Les 10 films d’animation japonais indispensables

Pour poursuivre sur notre intéressante lancée initiée avec les 8 films japonais qu'il faut avoir vus, je vous propose une liste un peu plus spécifique des dix films d'animation japonais à voir absolument. Au départ, je les avais agrégés à la liste initiale, mais la japanimation est un genre tellement fort qu'ils méritaient bien leur article dédié.

Ces films d'animation peuvent être cultes par leur réussite technique, scénaristique, par leur nombre d'entrées ou l'influence qu'ils ont eue au Japon ou à l'international. Bien entendu, cette liste possède une part de subjectivité et n'a pas vocation à être absolue. Les films de japanimation qui suivent sont classés par ordre alphabétique.

---

Akira (Katsuhiro Ôtomo - 1988)

Akira a une saveur toute particulière, en particulier en France, où il a été l'une des premières oeuvres de japanimation à être importées sur notre territoire. Mais cela reste également l'adaptation ambitieuse d'un manga tentaculaire, qui confine son histoire au panthéon des essais sur la vie post-apocalyptique. Miroir japonais d'un Blade RunnerAkira reste un monstre de la science-fiction, et a eu cette rayonnance marquante du "Neo-Tokyo" auprès d'une quantité impressionnante de productions qui ont suivi.

Amer Béton (Michael Arias - 2006)

Beaucoup sont surpris d'entendre que le projet d'animation filmique Amer Béton a été confié à un Américain. Oeuvre très étonnante tirée du manga éponyme, cette adaptation fait preuve d'une maîtrise sidérante de l'outil d'animation. Michael Arias a réalisé non seulement un tour de force technique et esthétique, mais également une création inattendue, tour à tour violente puis philosophique, acérée comme cette ville agressive où tentent de vivre les deux orphelins. En résulte un film éblouissant et subversif, comme seule l'animation japonaise pouvait le pondre.

Cowboy Bebop Knockin' on Heaven's Door (Shinichirô Watanabe - 2001)

Dans l'oeuvre puissante de Shinichirô Watanabe, il y a deux titres dont le caractère supérieur se démarque : Cowboy Bebop et Samurai Champloo. Deux séries animées divisées en vingt-six pépites chacune, au souffle calculé au millimètre. La fin bouleversante de Cowboy Bebop n'ouvrait pas sur une suite ; qu'à cela ne tienne, on nous sert un film indépendant construit comme un épisode longue durée. L'exercice, pourtant délicat et sur lequel beaucoup se sont cassés les dents, est réalisé avec brio. On retiendra Cowboy Bebop Knockin' on Heaven's Door pour son caractère absolu sur l'animé et comme un adieu élégiaque à cette série que l'on ne pourra jamais oublier.

Tétralogie Evangelion (Hideaki Anno - 2007-2013)

Titre tout-puissant de la japanimation qui a couronné Gainax dans les années 1990, Evangelion a eu maille à partir avec sa fin controversée. Réécrite par deux fois, elle laisse désormais place à un ensemble de quatre films remakes d'Evangelion. Leur espoir est de parachever le culte de la série en lui donnant le souffle, la plastique et le rythme qu'elle méritait depuis si longtemps. A ce jour, seuls les deux premiers sur quatre ont été diffusés, laissant une empreinte marquante sur la réinvention pourtant fidèle de cette oeuvre culte. Paraît-il que l'année qui vient nous servira les deux derniers films ; c'est tout le mal que l'on se souhaite.

Innocence Ghost in the Shell (Mamoru Oshii - 2004)

On touche probablement avec Innocence Ghost in the Shell le film le plus controversé de cette liste. Ecrit comme une approche annexe et très cinématographique de GitS, Innocence a été très loin de faire l'unanimité. La faute à des questionnements philosophiques très marqués que certains ont pris comme un discours dérivatif. Il n'en reste pas moins, non seulement une conclusion ouverte sur l'oeuvre et la place du robot dans l'humanité, mais également une réussite technique et artistique incontestable, agrémentée d'une bande sonore incroyable de Kenji Kawai.

