L'île Mystérieuse...

15 septembre 2013 :

Un navire au large de nos côtes a repêché un homme agonisant il y a quelques jours. Fiévreux, l’homme délirait, et ne cessait de parler de « trésors » et de « la cité d’or du soleil levant ». Alors que la maladie l’emportait, il a tendu une carte, d'une main fébrile. « Courez ! Courez-y ! », Hurlait-il. Avant de s’éteindre dans un dernier soupir. Les autorités, ayant eu vent de cette affaire, m’ont demandé de localiser l’endroit et de leur fournir un rapport.

24 septembre 2013 :

Mon précédent avion s’étant écrasé sur le nord du territoire Japonais en 2009, je reconnais parfaitement les lieux. De Kyōto jusqu’à la pointe nord de l’île, soit 5000km de parcours en un mois à l’aide du sherpa JR Pass. Que de découvertes extraordinaires j’avais fait alors ! Le gouvernement veut que je sois celui qui procède à cette nouvelle expédition. Quelle aubaine ! Mes connaissances passées et mon niveau brevet des collèges en histoire-géo ont joué :

J’ai carte blanche pour organiser un périple, du 24 mars au 15 avril 2014. J’en ai profité pour proposer à l’archéologue Florent de se joindre à moi. Véritable rat de bibliothèque, ses connaissances historiques exceptionnelles en bibliothèque rose en font le parfait compagnon d’aventures :

14 janvier 2014 :

Damned ! Pour cause de crise économique en France, le gouvernement refuse de soutenir financièrement notre parcours. Nous assurons l’essentiel par nous-mêmes, mais les temps comme les œufs sont durs. Heureusement, mes recherches assidues ont enfin porté leurs fruits : j’ai ouï dire que quelques éminences grises, Marco&Polo et Kanpai, proposent de négocier l’aide du sherpa JR Pass ! Les places sont certes limitées, mais l’espoir renaît !

2 février 2014 :

Le gouvernement, en cas de secours, a besoin de connaître notre parcours. Marco&Polo et Kanpai en font également la demande, afin de prévenir le guide JR Pass et de s’entretenir avec lui, savoir s’il pourra se rendre disponible. Voici ci-après la copie du document que nous leur avons rendu :

- 24 mars 2014 : Atterrissage à l’aéroport d’Osaka. On dit que la nuit, la ville ressemble à Blade Runner. Nous arrivons pour le printemps. Il parait que les cerisiers en fleurs sont un spectacle à eux seuls. Nous sommes prêts à capturer l’instant, et à faire notre rapport. 3 semaines de parcours devraient être suffisantes pour nos desseins.

- Du 25 au 29 mars 2014 : Nos recherches vont alors se pencher vers les régions alentours : Nara, ancienne capitale impériale infestée de créatures mythologiques nommées daims ; puis, après une simple escale à Kyōto, nous poserons pied à Tokyo. Des ouvrages anciens mentionnent l'existence d'un musée nommé Ghibli, ainsi que de quartiers sans commune mesure avec notre chère France ! Il faut que nous y jetions l'ancre, Florent et moi-même ! Tant de choses sont à y voir, ou y revoir pour moi ! Enfin, nous reviendrons à Kyōto. Impossible de ne pas profiter à nouveau de ses jardins zens, ni se délecter des délicieux matchas dans le quartier de Ponto-chō. J’ai prévu tout un arsenal d’armes pour faire face à l’inattendu : peut-être parviendrons-nous alors à capturer une Geisha grâce à mon reflex numérique et ainsi la ramener au pays…

- Du 30 mars au 3/4 avril 2014 : Puis l’aventure commence : il est temps de chercher des trésors dans le sud du territoire. J’ai déjà visité le nord, et en ai ramené tant de ses splendeurs... C'est probablement à ce moment là de notre périple que, à défaut de l'aide du JR Pass national, l'intervention du JR Pass régional West sera la plus vitale. Car d’abord nous ferons escale à Okoyama. Comment envisager le printemps sans y visiter ses jardins, si flamboyants à ce que l’on dit ? Continuant notre descente vers le sud, les terres d’Hiroshima, ou encore celles de Miyajima sont aussi au programme. Entre l’ambiance cosmopolite, le sanctuaire flottant d’Itsukushima et quelques traditionnels ryokans, nous nous attendons à de belles surprises. Soit quelques bijoux en perspective…

- Du 4/5 au 9 avril 2014 : Il n’est pas exclu que les principales découvertes se fassent du côté de l’île de Kyūshū, à la pointe sud. Aussi est-ce là que nous nous rendrons ensuite. Tant d’endroits y sont si prometteurs : Fukuoka, Nagasaki, Kagoshima ou encore Beppu. Le risque de s’y perdre et ne jamais vouloir retrouver notre chemin est grand. Mais ainsi en est-il du destin tragique de l’aventurier. Et nous sommes prêts à nous sacrifier pour la cause... Le 10 avril sera consacré à retourner vers l'endroit qui nous a le plus séduit durant notre descente. Aussi rien n'est-il en ce sens déterminé.

- Du 10/11 au 14 avril 2014 : Finalement, sur le trajet retour, en remontant vers le centre, nous déambulerons sur l’île de Shikoku, au sud-est du Japon. Des trésors se terrent probablement le long des 88 temples sacrés. Takamatsu et ses rāmens, la cité fortifiée de Matsuyama, Marugame et le sanctuaire de Konpira-san... Quelques légendes disent que le mois d’avril est le plus propice à l’entreprise d’un pèlerinage. Nous n’aurons pas le temps de tout y voir, mais s’y purifier quelques jours au goût des croyances locales ne peut que nous apporter. Qui sait, les langues se délieront peut-être, et les habitants nous dévoileront leurs plus secrets joyaux…

- 15 avril 2014 : La date du retour, de nouveau à Osaka. Triste jour à n'en point douter que celui-ci, ainsi que le précédent départ en 2009 me fut déjà si difficile. Un retour donc, mais enrichi sans nul doute de savoirs et de beautés inégalables et inénarrables. Aussi toute aide nous sera précieuse, de la plus infime à la plus grande. Même si ce n'est que pour une partie de ce long périple. Pass national ou régional, pendant une semaine ou deux, une personne ou deux... Tout sera utile à notre cause. Car comme le disait l’œuvre : « J'y parviendrais, avec ou sans votre aide. Mais ce sera beaucoup plus long sans votre aide ».

Merci donc, Marco&Polo et Kanpai, pour vos efforts de lecture. Et nous ne saurons jamais trop vous remercier si vous parveniez à convaincre l'un des sherpas JR Pass de se rendre disponible à nous durant cette période.

どうもありがとうございます. かんしゃしています ! (et merci à Wikipédia pour cette dernière ligne…)

Les aventuriers : Paul-Emile et Florent

Article intéressant ?

Galerie photos

  • Carte Japon
  • Flo&moi
  • okayama-koraku-en-sawa-no-ike-pond-big
  • 2
  • travel-tour-japanese-landscape-560-2

Découvrez les autres articles de Paul

Commentaires

Ajouter un commentaire