Jour 4 (Suite) : visite du Musée du Mémorial de la Paix (2012)

Après la visite du parc, nous nous dirigeons vers le musée.

image

Nous attendons dans le grand hall avant de commencer la visite. Ils s’en suit des agrandissements de photo de la catastrophe et de projections. Puis de nombreux objets exposés (vêtements, rations de survies, livres, objets du quotidien et éléments de propagande). A part les titres en anglais hélas le reste nous est inaccessible, heureusement notre guide est là pour voler à notre secours. Nous nous arrêtons devant une montre qui s’est arrêté lors de la catastrophe (désolé la photo est mal cadré mais avec le monde pas facile de bien se placer).

image

Il s’en suit des documents officiels émanant des États-Unis qui expliquent comment s’est monté cette mission (attention les japonais dans ce musée passe un message de paix fort et non de rancune). Puis sur un mur une immense photo de la ville d’Hiroshima après l’explosion.

image

Au centre de cette première salle une reconstitution du dôme vu dans le parc.

image

Je vous passe les photos difficiles des gens touchés qui s’enfuient au milieu des ruines.

Puis nous arrivons devant deux grandes maquettes représentant la ville avant et après la catastrophe. la particularité de la deuxième est une boule rouge suspendue dans l’air qui représenté là où a éclaté la bombe ainsi que les rares bâtiments qui ont tenu.

image

image
Quelques autres maquettes des bâtiments qui ont résisté avec des photos mêlant vie quotidienne et photos de la catastrophe (personnes irradiées, chirurgie, soins..). D’autres objets sont exposés comme ces anciens jouets.

image

La première partie du musée s’achève, on suit un long couloir pour la suite de la visite.

On découvre alors le visage de Sadako dont j’ai parlé dans mon article précédent.

image

On passe alors par une reconstitution des ruines avec de grandes photos, des mannequins représentants les habitants lors de la catastrophe.

image

De nouveaux objets, des vêtements qui semblent aussi fins que du papier de cigarette, une reconstitution de la bombe grandeur nature ("little boy").

image

Puis des éléments un peu plus glauques (des cheveux, de la peau…). Nous tombons également sur un bento avec une histoire (ce que je me souviens) : une mère prépare un bento de riz à son fils, un étudiant réquisitionné pour se rendre sur place, il ne sera retrouvé que la boite.

image

Un objet qui marque…

image

Il s’en suit des photos et objets encore plus insoutenables (photos des blessés, vêtements, maladies qui en découlent, objets ayant subit les radiations, ombres des personnes décédées et des objets qui se sont inscrites sur les murs…).

Voici les minuscules origami de grues faits par Sadako lors de son hospitalisation.

image

Je n’ai relaté ici qu’un centième de ce que comporte ce musée. Une visite qui marque, beaucoup de photos et quelques cartes postales.

En route pour Kyoto…

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de Seiko

Commentaires

11 Juillet 2013
07:40

Bonjour Seiko,
Cette visite ainsi que celle du parc est très marquante et il est difficile de laisser passer son émotion, u y as bien réussi.
Annie

Ajouter un commentaire