Kanojo to Kanojo no Neko (Makoto Shinkai - 1999)

Kanojo to Kanojo no Neko, aussi connu sous le titre traduit de She and her Cat, a ceci de particulier dans notre sélection qu'il s'agit d'un film d'animation au format court. D'une durée de cinq minutes (!), il n'en est pas moins réussi. Essai très minimaliste, il remonte à une époque où Makoto Shinkai réalisait l'ensemble à lui seul. Pour ce court-métrage, l'histoire est vue par le prisme d'un petit chat et sa relation à sa maîtresse. Un format étonnant, en noir et blanc, qui utilise l'animation avec parcimonie pour servir un résultat délicat et evanescent. Le dernier Makoto Shinkai en date, Voyage vers Agartha, sort en France en juillet.

Mindgame (Masaaki Yuasa - 2004)

Beaucoup plus étonnant, Mindgame réunit les cerveaux barrés du Studio 4°C pour un travail épique à ne pas mettre entre toutes les mains : on est en effet à l'antithèse du film d'animation classique et divertissant. Il s'agit là plutôt d'un essai intriguant, mélange de diverses techniques d'animation, fourre-tout artistique et jeu psychologique entre les animateurs et leurs personnages. Mindgame est à réserver à une frange du public rompue à la japanimation, mais surtout désireuse de sortir des carcans formatés dans lesquels les productions la condamnent trop souvent.

Mon Voisin Totoro (Hayao Miyazaki - 1988)

A vrai dire, il m'a été difficile d'arrêter le choix sur un seul des films du Studio Ghibli. Beaucoup des essais de Miyazaki se sont soldés par d'incroyables réussites à tous points de vue. J'aurais donc pu citer NausicaäPorco Rosso, ou encore Le Voyage de Chihiro qui a explosé mondialement. Mais c'est Mon Voisin Totoro que j'ai choisi de classer ici. D'abord, parce qu'il est sorti en séance double avec Le Tombeau des Lucioles, par crainte d'un échec de la part des producteurs. Mais aussi pour son caractère nostalgique et fantasmatique qui continue de séduire toutes les générations. Et enfin, pour son protagoniste qui est devenu la mascotte de Ghibli et la meilleure vente de ses produits dérivés.

One Piece Strong World (Munehisa Sakai / Eiichirô Oda - 2009)

Difficile de ne pas citer One Piece dans cette sélection. Série rouleau-compresseur au Japon depuis de longues années, d'abord via son manga original puis à travers son adaptation animée, One Piece a été longtemps mal lotie dans le cinéma d'animation. Pour son dixième opus, Strong World, c'est le mangaka Oda lui-même qui a pris les commandes, offrant une version décomplexée et enfin libérée techniquement, proposant une aventure de deux heures dans laquelle l'équipage au chapeau de paille rencontre des adversaires hauts en couleurs. Dépaysement garanti ! Z, le 11è film One Piece saura-t-il faire aussi bien ?

Perfect Blue (Satoshi Kon - 1997)

Parce que je ne pouvais pas évincer Satoshi Kon de la sélection, c'est son Perfect Blue que j'ai choisi d'illustrer ici. Oeuvre majeure da sa filmographie, il aura inspiré jusqu'au plus récent Black Swan d'Aronovsky. Perfect Blue est pour moi le film central de Kon, acmé de son écriture des personnages et de sa maîtrise de la dualité. Le visionnage est étrange, captivant, déroutant, dérangeant puis étonnamment cathartique. Incontestablement l'un des indispensables de l'histoire de l'animation.

---

On pourrait évidemment en citer beaucoup d'autres (j'ai hésité notamment sur Jin Roh et La Traversée du Temps), et d'ailleurs je vous encourage à nommer ceux que vous jugez comme les meilleurs films d'animation japonais dans les commentaires ci-dessous !

Japanimation : meilleurs animés du Japon
Publié le
28 commentaires
Publié par Gael
Rédacteur en chef
Gael est le fondateur et responsable de la publication sur Kanpai. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur l'archipel nippon.
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

28 commentaires sur cet article
Fred
18 Juin 2012
12:15

Très belle liste :)

En ce qui me concerne, j'aurais remplacé Totoro par le Tombeau des Lucioles, Innocence par le premier GITS, Perfect Blue par Millenium Actress, et le film Cowboy Bebop par Laputa.

math
18 Juin 2012
12:27

Pourquoi seulement innocence ? ghot in the shell 1 devrait aussi être cité.

