Premiers pas au Japon

Aéroport de Narita. 12 heures de vol... finalement je ne me sens pas si fatigué que ca. J'ai tout de même pu fermer l'oeil une heure ou deux dans l'appareil, malgré qu'il était difficile pour moi de trouver une position confortable. Première chose marquante en descendant de l'avion, nous nous sommes heurtés à ce que nous appelons "le mur de chaleur", en effet la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur de l'avion était frappante. 35° en extérieur pour une 15ène dans la cabine...

Enfin, c'est bien beau de sortir de l'avion mais... on fait quoi maintenant? On va où? Nous avons suivi la foule jusqu'à une serie de comptoirs où il y fallu s'enregister. Un agent a véritifés nos passports, prit une photo de notre visage, prit nos empreintes... on ne rigole pas avec la sécurité au Japon ! Passée cette étape, nous sommes arrivés dans la pièce des tapis roulants, où récupérer nos valises. Heureusement, un grand écran très clair nous indique selon votre vol devant quel tapis attendre.

A Narita, valise à la main et sous les yeux...

Valise à la main, il nous a fallu passer un dernier contrôle de passeport pour sortir de l'aéroport, direction la station JR et sa ligne N-EX (Narita Express), grace à laquelle nous rejoindrons le centre de Tokyo. Le ticket n'est pas donné, environ 35 euros par voyages, mais c'est l'assurance d'arriver rapidement (+- 1h20) à destination après un long vol. Durant ce trajet en Narita express, Un écran nous indiquait notre position sur une carte, un autre écran nous bombarde de pubs, notamment une avec un ours annoncant "All size for 100Yens !", autrement dit, les McDo japonais faisaient une promotion, que vous preniez un petit ou un grand coca, cela ne vous coûtera que 100Yens (+- 1€), parfait pour lutter contre cette canicule. J'ai eu un gros coup de barre, j'ai bien cru que j'allais m'endormir lorsqu'au loin j'apperçois quelque chose ! Morphée n'avait alors plus aucune emprise sur moi, je me rendais vite compte que cette chose qui avait attiré mon attention n'était autre que le Tokyo Sky Tree, gigantesque tour de radio-télédiffusion à l'époque toujours en construction... c'était le signe que nous approchions du centre-ville, plus question de fermer l'oeil !

Nous descendons à l'arrêt Shinagawa, notre hotel y est situé juste à la sortie de la station. Nous nous présentons à la reception où l'on me remet une carte-clé... direction l'ascenseur et le... 35ème étage ! Si vous êtes sujet au vertige, s'abstenir. A peine le temps de jeter nos valises dans le placard de la chambre que nous sommes redescendus pour flâner dans les rues. Un petit paradis ! Le sol était propre, pas un papier ni même un mégot. La chaleur était écrasante, heureusement il n'y avait jamais cent mètres entre deux distributeurs de boissons. Nous avons également pu nous rendre compte que tout le long de Shinagawa Station s'étaient installés de nombreux petits restaurants, nous aurons donc l'embarras du choix niveau restauration !

Un des nombreux distributeurs en rue.

Après une petite reconnaissance des lieux ainsi que de l'hôtel (immense il faut le dire), nous sommes retournés à notre chambrée histoire de déplier les bagages. Le soleil venait de se coucher, et la vue de notre fenêtre donnant sur la ville était de toute beauté, j'y suis d'ailleurs resté de longues minutes à observer ces milliers de lumières... ma première nuit dans une grande ville ! Mais l'heure de dormir n'était pas encore venue. Nous n'avions pas encore souper, le moment tout indiqué pour goûter la nourriture locale ! Réflexe belge: il fait nuit, j'enfile une petite laine pour sortir bien sur ! ... Grave erreur, la température n'avait pas descendu d'un celcius !!! Je peux vous dire que la petite laine n'a pas faite long feu (c'est d'ailleurs la seule fois du mois qu'elle est sortie). Nous entrons dans un petit restaurant de type familial, une affiche en devanture proposait un beau plât de poisson frais pour 1,000 Yens. La serveuse prend notre commande, et revient peu de temps après avec notre repas sur un plateau. Un beau bol de riz recouvert de toutes sortes de poissons style sashimi, un petit pot avec une espèce de purée patates-légumes assez salée et un potage miso. Le tout était vraiment vraiment déliceux...

Notre premier restaurant (qui restera mon favori)

Premier diné au Japon (Feat. Sac'Boy^^)

Le ventre remplit et tous deux très fatigués, nous sommes rentrés à l'hotel pour y écouler notre première nuit. Mon frère est tombé comme une masse, quand à moi j'ai une nouvelle fois admiré les lumières de la ville avant de m'écrouler à mon tour peu de temps après.

Petite vidéo de notre arrivée

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pBF192AHLy0

Article intéressant ?

Galerie photos

  • IMG_0149
  • IMG_0170
  • IMG_0340
  • IMG_0343

Découvrez les autres articles de tokyo-gaijin

Commentaires

Jocelyne M
29 Mai 2013
17:57

Merci pour ce récit - cela me rappelle des souvenirs - surtout la propreté, la gentillesse des gens, les W.C. etc. etc...
Je vous souhaite un bon séjour.

juljan
29 Mai 2013
19:24

Tres bon début ont veut la suite lol ^_^ et merci pour le partage

30 Mai 2013
19:27

LA photo du plat est wow, ça donne vraiment envie cette fraicheur. A la température, étouffante, ça reste un choc mais à notre dernier voyage on s'est habitué au fil du séjour.

Aminaa_B
16 Juillet 2013
13:47

Ah sa donne envie d'y aller , mais je n'irais surement pas à la même période s'il fait aussi chaud que sa , ^^ étant donné que je supporte pas la chaleur !

Ajouter un commentaire