Ikebukuro - Sunshine 60 - Nippon Budokan - Parc Kitanomaru

Ce matin, comme nous partons demain pour la région d'Hakone et le Fuji-san, je suis allé au combini Lawson situé à proximité de la maison pour y déposer nos valises pour le takkyûbin.

Il faut savoir qu'au Japon on ne voit que très peu de monde voyager avec de lourds bagages. Pour éviter de s'encombrer lors des transports en bus et en train, surtout s'il y a des correspondances, il y a une solution facile : le takkyûbin. Les bagages, qu'il s'agisse d'un simple paquet ou d'un piano à queue, sont convoyés sous 24h et par la poste japonaise, ou par les sociétés Yamato (Kuro Neko) ou Sagawa, et vous attendent à votre destination. Les bagages sont pris en charge à votre hôtel, dans votre ryokan, ou au combini le plus proche, et déposés le lendemain à l'heure de votre choix. Très pratique pour voyager léger ! Les tarifs dépendent de l'encombrement et du poids des colis transportés. Nous avons payé 4200 yens pour faire convoyer 3 valises de moins de 23 kg et dont la somme des mesures longueur-largeur-épaisseur était inférieure à 160 cm, soit environ 10 € par valise.

La société Yamato peut également prendre en charge des déménagements internationaux, si certains d'entre-vous se sentent concernés.

Cette formalité accomplie, nous nous sommes rendus à proximité de notre maison au cœur du quartier animé d'Ikebukuro, dominé par le complexe Sunshine 60. Là encore, écrans géants, musique (?), publicités, salles de jeux, hôtels et une foule dense et bigarrée !

le Sunshine dispose notamment d'un aquarium, d'un planétarium, d'un observatoire, et de plusieurs étages de restaurants.

Nous avons déjeuné au Sunshine 60 dans un restaurant traditionnel, une cuisine gastronomique type kaiseki servie par des femmes en kimono ouvrant les shoji sous le regard admiratif de mes chéries. Je doute cependant que Mademoiselle ait apprécié ses choix culinaires autant que nous. Elle a néanmoins eut le bon goût de ne pas nous réclamer un hamburger en sortant.

Nous avons poursuivi en reprenant les transports en direction du Palais Impérial. Le palais n'est ouvert qu'aux visiteurs que deux jours par an, mais ma motivation secrète était de passer par le Nippon Budokan situé dans le parc Kitanomaru, juste au nord du palais. Je compte sur votre discrétion pour ne pas me trahir auprès de mes compagnes de voyage qui ne partageaient pas le même enthousiasme !

Pas de kendô ce jour au Nippon Budokan, mais du jûkendô, ou voie de la baïonnette. Le Nippon Budokan a été construit dans un style traditionnel pour les jeux Olympiques de Tôkyô de 1964. Une pensée émue pour mes amis du NijiKendoka, et surtout pour mon shin-yû Christian avec qui nous sommes allés nous ressourcer au Butokuden de Kyôto.

Le Nippon Budokan est situé au nord du parc Kitanomaru, à proximité du Palais Impérial.

Une fois passées les douves où flottent des nénuphars, on franchit la massive porte Kitahanebashi pour entrer dans le parc. On serpente sur un sentier en sous-bois, bordé à gauche par le Nippon Budokan, le musée des sciences et la musée national d'art moderne, et à droite par un étang bordé d'arbres en bois.

La fatigue commençant à se lire sur les visages de ces dames, nous sommes revenus vers la station de Kudanshita pour prendre la direction de Shibuya, Mademoiselle désirant changer la robe qu'elle avait achetée deux jours auparavant. Une dernière vue du carrefour depuis le 1er étage de Tsutaya et nous reprenons le chemin de la maison. Nous quittons Tôkyô demain, pour retrouver la nature et les rives du lac Ashinoko.

Article intéressant ?

Galerie photos

  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image

Découvrez les autres articles de ningengirai

Commentaires

10 Août 2013
09:20

Bonjour,
Comme c'est passionnant de lire ton reportage ! Je suis vraiment fan. C'est drôle, instructif et on a l'impression d'être avec vous.
Bonne journée et bonne suite de voyage,
Annie

myriem
10 Août 2013
20:09

Bonjour à tous
Vrai régal vos périples. On est presque en manque lorsqu'il n'y a pas de reportage. Moi tout cela me tente bien. Un jour peut être....
Je vous embrasse fort.
Ps peux tu dire à dali que j'ai vu maman, via skype, ce soir chez Michel avec elo et tout le petit monde.
Big biz mimi
Jenny vous embrasse fort

Ajouter un commentaire