Les grades d’arts martiaux au Japon

Les grades sont un sujet récurrent dans les arts martiaux, du Japon ou d’ailleurs. La ceinture noire est mythifiée et parfois même perçue comme intrinsèquement liée à la pratique des arts martiaux. Pourtant en y regardant de plus près, le système Kyu- Dan est une invention récente. Ou du moins son application aux arts martiaux l’est. Ce système est utilisé également pour le jeu de Go (du 30e au 1er kyu et de 1er à 9e dan, le 10e était honorifique). Dans les arts martiaux, le nombre maximum de Dan peut varier : le plus courant est une base de 10 Dan, mais certaines écoles n’en ont que 5 alors que d’autres en ont 15. Le fondateur du Judo a d’ailleurs reçu le 12e Dan à titre posthume.

Le 1er Dan, qui correspond à la ceinture noire, est en général considéré comme le grade du « débutant », celui à partir duquel l’enseignement peut réellement commencer. Alors que le 10e est le plus souvent attribué au fondateur ou aux héritiers du style.

Cette utilisation moderne des grades Dan nous vient du Judo et de son fondateur Jigoro Kano, et remplace (ou vit en parallèle) du système dit « honorable » des Menkyo. Celui contient plusieurs niveaux, qui peuvent varier selon les écoles, et daterait du 8e siècle. Par exemple :

  • Shoden
  • Chuden
  • Okuden
  • Shihan Menkyo
  • Menkyo Kaiden

On reprend donc toutes les étapes du débutant (Shoden) à celui qui a reçu toutes les connaissances (Menkyo Kaiden). Une différence majeure par rapport au système Kyu-Dan est que le système honorable marque les connaissances reçues, alors qu’un Dan vise à vérifier une connaissance acquise. Le Menkyo recu inclut normalement la liste des techniques/principes reçus. Dans l’ensemble, les Koryu utilisent le système Menkyo alors que les Budo utilisent plus souvent le système Kyu-Dan. Comme on peut l’imaginer, on compte très peu de Menkyo Kaiden, ces systèmes n’ayant pas vocation à tout transmettre à tout le monde.

Le système Kyu-Dan et le système dit "honorable" des Menkyo
Publié le
5 commentaires
Publié par Xavier
Équipe Kanpai
4ème dan de Jujutsu et vivant en Asie depuis 2008, Xavier nous fait partager sa passion des arts martiaux Japonais. Il enseigne le Nihon Taijitsu à Hong-Kong et voyage régulièrement au Japon.
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

5 commentaires sur cet article
Fuki-Yume
23 Mai 2012
12:11

Très intéressant, même si pour ma part, je pratique le kung-fu!!!
... Donc pas compris grand-chose au termes spécifiques... nyouh
Merci quand même!!! (¨^___^¨)

Ashley
23 Mai 2012
15:25

Je pratique le taekwondo ... et voir que la ceinture noire est le grade le plus bas me fait rire !
Dans le taekwondo c'est l'inverse ... blanc, le plus bas, noir, le plus haut.
Après, au lieu de dire ceinture machin, on peut parler de "Keup"
Et une fois avoir eu la ceinture noire, on parle alors de "Dan".
Après un an, de ceinture noire tout court, on peut avoir le 1° Dan, puis deux après le 2° Dan, puis trois ans après le 3° Dan, puis quatres ans après le 4° Dan etc ... (Si je ne fais pas d'erreur)
Donc pour dire, que le 10° Dan est très rare à obtenir ...
Merci, pour toutes ces infos ! :)

23 Mai 2012
15:56

Attention, je ne dis pas que la ceinture noire est le grade le plus bas, mais que le premier dan marque un stade de débutant et pas une expertise. L'acquisition des bases avant de pouvoir réellement travailler la discipline. Les keup sont équivalents aux kyu au Japon. Quant à la ceinture noire, elle a forcément des dan, quand tu la passes tu es 1er dan, en Corée comme au Japon. Le nombre d'années entre deux dans depend de l'école et de la fédération, mais dans certaines écoles on commence 1er dan, tout simplement parce qu'on étudie le programme du 1er dan

lycanth
15 Février 2013
13:06

Je pense, Fuki-Yume, que tu as mal interprété l'article. Il n'est pas question ici des niveaux formels avec examen de passage mais d'évoquer simplement le système de niveaux.

