Sakuras d'Hiroshima (dimanche 8 avril 2012)

Après avoir pris notre dernier petit déjeuner aux Citadines, nous plions bagage direction Hiroshima.
Nous avons un énorme pincement au cœur en partant car cela sent la fin du voyage et nous savons déjà que tant de choses vont nous manquer. Le retour en France sera terrible : l’incivilité, le manque de politesse, les panneaux écrits à l’arrache, les mythos etc.. Nous avons eu un sentiment de sécurité absolue, je n’ai jamais eu peur que l’on me vole mes affaires ou que l’on me fasse les poches ce qui est loin d’être le cas lorsque je suis chez nous. Et que dire du métro ou du train ? Si propres, si surs, si souples ! Mais c’est la règle du jeu, 12 jours, pas un de plus !
Arrivés à Kyoto Station, nous découvrons encore un pan de la gare que nous n’avions jamais exploré : décidément cette gare est immense !
Aujourd’hui, il fait un soleil éclatant, pas l’ombre d’un nuage ! Même le quai de la gare est plaisant et agréable ! En fait, le Shinkansen est vraiment très simple à trouver et une confirmation du contrôleur suffit à nous rassurer.
En 1h45 nous voilà à Hiroshima !
Je suis les indications données par le site de l’hôtel et nous voilà dans le bus qui nous conduira jusque là bas. Le bus parcourt toute la ville et nous permet déjà de repérer quelques éléments comme l’emplacement des sakuras en pleine floraison le long de la rivière, un petit parc et notre ami Tokyu Hands !!! Nous pourrons retourner faire le plein et compléter notre set de cuisine des onigiris !
On a déjà acheté un moule mais les petites boites avaient l’air sympa aussi, elles permettent d’embarquer directement son onigiri tel quel, je me disait que pour le midi ce serait sympa. Puis je crois que culinairement parlant il va nous falloir des piqures régulières de bouffe japonaise si l’on ne veut pas trop déprimer ! Pinou doit apprendre à faire la panure qui entoure les tempuras et autres aliments frits, cela risque d’être un grand moment à cuisiner pour la première fois !
La ville est en fait beaucoup plus grande (immense oui!) que ce que j’imaginais. Quand on pense qu’il y a 60 ans il n’y avait plus rien. Je me demande d’où les japonais tirent cette force de caractère aussi immense pour avoir tout reconstruit, refait, ré-investi et ce partout dans le pays après une catastrophe.
Comment font-ils pour accepter la fatalité tout en allant de l’avant ? Se ré-investir tout en honorant la mémoire de ceux qu’ils ont perdus ?
Mais enfin, l’heure n’est pas à l’introspection mais à la découverte d’une nouvelle ville. A commencer par la curiosité du bus, encore différente de Kyoto !
Ici on prend un ticket en montant à l’arrière du bus qui comporte un numéro (le numéro d’arrêt). Un tableau lumineux avec tous les numéros d’arrêts du parcours est à l’entrée du bus. Au fur et à mesure du trajet, le montant évolue sous le numéro d’arrêt correspondant pour savoir combien cela va vous couter. Encore une curiosité pour nous !

Notre hôtel est totalement excentré de la ville mais situé en bord de plage accolé à un grand parc. C’est vraiment très joli et nous avons une vue sur les iles de la mer intérieure... (Vue de notre chambre)

C’est un hôtel à l’américaine ou sont célébrés des mariages dans une chapelle sur l’eau dans le hall de l’hôtel. Les deux premiers étages sont réservées à des salles de banquets et il y a même un magasin de robes dans le hall ! Notre chambre est située au 16eme étage avec une immense fenêtre donnant sur les iles et la plage avec un bout de parc. C’est magnifique !
Chose surprenante, la marée y est très forte et a marée basse les gens ramassent des coquillages.
L’hôtel découvert et testé nous reprenons le bus pour découvrir un peu le centre ville. Sur le chemin, je réalise que la marée est vraiment très très très forte car les bateaux stationnés sur la rivière sont échoués !

Arrivés, nous nous dirigeons vers le dôme de la bombe A, un des rares édifices qui ait survécu à l’attaque nucléaire américaine.

Pinou se réjouit et lit tous les panneaux, pour ma part, je préfère mitrailler les Sakuras en pleine floraison qui longent la rivière.


Le pont plus bas est vraiment très beau ourlé de sakuras

Nous croiserons sur ce pont un chat noir tout habillé, chapeau inclus et griffes vernies (si, si c’est possible) et un chien vétu comme Jack Sparrow chapeau compris également.. Note : le chat est promené en laisse par son maitre te ne bouge pas du pont sur lequel il est posé.. J’imagine bien le notre à la place.. bonjour le carnage !