Pour ce qui est des films de rebuild of evangelion , beaucoup de scènes sont simplement ceux de la série. Donc quand vous avez le blue ray, vous avez un mix d'image full hd et d'image sd retravaillé ce qui est très dérangeant !

Ialda
18 Juin 2012
12:58

Ctrl+F 'Patlabor 2'
:-/

Comme Fred et Math, j'aurais bien vu GITS 1 en lieu et place d'Innocence. Et Omatsuri Danshaku à la place de Strong World, même si je comprends qu'un fan de la série préfère ce dernier au film d'Hosoda.
Mais c'est histoire de pinailler, il il y a eu tellement de films d'animation japonais de qualité ces cinquante dernières années qu'il est difficile d'arriver à une liste de dix qui fasse consensus.

> Pour ce qui est des films de rebuild of evangelion , beaucoup de scènes sont simplement ceux de la série.

Il me semblait que toutes les scènes avaient été refaites, et que ce sont les storyboards originaux qui avaient été réutilisés.

ChaosLink
18 Juin 2012
14:46

Mettre Innocence à la place du premier film ?
Citer un film One Piece dans la liste alors que l'animation a produit beaucoup d'autres films de meilleures qualités ? (En adaptation de shonen, juste les films de FMA sont d'une bien meilleure qualité)
Mettre un court-métrage à la place d'un film ? (oO)
J'imagine bien qu'il est difficile de citer les 10 films d'animations japonais les plus indispensables, mais la liste souffre de grosse lacune et s'avère être plutôt : les 10 films d'animations japonais que j'ai le plus kiffé. Et il manque vraiment des gros titres quand même (Patlabor, Jin-Roh, la trilogie originale Gundam, Sword of the Strangers, Tombeau des Lucioles, Redline, etc...)

18 Juin 2012
15:15

Liste assez variée il faut le reconnaître, malgré l'absence un peu injuste de Jin-Roh.

Après mon avis converge pas mal avec le tien vis-à-vis du pilote de Makoto Shinkai et One Piece.

Il n'aurait pas été mal de citer quelques petites prousses techniques récentes issues de Mahouse comme Summer Wars ou Redline.
Dans un tout autre genre et malgré sa longueur, j'ai été captivé par le film de Haruhi.

Paulo-chon
18 Juin 2012
15:18

Pour beaucoup d'entre eux, je ne peux pas dire s'il ont leur place dans ce top 10, ou plutôt s'ils sont détrônables par d'autres films d'animation, mais le choix me laisse perplexe pour deux d'entre eux:
-Pour Cow Boy Bebop, dont le film est effectivement bon et conforme à la série (que j'ai adorée), mais je pense malgré tout qu'à de rare exceptions près, les films d'animations issus d'un manga ne sont pas les meilleurs... et j'ajouterai que contrairement à toi j'ai été déçu par la fin de Cow Boy Bebop.
-Et surtout pour Totoro enfin, parce que bien que j'ai apprécié le film, je ne pense pas que ça soit le plus approprié pour cette liste: Que les goodies totoro soit plus vendus que les autres je n'en doute pas (et j'approuve), et qu'il serve de mascotte au studio ghibli, j'approuve aussi, mais ces deux faits plus un scénario et une réalisation simple (quoique efficace) suffisent-ils pour le classer parmi les 10 films d'animations japonaise à voir?? Je ne pense pas. Choisir au moins un film des studio ghibli pour cette liste me parait judicieux, mais j'aurai plutôt pris celui qui a eu le plus de succès (Chihiro), le chef-d'oeuvre de Hayao Miyazaki (Mononoké) que ça soit pour la réalisation ou pour les messages passés au spectateur, ou le plus marquant par son encrage historique (Le tombeau des lucioles)... Après, c'est une liste personnelle, mais je rejoins un peu Chaos Link sur le fait que la liste (pour ce que j'en connais) ressemble un peu plus à "j'ai adoré" qu'à "à voir absolument", car parfois peu objetive

Victor von Jul
18 Juin 2012
15:19

Je regrette effectivement que ce soit GITS 2 au lieu du 1. Je regrette également l'absence de Patlabor (je préfère de loin le 1 au 2, même si techniquement il est moins abouti - mais bon, c'est un film de 1989, faut pas oublier ^^). Manque également Le Tombeau des Lucioles à mon avis.
Très bons choix pour Perfect Blue, Akira et Evangelion, ce sont des monuments !