Les européens considèrent généralement la ceinture noire comme un aboutissement, une ceinture noire en impose, ça fait super-classe et un mec avec une ceinture noire semble invulnérable (surtout s'il annonce des dans).

Je suis pratiquant dans le Bujinkan (budo taijutsu), il y a 9 kyus et 15 dans, le seul "examen" de passage est le saki test (youtube en montre quelques-uns) qui permet d'évaluer la perception du danger (attention, ça n'est pas forcément mystique). Une personne obtient sa ceinture noire quand un enseignant estime qu'il a le bagage nécessaire pour commencer à se former, avant ça on étudie le B.A.-BA, rien de plus. Généralement ça veut dire qu'il a vu l'ensemble des techniques du ten-chi-jin (grosso-modo la version codifiée des techniques) mais pas qu'il les maîtrise. Une fois qu'il a cette connaissance il travaillera avec plus de fluidité voire plus de puissance. La ceinture noire se mérite avant ou après, certaines personnes l'obtiennent quasiment après le 7° ou 6° kyu mais doivent l'assumer ensuite.

Ca n'est pas le "grade le plus bas", c'est le premier pas d'un élève dans sa véritable progression, avant ça il étudie les bases, les techniques... Les ceintures de couleur, en judo, par exemple, sont assimilables aux kyus, on progresse jusqu'à arriver à la ceinture noire qui valide les connaissances. Il suffit souvent de voir les ceintures noires travailler entre eux, le travail n'est pas le même.

Evidemment je ne connais pas le tae-kwon-do mais n'oublie pas que c'est coréen, les mentalités ne sont pas forcément les mêmes et là encore le système actuel a certainement été codifié et n'est plus le système antique.

Maverickatori
29 Mars 2014
02:25

Bonjour, en voyant la réponse de : Ashley je tenais a commenter.

Il faut savoir que oui la ceinture noir ou Shodan est concidéré comme la ceinture la plus basse, car comme il est dit le shodan c'est le premier palié, c'est le début, l'apprentissage des bases. Je pratique dans deux école d'arts martiaux. La Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu et l'Hakko Denshin Ryu, je ne suis pas encore Shodan mais j'y travaille. Il n'empeche que dans ces deux école j'apprend donc pas mal de chose sur les arts martiaux traditionnel. Et je tiens donc a souligné que les ceintures de couleurs implanté par le judo sont en fait un moyen de situé les occidentaux dans leurs progression des arts martiaux. Au katori nous sommes officielement élèves qu'en étant première Dan. C'est a dire que c'est a ce moment la qu'on commence vraiment a avoir du concret, a passer au sérieux. Les "kyu" ou ceinture de couleur (illustrant les grades kyu) sont arrivé car les occidentaux ayant une progression beaucoup moins rapides que les japonais (ou asiatique pour généraliser) avait besoin de se situé. Ces fameuses ceinture permette au pratiquant de conciderer comme plus ou moins acquis une part de son programme et par exemple (dans le cas de l'Hakko) de voir 10 autres technique (+/-) pour le kyu suivant. Ces ceintures vont du blanc au noir (plus clair au plus foncé). Mais il faut aussi savoir que ces grades n'existe pas dans les écoles japonaise(ou pas pour toutes les écoles et encore moins les traditionnelles).

Les arts martiaux sont beaucoup plus implanter au japon, contrairement a chez nous en Europe. Ce qui fait plus de pratiquant forcement, donc une progression aussi beaucoup plus rapide. Chez eux un débutant peut très bien passé première dan après 2 ans, alors que chez nous on parle plus souvent de 5 ans. Donc quand eux atteigne le 5eme dan peut être après 20 ans. L'européen lui devra attendre bien plus longtemps, donc l'idée des kyu permettais de rajouté des echelons a l'échelle.

Ajouter un commentaire