Au bout du pont, nous nous arrêtons manger une glace japonaise au thé vert pour moi, à la vanille pour Pinou. Pour ma part.. mouais, encore une expérience culinaire ratée ! C’est immonde ! Le soleil tombe doucement sur la rivière, les buildings et les sakuras d’un blanc rosé éclatant, la lumière est magnifique, j’espère que mes clichés rendront grâce ! Je peux aussi constater que les cerisiers donnent des fleurs blanches comme des fleurs de prunier quand il n’y a pas de lumière directe. Mais dès qu’un rayon de soleil se pose sur les pétales, elles prennent immédiatement une jolie teinte rosée. Du parc de la paix, nous ralions notre nouveau temple : TOKYU HANDS bien sur pour effectuer nos derniers achats japonais.
Je dévalise le rayon cuisine : moule à onigiri, moule à sushis, râpes pour légumes, cuit œuf pour omelette au micro ondes, salière spéciale sésame, pinceau à huile.. Des coques de téléphone portable, des gants, des outils spécial tir, des cordons de badges etc.. ! Jeudi, on teste les sushis et onigiri home made de manière obligatoire !


Ah oui, également, dans les arcades ou nous flânons nous recroisons le couple belge en tour du monde croisés dans la tour de Tokyo. Ils nous indiquent un restaurant sympa, qu’on ne fera pas ce soir, Pinou ayant trop peur que nous rations le dernier bus à 21h00 et nous sommes vraiment éloignés du centre, je pense que plusieurs heures de marche seraient certainement nécessaires.
Nous recherchons donc un restaurant dans le coin et finissons dans un bouge miteux ; si ce soir nous ne sommes pas malades nous aurons de la chance !!

Le bus nous conduit au port d’Hiroshima et.. C’est tout !! Nous avons pris le bon bus mais pas la «variante» qui nous conduit jusqu’à l’hôtel. Heureusement, le chauffeur plein de gentillesse nous indique l’arrêt ou attendre le prochain bus. Nous nous trompons encore et celui-ci arrête son bus pour nous accompagner au bon arrêt ! Hallucinant ! Il nous faudra attendra le prochain bus pour aller à notre hôtel... Je suis un peu dégoutée car nous sommes tout proches du port mais pour l’accès avec le JR PASS pour aller à Miyajima nous allons devoir prendre un train local jusqu’à la gare de Miyajima puis ensuite prendre le ferry.. Deux heures de trajet au bas mot ! Mais je pense que l’île en vaut vraiment la peine.
En attendons toujours le bus dans ce terminal portuaire nous nous faisons la réflexion : il est 20h30, nous sommes dans un trou paumé et pourtant nous nous sentons en sécurité, nous n’avons pas peur de croiser des cassos ou autres ! Décidément j’adore ce pays ! Notre bus est enfin arrivé, il nous faudra recharger les batteries cette nuit car demain un long périple nous attends !

Article intéressant ?

Galerie photos

  • DSC01426
  • DSC01391
  • DSC01394
  • DSC01395
  • DSC01398
  • DSC01400
  • DSC01401
  • DSC01406
  • DSC01408
  • DSC01412
  • DSC01414
  • DSC01418
  • DSC01419
  • DSC01422
  • DSC01424
  • DSC01427
  • DSC01428
  • DSC01430
  • DSC01433
  • DSC01437
  • DSC01438
  • DSC01440
  • DSC01441
  • DSC01444
  • DSC01446
  • DSC01450
  • DSC01451

Découvrez les autres articles de thechoupchoups

Commentaires

15 Septembre 2013
13:11

Bonjour!
Original ce chat! Même les griffes sont vernis! Je trouve ça quand même psychologiment bizarre >_<
Merci pour l article ^_^

15 Septembre 2013
14:36

Tout pareil, le vernis sur les griffes c'est le détail qui m'a tuée... J'ai retrouvé la photo du chien
http://img4.hostingpics.net/pics/111705DSC01435.jpg

16 Septembre 2013
07:08

Bonjour,
Merci pour ce bel article. Décidément, tu n'aimes pas le goût du thé vert. Autant je suis un peu d'accord avec toi concernant le thé matcha que je trouve très amer, autant j'aime beaucoup les glaces au thé vert.
Concernant le bus, on trouve le même mode d'emploi à Kyoto quand on sort de l'hyper centre. Le tableau indique le prix en fonction des destinations.
Le chat est vraiment trop drôle.
Quand tu parles des sakuras, il y a énormément de variétés de fleurs allant du blanc au rose foncé. Quand ils sont illuminés par le dessous, c'est superbe.
Bonne journée,
Annoe

marikosan
13 Novembre 2015
19:19

Drole; intuitif, sympa et bien documenté , le récit de votre parcours.
Nous retournons nous aussi au Japon en Avril 2016.
Avez-vous fait un rapport et des commentaires sur les hotels ou ryokan ou vous logiez ? Je serais très intéressée. Merci à vous deux!

Ajouter un commentaire