Préface ou introduction

C'est sur ce début un peu vide que je commence mon blog (dont malheureusement, je n'écrirais les articles qu'à la fin de mon voyage, d'ici fin juillet, le 25 je crois) et je vais m'introduire la personne que je suis.

Je suis un lycéen de 17 ans et demi, assez réservé, plus ou moins dans sa bulle et qui travaille son japonais depuis trois ans (dont je suis passée par 4 profs et je vais finir ma 4ème année) et qui sait écrire les hiraganas et katakanas sans problème, bien que j'ai un peu de mal à reconnaître certains katakanas. Je suis passé par Acadomia (et les coupons coûte cher pour mes parents !) pour les cours et j'y ai commencé en 4ème sur une réflexion que je parlerais sans doute au paragraphe suivant. Si je suis passé vers beaucoup de profs, c'est parce que le 1er était encore un étudiant et devait poursuivre ses études, le 2nd avait une méthode peu adapté (c'est à dire qu'il proposait un programme plus universitaire alors que j'étais encore collégien), Le 3ème à la même raison que le 1er et le 4ème me suit aujourd'hui. En plus, j'ai bientôt un contrôle de katakanas, faudrait que je révise ^_^.

Il y a 3 ans, je regardais un teaser d'Indochine pour l'un de ses concerts au stade de France (bien que c'était pas un groupe que je suivais) puis j'ai eu un déclic en trouvant une fille avec un uniforme sur la vidéo. J'ai remarqué que le Japon avait encore les uniformes, bien que c'est devenu le contraire dans notre pays un temps donné et cette envie s'est développé au fur et à mesure de mes découvertes. Pour être franc, ça remonte à longtemps et j'imagine que j'étais trop jeune pour m'en souvenir ou c'est ma façon d'être, sans doute. Aujourd'hui, je suis en fin de seconde, bientôt en 1ère STMG (bien que j'ai eu une éducation spécifique au collège et que j'ai pas réellement envie d'en parler) et mon objectif principal (avec le bac, bien sûr) est de pouvoir vivre et travailler au Japon. Cela n'est pas dû uniquement à la culture mais aussi au caractère gentil et paisible des gens ainsi que leur politesse. Pour le prouver, je vais vous donner un exemple :

Une route est barrée par des sorte de "poteaux prolongées", un peu comme des barrières. Vous êtes à vélo, juste pour aller au lycée et un petit rebord de trottoir mêlé à de la terre. L'endroit est près d'une zone résidentielle et donc, un voiture est planté en plein devant le rebord et empêche de passer.

- En France, le conducteur de la voiture gênante à la plupart du temps rien à faire de ce détail.

- Alors qu'au Japon, le souci du détail est là et cette situation arrive très rarement au pays du soleil levant.

Pour conclure, je vais faire un voyage en colonie au Japon du 11 au 24 juillet, avec l'auberge de jeunesse en prime et à la ballade de Tokyo, Kyoto et Nara. J'espère juste avoir une chambre en solo car je supporte pas le fait de dormir en groupe, surtout à cause que je ronfle (-_-') (car oui, auparavant, je ronflait et rêvait en même temps puis je me suis pris un chausson en pleine face, à la fois dans mon rêve et la réalité). Voilà :)

Article intéressant ?

Commentaires

Ajouter un commentaire