Fuki-Yume
18 Juin 2012
16:26

Princesse Mononoké aussi!!!^^

François
18 Juin 2012
16:46

Ghost in the shell 1 DOIT figurer dans cette liste :)

Camille
18 Juin 2012
17:05

J'en ai vu aucun de cette liste ... Je vais essayer me rattraper cet été haha
Merci pour cet article :)

Vlenk
18 Juin 2012
17:58

Perso, à la place du film 10 de One piece : j'aurai cité le le 6ème : " Baron Omatsuri et l'île aux secrets"
forcément moins populaire que "Strong World", ce long métrage réalisé par Mamoru Hosoda possède de nombreuses qualités, une direction artistique originale, et un scénario plutôt audacieux pour une adaptation d'un shônen tel que One Piece.
Un film que je recommande à tout le monde, même aux réfractaires de la série...

Et sinon, une voix de plus pour le deuxième film de Patlabor !
(à moins qu'il ne soit hors-compétition ?!)

Nicholas
19 Juin 2012
09:16

Je suis d'accord avec vous, Ghost 1 doit y figurer à tout prix, tout comme Jin-Roh, le tombeau des lucioles ou aussi Porco rosso, qui pour moi fût un déclencheur dans l'animation......

20 Juin 2012
08:11

Merci pour vos commentaires !
Je précise à nouveau, comme écrit en intro, que "cette liste possède une part de subjectivité et n’a pas vocation à être absolue".

Concernant les Ghibli, j'en aurais volontiers cité plusieurs dans cette liste, mais j'ai aussi cherché à montrer la diversité pour ne pas en lister 3 ou 4 sur 10 du même réalisateur ou du même studio. A titre personnel, j'aurais probablement cité Porco Rosso, Nausicaä, Le Château dans le Ciel, Le Château de Cagliostro et Le Royaume des Chats.
D'ailleurs, il me semble que beaucoup de points de détails dans les Ghibli sont mal compris d'un point de vue occidental, c'est pourquoi je vais revenir dessus très rapidement sur Kanpai.

Au sujet de Ghost in the Shell, pas d'inquiétude, je reconnais la surpuissance du premier film. Mon choix du second cherche plutôt à lui reconnaître un essai philosophique rare et très intéressant dans la japanimation.

Enfin, Math, c'est Ialda qui a raison : les storyboards originaux ont été utilisés dans les remakes Evangelion, mais l'image est uniquement en HD native.

Nicholas
21 Juin 2012
19:14

Tu as raison, c'est subjectif, sinon il faut revoir le titre : " les Les 100 films d’animation japonais indispensables", et là je pense que tout le monde est content.......lol

Oliver
23 Juin 2012
22:35

Bonjour à tous, merci pour cette liste, perso je suis très loin de votre culture , mais je suis fan de wonderful days, Apple seed, ghost un the shell : des trucs plutôt futuristes et guerriers. Je suis intéressé par vos suggestions dans ce domaine.
Merci par avance

Axel
08 Août 2012
14:17

Concernant Perfect Blue, Aronovsky avait déjà re-filmé à l'identique la scène de la baignoire dans son Requiem for a dream.

Romain
17 Décembre 2012
09:28

Et "summer wars" sinon ? Je sais que ce n'est pas un monument mais il est très rafraîchissant je trouve. Pour le GITS je suis d'accord pas moyen de citer l'un sans l'autre. Pourquoi ne pas les mettre ensemble ?
Et puis y'a aussi "metropolis" , dur de passer Tezuka à la trappe.

