Entre tradition et modernité : l'apanage du Japon ?

Rien à faire : j'abhorre cette expression convenue et fourre-tout que représente « entre tradition et modernité ». Cette tournure fainéante, placée comme valise dans n'importe quelle présentation rapide du Japon, cristallise assez parfaitement le nivellement par le bas d'un message que l'on veut simplifié à outrance. Il symbolise également une vision Tokyo-centrée, ainsi que l'absence de recherche autour de la société japonaise et de mise en comparaison de ses propres références face à la couche de vernis nipponne.

Il me semble que la locution "entre modernité et tradition" se réfère généralement à la combinaison de certaines caractéristiques japonaises, mêlant high-tech et coutumes. D'aucuns ont cette image d'Épinal d'un Japon tout connecté, en avance sur le plan technique et porteur de nouveaux produits prêts à arroser le monde entier. Parallèlement, on remarquera aisément les Japonais habillés en yûkata, les temples et sanctuaires coincés entre deux immeubles récents, ou encore les lutteurs de Sumo qui sacrifient aux mêmes rites depuis des siècles.

Sauf que ce genre de cohabitation s'avère loin d'être du domaine exclusif japonais !

D'abord, parce qu'au niveau technologique, le Japon n'est plus si à la pointe que cela. Prenez le smartphone, ce gigantesque marché à la croissance folle ces dernières années, que le public japonais a d'ailleurs adopté massivement sur le tard (s'émancipant de son sacrosaint keitai à partir de 2011). Qui en sont les plus gros vendeurs ? L'américain Apple, le coréen Samsung, le canadien Blackberry, le finlandais Nokia et le taïwanais HTC. Sony n'en finit plus d'accumuler les pertes un peu partout, sauf sur PS3. Idem pour le web qui montre l'incroyable train de retard du Japon sur des sujets critiques comme le webdesign, le webmarketing ou le référencement. Une population qui vieillit autant, c'est également une inventivité qui peut se retrouver sclérosée. Il paraît déjà loin, le temps où les Japonais semblaient inonder seuls le monde de leurs télés et baladeurs. Combien d'années faudra-t-il attendre pour que certains ironisent "entre tradition et ringardise" ?

Ensuite, parce que trop curieux et occupés à regarder le voisin, on oublie de faire sa propre évaluation. Et lorsque l'on se place d'un point de vue japonais, le jeu des miroirs s'active : Paris est une ville romantique et pavée dans laquelle les Français se saluent d'un coup de béret avant d'aller déguster un plat de leur cuisine traditionnelle dans une brasserie du début XXè. Le soir, ils vont apprécier une représentation du Bourgeois gentilhomme. Et le week-end, les couples amoureux partent visiter les châteaux de la Loire en goûtant des vins conservés des décennies.

De cette manière, on peut trouver de tels clichés pour beaucoup d'autres sociétés dans le monde.

Dans ses travaux, l'historien du Japon ancien Pierre-François Souyri explique que la tradition se réfère à « des usages qui ne ressemblent pas aux nôtres ». Onsen, baguettes et courbettes feraient donc partie de cette longue liste concernant l'archipel japonais, mais cela ne signifie pas qu'ils soient forcément vécus comme une allégeance à d'anciennes coutumes pour les premiers concernés.

Technologie et folklore japonais
Publié le
23 commentaires
Publié par Gael
Fondateur / Rédacteur en chef
Gael est le responsable de Kanpai depuis sa création. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur le Japon.
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

23 commentaires sur cet article
01 Mars 2013
13:31

Je ne suis absolument pas d'accord c'est qu'une simple interprétation de votre logique et votre monde.

Le Japon est l'exemple du mélange équilibré entre futur et passer, la science moderne japonaise est un exemple, les coutumes japonaises perdure plus que dans les autres pays civilisé.

Point final.

01 Mars 2013
13:36

Je valide toujours quand on bouscule cette phrase toute faite :)

01 Mars 2013
13:42

Les gens qui usent et abusent de ce cliché n'ont dû jamais mettre les pieds en Europe. Wait, what?

