique (car héritière d'un fonctionnement révolutionnaire). Et entre nous, la liberté d'expression en France, surtout ces temps-ci, il faut faire attention à la chérir puisqu'elle semble de plus en plus en danger...
  • De l'autre, une culture du honne / tatemae qui peut se sentir honteuse des évènements, qui subit ses conséquences de plein fouet dans la consommation économique et pour laquelle certains sujets sont intouchables. Le coup du drapeau est encore plus "touchy" puisqu'étant un symbole nationaliste très fort, ce genre de galéjade (possiblement douteuse) peut être facilement perçue comme une critique anti-japonaise.

Seulement voilà, pour moi Les Guignols sont en plein dans le rôle qu'ils jouent auprès de l'opinion et ce rôle est important. Aussi important que lorsqu'ils se moquent d'Obama et l'Afghanistan, de Sarkozy et toutes ses frasques, ou encore du tremblement en Haïti qui, rappelons-le, a fait l'an dernier encore beaucoup plus de morts et de vies brisées que celui du 11 mars au Japon.

Ce rôle que certains trouvent malvenu ou ingrat, est celui de la dédramatisation. Censurer Les Guignols de l'Info sur Fukushima, c'est censurer tout l'appareil de second degré que l'on peut avoir sur le sens des choses, c'est censurer un des derniers médias à grande échelle qui traite encore du Japon alors que la plupart des autres ont tourné la page, laissant derrière eux des milliers de sans-abri.

Je déplore évidemment les ravages énormes causés par le tsunami et les difficultés liées aux centrales nucléaires. Mais je ne peux que défendre la sanité d'une émission qui n'oublie pas le Japon et qui prend le parti d'en rire pour en parler, même si ce n'est parfois pas du meilleur goût. Et puis, en matière de communication, les Japonais peuvent-ils se targuer d'avoir été exemplaires concernant les centrales de Fukushima ?

A ceux qui se plaignent des vidéos des Guignols : et si on commençait par ces quelques Américains qui parlaient de "karma" entre Pearl Harbor et le tsunami ? Allez jeter un œil dans cette direction et on reparlera de second degré...

Fukushima : vidéos Canal+ des Guignols
Publié le
12 commentaires
Publié par Gael
Rédacteur en chef
Gael est le fondateur et responsable de la publication sur Kanpai. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur l'archipel nippon.
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

12 commentaires sur cet article
Adrien
02 Mai 2011
09:58

Trés belle analyse que j'approuve entièrement!

cyril
02 Mai 2011
10:09

Bon, le coup du drapeau n'a pas grand chose d'humouristique...par contre que le Japon demande des excuses relève d'un humour certain qui doit faire moyennement rire chinois et coréens! Pour le reste et comme le disait Desproges:" on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui", et jusqu'à présent personne n'est obligé de regarder les guignols...

didier
02 Mai 2011
16:14

+1

j'aime le Japon,
j'aime aussi les guignols : ils sont vraiment libres de dire ce qu'ils veulent quand il le veulent (bravo à canal+ pour sa réponse), tout le monde en prend pour son grade.
Mais voilà encore un sujet qui va facher les japonais avec français...

Rémy
02 Mai 2011
12:50

J'avoue que le coup du drapeau, y avait plus fin mais après je suis d'accord avec l'ensemble de ton article. Il faut pouvoir en rire malgré la souffrance du peuple japonais. qui plus est est comme tu le rappelles
[Et entre nous, la liberté d’expression en France, surtout ces temps-ci, il faut faire attention à la chérir puisqu’elle semble de plus en plus en danger…]
Dommage que certains n'y aient pas pensé suite à ton article sur le nucléaire ...
[A ceux qui se plaignent des vidéos des Guignols : et si on commençait par ces quelques Américains qui parlaient de “karma” entre Pearl Harbor et le tsunami ?]
là j'avoue que ... Faudra en reparler du karma vis-à-vis d'Hiroshima et Nagasaki alors (sans vouloir faire de mauvais esprit)
[Et puis, en matière de communication, les Japonais peuvent-ils se targuer d’avoir été exemplaires concernant les centrales de Fukushima ?]
Je suppose que ça aurait le cas dans n'importe quel autre pays en fait non ? Cela dit ce n'est en rien excusable, on est d'accord :)

Corti
02 Mai 2011
13:25

Tiens, les japonais vont enfin découvrir que les français ne sont pas des types glamours, mais des types à l'humour très très vache et parfois très cru.