Romain
17 Décembre 2012
20:49

Et aussi "sky crawlers". Magnifique celui là, je l'avais oublié.

cedric
28 Décembre 2012
12:35

Je ne suis pas un grand specialiste des mangas,c'est pour ca que je suis venu sur ce site,prendre quelques recomendations mais il y a un manga que j ai lu il y a plus de 15 ans et qui est pour moi un chef d'oeuvre,c est Akira.Mais j'avais ete tres decus par le film,on entend ca tres souvent parce qu'il est evident qu'on ne peut jamais raconter en 1h30 ou 2 l'histoire d'un livre ou d'une bande dessinee de plusieurs volumes.Le travail qu'ils ont fait sur ce film est juste magnifique mais la fin a ete tout simplement bacler et n a absolument rien ou pas grand chose a voir avec la veritable histoire(ou alors il y aune version longue de ce film, j en doute!!)
Merci pour vos suggestions.

axis
31 Mars 2013
21:40

peut etre ne faudrait il pas oublier les oeuvres de yoshitochi abe:lain,kino no tabi ou haibane reinme...otomo aussi avec spriggan.dans un autre style:flcl ou samourai champloo.biensure evengelion et TOUS les gits.pour ce qui est de myazaki,je dirai:chiiro.apple seed,freedom et die buster sont excellents aussi.un filme a ne pas manquer est wonderful days...dead leaves non plus;et pour terminer aujourd hui,niea7....en ce moment,moi qui ne suis pas trop amateur d heroic fantasy,je me refait:claymore,fate zero et fate stay night.pour ce qui est l anime du siecle,j hesite entre:ghost in the shell et akira.c est un veritable fan qui parle:plus de 600 dvd,blue ray et meme des vhs!

mcp
01 Avril 2013
10:51

ne pourrait on pas rajouter le sublime karas;et,a l oppose,abenobachi.peut etre aussi un anime des clamp,pourquoi pas?un oav de kenshin,un tezuka,aussi?autre chose:etant un fan allume d animation japonaise,j aimerai mettre mes connaissances a profit.je peut avoir des approches tres differantes sur le fond ou la forme...ainsi qu une approche artistique, ayant fait les beaux arts...suis tres ouvert et creatif,et est capable de tomber amoureux d un anime,uniquement pour son esthetique;ou bien,un scenario complexe.

axis
01 Avril 2013
16:34

cher gael,pourriez vous m eclairer sur les relations entre:fate zero,fate stay night et fate stay night le filme,svp?

wtf
12 Juillet 2013
14:36

j'aurai ajouté dans la liste le fameux film "space adventure Cobra" pour moi un chef d'oeuvre, ce film est sorti avant la série, il mélange action et humour à la james bond, space opéra, western, et contrairement à la série un côté onirique qui m'a beaucoup plus , les femmes sont toujours aussi bien dessiné (brigitte bardot ont clairement inspiré buichi terasawa, mais aussi belmondo pour le personnage de Cobra), dans la version française le groupe yello réalise la bande son, qui colle parfaitement au film, si vous ne l'avez pas encore vu n'hésitez surtout pas

joris80
17 Juillet 2013
16:13

Pour les geeks et/ou otakus (ou personnes normales), il y a un film qui s'appelle "Summer Wars" qui a été réalisé par Mamoru Hosoda (La Traversée du Temps, Les Enfants Loups, Digimon...). Un très bon film mais certes, pas un monument du l'animation nippone, qui nous fait vivre une experience très technique même si quelques passages n'ont pas beaucoup de logique. Je vous invite à le regarder ou à voir le synopsis et critiques du film (sans vous faire spoiler) pour connaître le résumé complet.

scaris
17 Juillet 2013
17:03

Salut,

Ne pas oublier Nausica, laputa et le sublime sword of the stranger

Obr1
10 Mars 2014
10:00

On pourrait ajouter Les enfants loups, Ame et Yuki, de Mamoru Hosoda

saturne
23 Mars 2014
04:54

Bonjour
mis à part ces 10 animé et ceux du studio ghibli,pourriez-vous m'en connseiller 15 ou 20 autres en VOSTF?

svp merci par avance

feldine
30 Août 2014
14:32

Grâce à cette liste j'ai découvert Amer Béton : Merci !

Ajouter un commentaire