Mantis
01 Mars 2013
15:01

Bonjour,

Personnellement, je suis d'accord avec cette expression.
Je ne pense pas me tromper sur le pays autant que les Japonais se trompent sur l'image du Français, en affirmant que le Japon est un des rares (si ce n'est le seul)à développer avec force la robotique (on peut parler des robots qui guident les clients dans les magasins, ce qui est je crois, unique au pays), l'industrie du jeux vidéo, l'informatique et autres logiciels. Gaël vous donnez l'exemple de la téléphonie mobile, du web design. Je ne peux contredire ces faits. Mais ne serait-il pas aussi juste de mettre sur cette théorie l'utilisation de ces outils par la population ? Je veux dire, ... si certes, les Japonais auraient du mal quand à la conception de ces machines, est-ce que ça empêche pour autant la population de les utiliser avec plus de facilité que les Européens, plus fréquemment ? Je n'en sais d'ailleurs rien, mais je pense que c'est à mettre dans la théorie pour pouvoir affirmer vos dires (même si à vrai dire, je suis persuadé qu'ils côtoient plus que les Français la technologie, même si, mondialisation oblige, cela tend à se réduire).

Après, il faut savoir ce que l'on englobe dans "modernité", et là tout est surement la question. Chacun a son interprétation des mots. Rappelons nous que si par exemple un Français qualifie de "Culture" ce qui est de forme artistique (peinture, cinéma, etc), un Allemand y incorporera en plus les Sciences Humaines, la psychologie, etc. Ainsi on peut parler de "modernité" en s'isolant dans le principe des nouvelles technologies, ou alors on peut parler aussi de modernité en terme comportementale. Tout du moins, modernité dans le sens Occidentale du terme (poignet de main et non courbette, manger avec des fourchettes et non avec des baguettes, s'habiller non plus en kimono, etc). D'où une sensibilisation plus profonde entre un comportement traditionnel Japonais et un comportement Occidentale dit moderne qui de nature sont très différentes. Je pense que c'est le point principal de cette phrase dans ce qu'entendent les gens. Attention, je ne dis pas que mettre un T-Shirt est un comportement moderne (d'autant que les Japonais n'ont pas attendu la fin du XXème siècle pour en porter), mais je pense que c'est le fait d'avoir vu des gens réputés "traditionnels" ayant changé pour adopter un (nouveau) comportement plus universel, qui nous fait tendre à penser à une modernité.

Ensuite, au niveau tradition, c'est vrai que la différence entre nos nations fait que cela nous saute plus facilement aux yeux. Mais encore une fois je ne pense pas me tromper en disant que les Japonais ont gardé cette habitude d'aller aux bains publiques, de faire des courbettes, etc Choses qui tirent leurs racinent depuis des siècles dans le pays. Or en France (et de manière générale en Occident), si ce n'est notre patrimoine historique "physique" (châteaux, peintures, etc), nous avons gardé beaucoup moins de comportements "ancestraux". Un exemple ? Si la politesse d’antan voulait que l'on baise la main du femme pour la saluer, nous ne le faisons plus aujourd'hui. Or les Japonaises continuent à joindre leurs mains lorsqu'elles saluent, comme elles le faisaient il y a de cela des siècles.

Voilà, j'expose ici mon avis, car pour une fois Gaël votre article me surprend de vous.

Dans tous les cas, continuez votre très bon site.

01 Mars 2013
15:19

Et hop un pavé dans la mare ! Tu as tellement raison sur ce point ... La wi-fi dans les lieux publics était la grande absente de mon séjour l'an dernier, et je ne doute pas qu'elle le sera encore cette année ! J'ai également croisé très peu de smartphone, alors qu'ici tout le monde en a un, même ma mère ahah !

Plus ça va, plus je déteste cette expression tout faite, surtout le mot modernité, qui ne sied pas franchement au Japon, surtout dans certains domaines. Rien qu'à voir l'histoire avec l'idol des AKB48, qui s'est rasée la tête et qui a été rétrogradée de leader à stagiaire. Modernité vous avez dit ? O____O Et encore, ce n'est que la partie visible de l'iceberg ...

Ce qui va le mieux comme expression au Japon c'est peut-etre Japon et Pratique puisque plus qu'une course à l'innovation, c'est devenue une course à "tout me rend la vie plus facile" maintenant ...

01 Mars 2013
15:33

C'est en effet une formule un peu surfaite et parfois utilisé à tort.
Toutefois, elle n'est pas complètement usurpée.

