Nishiki market, Palais impérial, Fushimi Inari Taisha

Je voudrais tout d'abord rassurer nos amis lecteurs qui connaissent un peu Kyôto, ce n'est pas le programme que nous avons effectué dans la journée !

Mesdames désirant faire un peu de shopping, nous nous sommes dirigés vers le marché Nishiki et les rues-galeries environnant Teramachi. Comme à chaque fois, la profusion d'étals de commerces alimentaires aux couleurs bigarrées, regorgeant de poissons, fruits de mer, légumes et plats à consommer sur place ou à emporter, est impressionnante et emporte le visiteur dans un joyeux tourbillon pouvant l'inciter à faire certaines expériences gustatives exceptionnelles.

Mesdames ne semblant pas convaincues par les qualités organoleptiques des brochettes de poulpes, je fus le seul à tenter l'aventure. C'était pourtant très bon, même si je ne conseillerais pas de les tremper dans votre café du matin.

Teramachi et Shinkyogoku dori sont des artères commerciales couvertes, perpendiculaires au marché Nishiki. Elles regorgent de boutiques de vêtements, d'artisanat local, de restaurants, de jeux d'arcade et de pachinko. J'y ai retrouvé ma boutique préférée de boîtes à thé que je n'omets jamais de visiter à chaque séjour à Kyôto.

Le palais impérial n'étant qu'à deux stations de métro, je propose d'aller visiter les jardins .. ce qui ne déclenche pas l'enthousiasme général. Cette fois-ci, Madame était bien inspirée, car les allées vides en plein soleil nous incitent plus à rechercher la fraîcheur du ruisseau qu'à déambuler au dehors.

Le lendemain, nous reprenons la direction de la gare de Kyôto pour nous rendre au sud dans le quartier d'Inari. Mademoiselle avait envie de visiter les torii rouges qu'elle avait vus dans "Mémoires d'une geisha".

Fushimi Inari Taisha est un sanctuaire shintô dédié aux divinités de l'agriculture, et notamment celle du riz, et représenté par le renard qui est à la fois le Kami (Dieu) lui-même et le messager des Dieux. On en aperçoit de multiples statues le long des sentiers cheminant dans la montagne Inari qui héberge le sanctuaire.

On se promène sur des chemins formant une boucle de 4 km dans la montagne. À vrai dire, il s'agit de près de 3 km d'escaliers et certains amis s'en souviennent encore lors d'un précédent voyage ! Des milliers de torii rouge vermillon forment une voûte ombragée sous laquelle les promeneurs progressent au fil de la balade.

Article intéressant ?
4.5/5 (2 votes)

Galerie photos

  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image

Découvrez les autres articles de ningengirai

Commentaires

Ajouter un commentaire