Ca risque de nous faire perdre des touristes, mais au moins, notre pays ne sera plus fantasmé, ça pourra améliorer la relation franco-japonaise ^^

Ou pas :D

Krstic
02 Mai 2011
17:56

J'aimes pas le fait qu'un pays s'immice ( désolé pour l'orthographe ) dans les affaires des autres et là aussi, j'apprécies pas vraiment.
Mais bon, on leur a interdit la vente des uniformes nazi ( lol, je trouves ça marrant moi ( euh. . . . ne me prenez pas pour un partisan hein ? ) ) et il y a d'autres histoires comme ca. . .
Donc là ok

Rames
05 Mai 2011
03:39

Prendre le second degrés au premiers degrés et une grosse erreur.
Evidemment, je la ramènerai moins si les guignols se foutaient de la gueule de mon père mort écrasé par une voiture (j'invente là hein)
Mais vouloir censuré l'humour, c'est nul à chié, voilà j'l'ai dit ^^
De plus, le Japon n'est pas rose non plus. Par exemple sur les tenus vestimentaires qu'on peut voir dans la rue (ou anime etc bref assez présent) à l’effigie des nazis parce que c'est "jolie".
Evidemment, quand je me suis retrouvé confronté à ça, j'ai été choqué mais bon, A pays différent, culture différente... et là, yavais pas d'humour à porter un costume non, c'est parce que c'est jolie.
Et puis les guignols, c'est pas juste un humour noir on le sait bien :p c'est aussi pleins pleins de messages :)

Rames
05 Mai 2011
03:40

merde, je relis et.. pleins de fautes ?! lol Fichtre

Yu-chan
05 Mai 2011
20:13

C'est de l'humour noir, un peu comme "pas de bras, pas de chocolat" pourtant, les personnes étant manchots n'ont pas condamné la personne qui l'a dit. Il exagère vraiment, c'est vrais que c'est terrible, je suis attristé par ce qu'il se passe et je soutiens les Japonais mais tout prendre mal, n'aide en rien au contraire. (j'ai vu à la télé quand ils ont fait de l'humour dans les guignols, ça ne m'avait pas tellement choqué ou révolté)

Michix
08 Mai 2011
04:54

Je pense à peu près la même chose : les Guignols sont une émission satirique qui a l'habitude de taper sur tous les évènements d'actualité. Ils ne sont pas toujours pas toujours très finaud mais c'est de l'humour et du second degré.

La semaine d'après le 11 mars, au moment où tous les médias étaient centrés sur le Japon, j'avais justement regardé les Guignols par curiosité pour voir comment ils traitaient cette information et j'étais tombé sur le passage avec les frères Mario. J'ai trouvé à ce moment que les Guignols avaient assez bien géré le traitement de l'info autour de Fukushima et avaient évité le dérapage.

Comme vous dites, il y a plus grave comme "ces quelques Américains qui parlaient de “karma” entre Pearl Harbor et le tsunami ". Et les Américains ne ont pas les seuls concernés. Dans les jours qui ont suivi la catastrophe du 11 mars, j'ai pu lire sur les forums et blogs des points de vue du style : les Japonais n'ont pas quitté Tokyo en masse par peur de leurs patrons et par tradition kamikaze et hara-kiri, les Japonais sont collectivement responsables des rejets nucléaires de Fukushima, le tsunami de Sendaï était une punition pour les massacres de baleines commis par les pêcheurs japonais, les techniciens qui risquaient leur vie à Fukushima le faisaient pour la gloire de l'Empire du Japon .... Ça, ce n'était pas de l'humour, pas du second degré et on ne cherchait pas à éviter le dérapage.

実話
14 Mai 2011
17:20

tu ne métone pas, les américain sont les roix de la critique gratuite et de la mauvaise fois, j'ai vu pire, une vidéo ou une femme(qui n'avait pas l'air handicapée mental (médicalement parlant, car c'était clairement une demeurer vu ces propos)) qui disais que c'était dieu qui l'avais fait, pour les punir, etc etc, sa a duré 16minute de vidéo ou elle racontais tout sous cette angle, c'était juste insupportable a regarder.

Mais les américoincoin ne sont pas les seul a déblatéré des **** pareil, il y a eu des japonais, hishihara (maire de tokyo) qui a dit que c'était une punition divine (lui aussi on se demande se qu'il fout au pouvoir) bref, les con y'an a part tout , même au japon (la il on carrément le pouvoir .....) le pire c'est que c'est pas le seul con, car il a été réélu !.

16 Mai 2011
10:28

A noter que l'Université de Keiô à Tokyo s'est servie de cet article comme support de cours de Français. Voir photo : http://www.facebook.com/photo.php?fbid=207801575926690&set=a.18865997117...

Ajouter un commentaire