Comme souligné dans le commentaire précédent, les japonais de tout âge usent et abusent volontiers des nouvelles technologies sans se soucier des éventuelles problèmes éthiques. Ex: bcp de japonais ne rechignent pas à se trimballer avec un "trackeur" GPS si c'est pour assurer leur sécurité.. impensable en France.
Maintenant, il est vrai que l'industrie japonaise n'est plus au top depuis les années 90, mais leur faculté à innover et à adapter les technologies à leur mode de vie est sans commune mesure avec les pays occidentaux.

Quant à la tradition dans la société japonaise, c'est un vaste débat. Mais quand on voit que l'importance qu'a, encore aujourd'hui, certaines coutumes (le port du kimono ou les matsuri par exemple) qui ont quasiment disparus en Europe, on se dit que les japonais ont quand même gardés un rapport particulier à leur traditions.. que l'on a peut être perdu.

Très bon article en tout cas!

Tristan Deloche
01 Mars 2013
17:50

Bien que je sois d'accord pour dire que c'est exagéré comme formule, je trouve également un peu extrémiste ton message.
Si les coutumes nipponnes peuvent sonner pour nous comme la vieille culture française pour eux, il y a une différence. Le béret que nous ne portons plus et le repas gastronomique français qui se perd est à comparer avec le yukata qui, s'il a remplacé le kimono, reste de mise durant les festivals.

Donc même si c'est réducteur pas besoin non plus "d'abhorrer" ce raccourci. Et ce même si le Japonais ne considère pas cela comme une coutume.
Tu prends ensuite l'exemple du Keitai, sans parler à côté de la monstrueuse avance du réseau 4G là-bas, des premiers tests 4G LTE, et même de la 5G que NTT Docomo commence à préparer quand la norme n'est même pas encore fixée.
De plus tu te trompes vaguement dans ton analyse de Sony qui a raté la PSVita mais a tenu longtemps avec sa PS3, et maintenant avec ses Xperia qui inondent le marché.
Et même d'autres éléments comme les toilettes, la vitesse de l'internet etc etc sont d'autres avancées que l'on attend encore ici.

Certes le Japon n'est plus le pôle central du High-Tech, mais il n'en reste pas moins un pays où la technologie est très loin d'être en retard.
Je ne te contredis donc pas, mais je pense qu'il faut légèrement relativiser ^^'

MacGivre
02 Mars 2013
09:18

Oh lala... Arrêtez avec vos "ils portent le yukata, c'est la tradition, nous ont fait pas de truc comme ça".
S'ils le font c'est que là-bas, on peut s'habiller comme on veut dans la rue (rockabilly, goth, lolitas...) sans qu'on désigne du doigt et qu'on prend pour des originaux attardés. Essayez en France d'être différent, vous verrez c'est pas facile.
S'ils vont aux bains publics, c'est aussi parce que certains logements ne sont équipés de baignoire et qu'ils n'ont pas notre pudeur hérité du christianisme (le nudité est tabou, le pêché originel...).
En ce moment, il y a le salon de l'agriculture à Paris, c'est aussi "entre tradition et modernité" ? Bin oui, on y rencontre des agriculteurs, des vrais, pas des biznessmen, ils sont en côte de travaille pas en blouse blanche.
Enfin bref, le Japon est comme tout les autres pays, point.

Thib
02 Mars 2013
09:59

Le ton de cette réponse est d'un désagréable assez ahurissant.
Vous, monsieur, semblez avoir la science infuse et des connaissances sur les nippons dépassant celles des autres internautes (et ce n'est pas tellement vrai: si les japonais n'avaient majoritairement pas de baignoire chez eux avant la seconde guerre mondiale, il est désormais très rare de trouver des logements qui n'en sont pas équipés. Vous critiquez notre vision stéréotypée du Japon mais la votre ne l'est pas moins.)
Quant au salon de l'agriculture, il faut sortir de votre douce cité parisienne pour vous rendre compte que la France est majoritairement rurale.. L'exemple ne tient absolument pas debout et n'est pas comparable à ce qui peut nous sembler dépaysant au Japon quant aux clivages entre comportements et équipements encrés dans la modernité, et ceux résultant.. d'usages plus traditionnels (apparemment le mot semble fâcher mais il n'est cependant pas inapproprié).

MacGivre
03 Mars 2013
22:33

-j'ai dis pas de baignoire, j'ai pas dis pas de sanitaire, ils peuvent avoir une cabine de douche mais pas forcement de baignoire...
-la France est majoritaire rurale... Euh... Disons pour le paysage, car la population française est majoritairement en ville.
Sinon je n'ai pas la science infuse, j'essaie de ne pas tout porendre pour argent comptant.
Enfin bref, le Japon est comme tout les autres pays, point.

