Le programme prévu, déjà perturbé??!...

Le titre de cet article pourrait annoncer une catastrophe quelconque, mais il n'en est rien :), au contraire, une bonne nouvelle, ou pas (on verra bien :D), vient de m'être communiquée...

Avant toute chose, dans mon précédent article, je n'ai malheureusement pas continuer plus avant de vous énumérer le programme que j'avais prévu une fois arrivée au Japon, car je me suis dit que les imprévus arrivaient... Surtout avec la gaffeuse 'bavarde' que je suis :D... Alors je préfère garder le suspens entier jusqu'à ce que je sois là-bas...

Pour en revenir à la nouvelle dont je vous parlais plus haut, je viens de trouver un tatoueur traditionnel "irezumi" sur Osaka acceptant de me tatouer lorsque j'y serais... En effet, je suis une adepte des décorations corporelles, pour ne pas dire des tatouages :D... Et après avoir correspondu avec plusieurs tatoueurs traditionnels de l'île, l'un d'entre eux m'a répondu positivement :) et je dois dire que cette perspective m'enchante... J'aurais, à tout jamais, une 'oeuvre d'art' sur mon corps, réalisée à la façon des yakuzas, au Japon...

Le seul problème risque d'être la douleur pendant la cicatrisation du tatouage... En effet, vous avez lu que le seul tatoueur m'ayant affirmé pouvoir m'exaucer était à Osaka, or Osaka se trouve être ma première ville étape, cela risque de s'avérer problématique...

Ce qui pourrait aussi être envisageable est que je pourrais prendre contact et repérer le chemin à prendre pour le salon de tatouage durant la première semaine où je serais sur Osaka, pour pouvoir me rendre à Nara, comme je l'avais initialement prévu... Et lorsque je serais à Kyoto, ma troisième ville étape, où je resterais huit jours, je pourrais, sur une journée, me rendre à Osaka en train pour me faire tatouer... C'est une solution qui me permettrait de profiter des bains publics ou des onsens à Osaka, ou Hiroshima, ma seconde ville étape. :)

On verra bien mes loulous, mata ne ;)

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de travelinglili

Commentaires

20 Août 2013
10:23

Oh c'est un beau projet, je rentre de Tokyo avec un tatouage également (un koi sur la cuisse) mais je n'ai pas opté pour l'ancienne méthode mais je ne regrette pas pour autant vu que je ne cesse de la contempler. Par contre j'ai choisi une date vers la fin du séjour car la douleur puis la cicatrisation gêne un peu le quotidien

20 Août 2013
13:24

Seiko, merci pour ton commentaire :)... Je suis bien d'accord avec toi, étant déjà passée sous l'aiguille du tatoueur quatre fois, je te rejoins quand à la douleur de la cicatrisation au quotidien, mais j'ai attentivement regardé le travail de Takizo-san, le tatoueur du salon Chopstick Tattoo à Osaka qui m'a répondu, et j'en reste encore impressionnée donc, si jamais, je veux bien "faire le sacrifice" :D d'avoir mon tatouage à mi-séjour et de serrer un peu les dents!!! Je n'oublierais pas de prendre plusieurs tubes d'homéoplasmine dans ma valise ;)

20 Août 2013
17:57

C'est un beau sacrifice car on ne peut pas retrouver ce travail en Occident (enfin j'ai pu observer le matériel utilisé et les aiguilles qu'ils utilisent sont spécifiques au Japon pour donner cet effet que l'on ne retrouve pas ailleurs). Mais c'est une grande chance et un honneur d'avoir la possibilité de se faire tatouer "à l'ancienne" surtout que les listes d'attentes sont souvent longue.

Cile
23 Septembre 2013
09:42

hello Lili !
une petite information concernant les tatoo. Beaucoup d'ossen refusent les gens tatoués dans leurs bains. Il faut le savoir.
Maintenant je comprends ton envie d'avoir une tatoo fait au Japon. Ma fille s'est aussi faite tatouée, mais c'est vu refuser l'entrée de certains ossen, entre autre celui d'Enoshima.

24 Septembre 2013
18:13

Merci Cécile ;), malheureusement je suis déjà au courant de cette triste réalité... Mais sur mon corps se trouvent déjà plusieurs tatouages alors, tant pis, je verrais bien :)...

Ajouter un commentaire