Arashiyama et Studios Toei (samedi 7 avril 2012)

Ce matin, pour notre dernier jour à Kyoto, je varie les plaisirs pour mon Pinou et je lui promets d’arrêter les «journées temples».
Nous prenons le train pour la gare de Saga Arashiyama à l’ouest de Kyoto au pied des montagnes. C’est un petit village charmant, le long de la rivière OI.
Après avoir cherché un peu notre chemin, nous nous rendons tout d’abord au TENRYU JI, un temple bouddhiste (et ben oui, je ne peux pas décrocher comme ça.. Il faut encore un temple pour essayer de me sevrer)

Nous nous rentrerons pas dans le temple à proprement parler mais nous visiterons les jardins en fleur avec des carpes énormes. Elles nageaient à fleur de surface laissant derrière elles un impressionnant sillon, on aurait presque dit des mini requins !

Beaucoup d’espèces d’arbres différentes étaient en fleur dont des sakuras bien sur et d’autres espèces inconnues. C’est un ravissement coloré.

Au bout du temple, une allée de bambous géants qui ondulent sous le vent. Je ne sais pas à quelle hauteur ils culminent mais cela doit être assez impressionnant.


L’allée remontée nous redescendons à la petite gare du train romantique de Torokko, vieux train restauré pour les touristes.

Pour côté romantique, il faut oublier, le train est bondé et ça crie de partout ! Je ne voyais pas ça comme ça ! Le train remonte le long de la rivière et longe quelques sakuras pas encore en fleurs. La rivière comprend de nombreux rapides descendus pas des bateaux pleins de touristes qui saluent à chaque passage le train.
Au terminus, c’est le désert absolu, pas un chat et surtout il gèle ! J’ai oublié de préciser que ce matin au temple nous avons eu de la neige fondue et quelques «vrais» flocons. Là haut, dans un village dont j’ai oublié le nom il fait très froid et je sens très moyennement la descente en bateau que Pinou voulait faire. J’ai peur d’avoir froid et nous rentrons simplement par le train normal.

Heureusement que nous n’avons pas fait la ballade car elle dure deux heures et je sens bien que j’aurai fini congelée !
Nous filons donc directement vers Uzuma et les studios de la fameuse TOIEI qui ont bercé notre enfance. Et ben oui, pour la partie animation on leur doit Goldorak, Albator, Sailor Moon.. Les studios ont connu leur âge d’or entre 70 et 50 ans en arrière quand les studios de Tokyo furent dévastés par le grand tremblement de terre de Kanto de 1923 et après que Tokyo ait été dévastée par la 2eme guerre mondiale.

Plus de 500 films de samouraïs y ont été tournés de 1920 à 1930 et les studios y sont encore utilisés. Notre Bioman y a été tourné !
Nous commençons par un spectacle ou «les trucs» des combats de samouraïs sont décortiqués : le fil qui dirige la flèche, les poignards jetés etc.. Touts les trucs sont montrés avant qu’une «scène» soit réellement tournée. Très sympa, dommage que nous ne comprenions pas le japonais car à priori il y avait pas mal de blagounettes très drôles.
Nous nous balladons ensuite dans les décors de Tokyo de l’ère d’Edo (moyen) avant de faire une halte dans l’allée dédiée à la Toei animation. On y voit des affiches des réalisations, quelqes figurines et lithographies. Dommage, il n’y a vraiment pas grand chose alors que pour nous cela représente une bonne partie de notre enfance : Golodorak, Albator, Sailor Moon, Candy etc. Nous voyons également la galerie des «Bioman» et Power rangers : toutes les version de force rouge au fil des années ! De quoi garder le générique dans la tête pendant tout le reste de la journée ! A notre grand étonnement nous découvrons même que Bioman est bien antérieur à son arrivée chez nous car les premiers épisodes datent de 1950 !
Nous finissons la visite par un combat de samourai assez sympathique.

Globalement le parc est très moyen, les spectacles proposés sont biens mais nous n’avons pas pu tous les voir faute de comprendre les horaires en japonais...

Nous rentrons jusqu’à la gare de Kyoto que nous prenons le temps de visiter. C’est un immense atrium de verre et son 11eme étage offre une vue panoramique sur la ville. Nous passons un moment dans la gare avant de nous diriger vers le chemin du retour car nous sommes crevés. Nous avons mangé sur le pouce à midi (nous avons pris quelques trucs au combini du coin) en marchant vers le parc comme des «vrais» japonais., pas fait de pauses, je suis out !

Nous nous arrêtons dans un restaurant choisi par monsieur et ressortons 5 minutes plus tard. C’était tellement sale que je ne pouvais pas ! Je pense que nous sommes tombés sur le seul restaurant sale du Japon ! Après avoir fait le tour de quelques restos qui ne nous inspiraient pas, nous décidons de nous arrêter au 7 eleven pour faire des courses et manger comme des pauvrets dans notre chambre d’hôtel !

Il est déjà temps de faire nos bagages, demain direction Hiroshima ! J’espère que les trains sont réguliers car finalement dans la visite de la gare, nous avons complétement oublié de vérifier ! oups !

Article intéressant ?

Galerie photos

  • DSC01341
  • DSC01284
  • DSC01291
  • DSC01299
  • DSC01302
  • DSC01308
  • DSC01309
  • DSC01310
  • DSC01314
  • DSC01318
  • DSC01319
  • DSC01320
  • DSC01322
  • DSC01325
  • DSC01326
  • DSC01327
  • DSC01332
  • DSC01335
  • DSC01337
  • DSC01338
  • DSC01340
  • DSC01343
  • DSC01347
  • DSC01356
  • DSC01363
  • DSC01364
  • DSC01366
  • DSC01371
  • DSC01373
  • DSC01376
  • DSC01377
  • DSC01383
  • DSC01387

Découvrez les autres articles de thechoupchoups

Commentaires

04 Septembre 2013
09:05

Bonjour,
Tenryu-ji est, de mon point de vue, un des plus jolis temples surtout du fait de son très beau jardin. Arashiyama est vraiment un splendide coin de Kyoto et la bambousseraie est magique et permet de faire de belles photos.
J'ai pris aussi le petit train dont tu parles le Sagano Romantic train qui m'avait bien plu car il permet d'avoir la tête dans les fleurs en période de sakura, j'aimerais bien le prendre en automne. Comme toi, je ne me sentais pas assez brave pour faire la balade sur les rapides sur la rivière hozu. Je laisse cela aux autres.
Merci pour ton joli reportage,
Annie

Ajouter un commentaire