Mardi 3 avril 2012 - Tempête sur Tokyo, jardins et Ueno

C'est notre dernier jour à Tokyo et la troisième tentative fut la bonne, nous avons enfin pu accéder aux jardin du palais impérial ! Quel dommage de ne pas avoir pu les voir hier avec ce temps magnifique ! Aujourd’hui le temps est très nuageux, il y a beaucoup de vent et on sent que la pluie arrive.

Les remparts sont construits en pierre basaltique et sont construits en pente. Pinou se demande pourquoi, alors que les autres murs de la ville sont verticaux. Pour mieux voir en cas d’assaut ? Chaque pierre pèse 35 tonnes et d’importants travaux de réhabilitation sont en cours. Malheureusement, tous les bâtiments d’époque ont brulé, les pins les remplacent aujourd’hui.


C’est calme, c’est joli mais nous sommes un peu déçus, nous attendions plus de faste, plus de choses. Il y a néanmoins des pruniers en fleurs magnifiques et quelques oiseaux qui nous observent.


A la sortie des jardins, les premières gouttes qui nous poussent à filer vers le musée national de Tokyo au bout du parc de Ueno. Sur le trajet, j'adore la déco de la gare :

Arrivés à Ueno, la pluie a déjà doublé d'intensité.

La visite express du parc sous la pluie a un caractère particulier empreint de poésie et de mélancolie. Le rose des sakuras qui pointent le bout de leur nez et qui froufoutent au bout des branches contrastent avec le bois noirci par la pluie et le ciel qui se teinte peu à peu d'une couleur inquiétante.. Le balais des parapluies de toutes les couleurs et toutes les tailles, rajoutent quelque chose d'assez surréaliste au tableau. Malheureusement, pas le temps d'en profiter car le vent s'est levé et malgré nos kway et nos parapluies nous arrivons trempés et déjà crevés au musée.

A l'entrée, une "consigne à parapluie" permet de déposer son parapluie en toute sécurité. Je ne l'ai pas pris en photo (pas pensé comme une andouille) mais une simple recherche avec le mot clé consigne a parapluie vous éclairera sur la tête de la bestiole...


Notre visite du musée national se fait doucement à notre rythme :

Mais au final, plus nous avançons plus nous sommes déçus par son contenu, quelques armures, quelques peintures mais j’attendais plus grand, plus éléments...

Nous apercevons les jardins somptueux du musée ouverts seulement deux fois par an. Nous sommes dans la bonne période mais la plus battante nous empêche de le visiter. Quel dommage !

Et pendant ce temps, dehors le temps redouble encore de violence.

Nous partons vers Shibuya et cela s’avère être de plus en plus compliqués : la pluie, le vent. Partout dans la rue, des cadavres de parapluie jonchent les poubelles, cela souffle et pas qu’un peu. Nous sommes trempés..

Nous tentons bien de faire quelques boutiques, mais le cœur n’y est pas, nous préférons rentrer. Bien nous en a pris, les voies du métro du centre sont à l’arrêt à cause de la tempête. Je commence à inquiéter car marcher dans ces conditions sera galère. Nous nous installons alors dans le métro et tiens c’est bizarre.. le temps entre les stations sont anormalement longs ! Tiens on passe des arrêts... sans arrêter ! Dans la panique nous avons pris un train express pour Ikeburo ! Après avoir fait un petit détour dans l’autre sens nous arrivons ENFIN a trouver la bonne sortie de la gare de Shinjuku* !

Nous nous arrêtons manger dans un chinois (un comble) avant d’aller préparer nos valises.
Demain direction Kyoto, la partie la plus attendue du séjour ! J’angoisse un peu pour le train : échanger le Japan Rail Pass, trouver le bon train etc.. trouver notre hôtel à kyoto (bien que nous avons réservé les citadines qui sont en général très facile d’accès) et apprendre à se repérer dans une nouvelle ville. J’ai tellement envie de voir des choses que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps sur place !

Arrivés à l’hôtel, nous voyons les images de la tempête : camion retournés plus au nord et des milliers de cadavres de parapluies dans les rues de Tokyo. A priori quelques dégâts matériels mais dans l’ensemble tout à l’air d’aller bien. (bon en fait, pas si bien que ça :

http://japon.aujourdhuilemonde.com/nature-vs-japon-et-maintenant-la-tempete )

Le mystère de la gare de Shinjuku (enfin résolu) !

Pour ceux qui ont suivi nos aventures, la gare de Shinjuku a été pour nous un grand mystère !
En effet, celle-ci est immense et je ne sais combien de lignes de train, de métro et de bus transitent par cette gare... Pour aiguiller tout ce petit monde, multitudes de sorties dont les 4 principales correspondant aux points cardinaux.

Selon votre moyen de transport et votre endroit d'arrivée, vous êtes "pré-acheminé" vers au moins deux grandes sorties et leurs environnements immédiats.

Nous avons compris (tardivement) qu'en revenant par une ligne de métro nous étions systématiquement dirigés vers d'autres sorties principales que celles ou se trouvait notre hôtel. Et que la gare est tellement immense que se diriger vers une autre sortie inclut de traverser la gare de part en part.. Ce qui s'avère être une expérience assez déroutante. J'ai souvenir d'un moment ou nous cherchions la sortie Sud, que nous trouvions des panneaux Nord, Est, Ouest, sans trouver le Sud.. que nous pensions qu'en prenant la direction inverse au Nord, nous irions vers le Sud mais sans trouver de panneaux qui nous l'indique. Je nous vois traverser cette gare, dans un sens, dans l'autre, demander notre chemin..

La solution était pourtant simple : il suffisait d'arriver par un autre arrêt de métro.. pour se retrouver comme par magie aiguillés vers la "bonne sortie" !

La fois prochaine, promis je choisirais un hôtel situé à un arrêt de métro de Shinjuku.. Et pas à Shinjuku !

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de thechoupchoups

Commentaires

20 Juillet 2013
10:46

Bonjour,

Ah, cette tempête. Comme je te l'avais écrit dans un de tes articles présents, j'étais à Kyoto à cette période. On m'avait prévenue de rester à l'abri le plus possible. Le soir, je dinais chez une de mes amies qui possède une izakaya en banlieue de Kyoto, nous regardions la télé avec des reportages montrant la tempête catastrophique de Tokyo. Comme tu l'écris, tous les trains étaient stoppés.

Pour Shinjuku, c'est un peu comme pour la gare principale, on peut se perdre. Cela fait partie des grands moments des voyages.

Et pour la gare de Kyoto, que je connais quand même très bien, je continue à me perdre pour passer des voies des Shinkansen au train privé qui va à Nara ou pour prendre le train pour Arashiyama.

Bon week-end,

Annie

Nadège
20 Juillet 2013
19:53

Hum ... J ai rien compris pour shinjuku !!! LOL !..
Je me rappelle que c est très grand oui c et clair !!!!

Ajouter un commentaire