J'avais déjà voyagé, enfin... un minimum... j'étais tout de même resté dans un certain périmètre autour de mon petit pays, j'étais allé en France, Angleterre, Allemagne, rien qui ne nécessite de prendre l'avion... Donc pour le Japon, grande première ! En moi je me disais "Première fois que je quitte l'Europe, et c'est pour aller à l'autre bout de la terre...", je n'avais aucunes idées de ce qui m'attendait.

Finalement, je ne partais pas seul au Japon. Mon frère était également de la partie. Soulagement donc car j'avais très peur de partir pendant un mois sans personne à qui parler français, j'allais certainement me sentir seul. Je parle très bien anglais mais je ne savais rien du niveau de maitrise des tokyoïtes, d'où mon angoisse. Il allait m'accompagner pendant la moitié de ce voyage.

Arrive le grand jour, 30 juin 2011. Nous montons à bord de la navette qui nous mène à l'aéroport Charles De Gaule. Une fois sur place, il a fallu demander plusieurs fois notre chemin, n'ayant jamais été dans un aéroport, certaines étapes m'étaient complétement étrangères comme l'enregistrement des bagages par exemple. J'ai été tenté plusieurs fois par la couleur des "Duty Free" qui jonchaient mon chemin, mais j'ai préféré rester attentif à ma mission principale: Arriver sain et sauf à bord du vol NH206 en direction de Narita !

Valentin: La terreur dans le regard?

The Big Tall Gaijin !

Une fois montés dans l'avion, les hôtesses nous ont fait leur speech traditionnel, ma foi fort sympathique et après... bah on a décollé ! Parlons en justement, si comme c'était mon cas vous n'avez jamais pris l'avion, alors rien dans votre vie ne peut vous préparer à la sensation du décollage. Inexplicable malheureusement, mais vos sens sont complétement perdus, et évidemment, la pression fait siffler vos oreilles... Le vol a été très agréable, le personnel a tout fait pour que notre voyage paraisse moins long, et avec un certain succès car les 12h m'ont semblé assez courtes, mine de rien...

Vue sur l'aile

Si le décollage a été un jeu d'enfant et de sensations, l'atterrissage a été bien moins drôle... pour moi en tout cas. En effet, on aurait dit qu'on me torturait les tympans à la perceuse. Horrible ! J'en suis sorti vivant (même si encore aujourd'hui, un jour après, le simple fait de prendre l'ascenseur fait se boucher mes oreilles), et j'étais visiblement le seul à souffrir, mon frère lui dormait à point fermé quand l'avion s'est posé... en gros tout s'est bien passé.

Voici une petite vidéo faite à l'époque pendant le vol:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=N8LT3qo7My4

Article intéressant ?

Galerie photos

  • IMG_0140
  • IMG_0144
  • 298786_4435949815933_1546093233_n

Découvrez les autres articles de tokyo-gaijin

Commentaires

Ajouter un commentaire