Tristan Deloche
02 Mars 2013
16:35

Ils ne portent pas le yukata parce que c'est "facile".
Dites-moi, vous qui, comme le soulignait un autre internaute, avez la science infuse, quelle est la dernière fois que vous avec porté une marinière, un short bleu marine et êtes allé acheter du pain, pour savourer un bon repas avec du vin le Dimanche à l'occasion d'un évènement particulier ?
Je doute que qui que ce soit en France regarde de travers quelqu'un qui porte une marinière, ni un short, ni n'achète du pain, encore moins bois du vin.
Donc à part le béret (et encore c'est pas *si* ridicule que ça même si ça fait un peu vieux jeu), on peut très bien revenir au cliché du Français du début du XXè siècle...
Et pour ce qui est des sanitaires, presque tous les logements en ont, et je ne sais pas d'où vous sortez cette information en 2013...
Pour terminer, les "goth lolitas", rockability" et autres spécificité que vous présentez comme considérées normales, ne sont pas si "normales" que çà là-bas hein... Ils ont aussi un concept des gens "normaux" et des "autres".
Il en va de même pour un otaku qui sortirait avec un T-Shirt avec une fille d'anime dessus, il sera regardé de travers hein...
Et donc non le Japon n'est pas comme tous les autres pays. Ce n'est pas le seul, mais c'est l'un des seuls pays dits "développés" qui ait su rester aussi proche de ses traditions...

MacGivre
03 Mars 2013
22:42

J'ai pas dis sanitaire, j'ai dis baignoire, à mloins que chez vous la salle de bain soit incluse dans la baignoire :/
Je doute qu'un jeune qui s'habillerait en marinière ne soit pas regardé de travers en France. Déjà que si quelqu'un porte un chapeau de cowboy ou un chapeau melon, tout le monde le dévisage... Au Japon, certains se "travestissent" dans la rue et personne ne les chambrera autant qu'en France où il faut être en jean-basket-survêt pour être normal.
Ils sont peut être aussi proche de leurs traditions car ils sont entrés très tardivement dans le "monde moderne".

Tristan Deloche
04 Mars 2013
21:49

Bon je comptais salle de bain comme sanitaire. Bref, j'ai pas de baignoire et je me porte très bien sans avoir besoin d'aller aux bains publics (de toute façon je sais même pas où on trouve ça en France, lol).
Oui m'enfin non, entre une marinière et un chapeau de cow-boy y'a un fossé ^^'
Moi j'ai déjà porté des marinières sans qu'on me dise quoi que ce soit, mais je veux bien croire que là-bas les gens soient plus tolérants.
Pour leur entrée tardive dans le monde moderne, ils sont quand même entrés dedans il y a un moment maintenant. Ils faisaient quand même partie de la Triade hein ^^'

MacGivre
04 Mars 2013
22:56

Je crois que tu confonds : triade = mafia chinoise, mais sinon je ne sais pas, il me semble que lors notre 18e siecle (époque de l'industrialisation), eux, ils découvraient la "modernité", et avaient des samouraï. Mais bon, l'histoire et moi, ça fait 2.
Si tu parles par contre des 3 dragons d'asie, il me semble que c'est au 20ème siècle, mais je ne suis pas sûr.
On sort carrément du sujet ^^;

Tristan Deloche
04 Mars 2013
23:00

Comme tu dis l'histoire et toi ça fait deux je suppose XD (je te rassure je suis dans le même cas, sauf qu'à 17 ans c'est encore un peu frais dans ma tête x)
Je parle de la triade de l'époque de l'industrialisation ;-)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Triade_(%C3%A9conomie)
Ce système perdure depuis des centaines d'années déjà ^^'
Et les samouraï sont à part, lol

Hélène
19 Juillet 2013
08:46

"là-bas, on peut s’habiller comme on veut dans la rue (rockabilly, goth, lolitas…) sans qu’on désigne du doigt et qu’on prend pour des originaux attardés. Essayez en France d’être différent, vous verrez c’est pas facile."

Ces 3 lignes me font bondir, parmi les autres clichés que tu présentes dans ton commentaires, repris plus haut par Thib. "On peut s'habiller comme on veut dans la rue", je visualises parfaitement ce qu'il se passe dans ta tête: un peu de visual kei par ci et un peu de mode Harajuku par là et PAF! Ca a fait la mode japonaise!
Il faut savoir qu'une fois le lycée passé, tout ceux qui travaillent sont en costards cravate et tailleurs noirs, à part les secteurs exceptionnels. En France, on fait rêver les japonais avec notre mode changeante et nos marques de luxe.

Je ne veux pas écrire un pavé donc on fera court, mais brûle tes clichés et mets toi en tête que les marginaux sont aussi mal regardés au Japon qu'en France, sauf que les regards de travers restent plus discrets.

MacGivre
19 Juillet 2013
09:37

Oui, les regards de travers restent plus discrets, c'est exactement ça.
En France, on ne peut pas être différent car on sera pointé du doigt, dénigré...
Au Japon, on sera ignoré (donc presque comme tout le monde).
Un mec qui mets un costume pour distribuer des prospectus en France, il recevra des coups ou sera taquiné ; au japon, je le pense beaucoup moins.
Menfin, c'est que mon avis.

MacGivre
02 Mars 2013
09:20

Et j'oubliais, le baise-main, c'était pour les nobles, le gueux, il ne connaissait pas, encore une image d’Épinal.

ivan
02 Mars 2013
09:26

Je suis bien d'accord avec le fond de l'article et je ne suis pas le seul. Philippe Pons du monde a écrit un livre reprenant en grande partie cet argumentaire : http://www.amazon.fr/Le-Japon-Japonais-Philippe-Pons/dp/2867462878
Le Japon est tout simplement un pays moderne non occidental, ce qui nous surprend. Pour ma part, j'ajouterais aussi Taïwan à cette liste. Ils ont gardé bien des traditions chinoises à la différence du continent peut être où mao avait déjà détruit la culture traditionnelle par sa révolution culturelle. Après il est indéniable que la culture japonaise est forte et singulière. Et ce depuis longtemps.

02 Mars 2013
12:10

Je ne suis pas vraiment d'accord avec cet article:
Certes c'est pénible d'entendre toujours la même phrase "le Japon, entre tradition et modernité", et certes, d'autres pays sont aussi concernés.
Ça ne veut pas dire que ça n'est pas le cas du Japon.
En fait, c'est même très vrai. Ça n'est pas quelque chose de négatif, même si c'est énervant de résumer le Japon à cette unique phrase.

05 Mars 2013
09:29

C'est intéressant de voir des avis aussi tranchés, que ce soit dans un sens ("Le Japon est l’exemple du mélange équilibré entre futur et passée.. Point final") ou dans l'autre ("Bref, le Japon est comme tout les autres pays.. Point").

Et si la réalité se situait entre les deux ?
Oui, le Japon est un pays moderne comme les autres pays modernes. Il n'est pas plus en avance technologiquement parlant, si ce n'est quelques spécificités locales (la 4G bien en avance et .. les toilettes japonaises).
Mais la mentalité des japonais à l'égard des technologies est bien différente de celle qu'on peut observer en Europe. En France notamment, la technologies fait parfois "peur" alors qu'elle est perçu comme un outil du progrès indéniable au Japon, et peu importe si cela empiète sur la vie privée.
De même, les traditions japonaises ne sont pas plus authentiques que les traditions des pays occidentaux. Mais la relation qu'entretien le peuple avec ces traditions est tout autre. Alors qu'on est plutôt sur un "rejet" des traditions (notamment les jeunes) en France, les japonais de tout âge y restent très attachés. Peut être est-ce due à la place accordée à la religion (bouddhisme et shintoisme) alors qu'elle périclite en France ?

Bref, cette phrase toute faite ne peut pas définir le Japon à elle seule. Mais on ne peut pas nier que les mentalités à l'égard des traditions et des technologies sont bien différentes au Japon.. c'est bien pour ça qu'on aime ce pays ^^

Pour vous faire une idée plus précise, je vous conseille vivement de lire "Les Japonais" de Karyn Poupée, qui revient longuement sur ces 2 aspects.

Hélène
19 Juillet 2013
08:55

Et merci Gaël au passage pour l'article :) c'est ce qui fait de Kanpai un super site pro-Japon, pas de clichés, de la matière pour prendre du recul sur le sujet et les pieds sur terre!

TRoll
26 Janvier 2014
00:04

Tradition : place de la femme dans la société ?

Ajouter un commentaire