Tokyo sous la pluie

Bonjour mouillé!

Ici c'est pluie non-stop depuis ce matin et je profite de mon retour à l’hôtel après une journée à patauger et en attendant que ma lessive se termine à la buanderie de l’hôtel pour vous faire le récit de ma journée

Alors aujourd'hui levés à... 11h
Déjà on commence bien :/
On ouvre la fenêtre et que voit-on? Une super averse! Youpi

Il a bien fallu se motiver, on allait pas rester enfermé dans notre chambre

Alors on a décidé de changer nos plans et de visiter le musée d'Edo-Tokyo proche d'Ueno, à Ryogoku.
Mais avant cela il a fallu partir à la chasse au parapluie que l'on a rapidement trouvé au conbini du quartier pour 105 yen ce qui fait 80cts d'euro et je peux vous garantir qu'il vaut un parapluie à 10 euros d'ici.

Puis nous avons déjeuné dans un petit restaurant et nous avons pu assister à un véritable combat de "slurp", c’était donc à celui qui avalera ses nouilles le plus bruyamment possible et y en avait un qui était à deux doigts de devenir fou... C’était monsieur

Il faut savoir qu'il a une sainte horreur des bruits de déglutition et de mastication.... bah là il a été servi! (Note de Monsieur: Les japonais mangent comme des porcs!!)

Apres cela j'ai du aller dans un combini acheter de quoi nous rafraîchir et nous avons été tous les deux amusés du salut de la caissière.
Elle s'est inclinée si bas que j'ai craint qu'elle ne se cogne le front contre le comptoir!!

Nous n'en demandions pas temps, surtout pour 200 yens d'achat...
Enfin nous arrivons au musée et découvrons un très gros bâtiment perché en haut d'escalier (que j'ai bien failli dévaler sur les fesses arrivée en haut, on remercie la pluie) et une vaste place
La photo parle d'elle
même

DSC_0767_opt

On achète les billets puis on met nos parapluie dans un parking (oui oui vous avez bien lu, un parking pour parapluie, on le met dans un endroit prévu à cet effet, un anneau le verrouille et vous emportez la clé avec le numéro de la place marqué dessus, remise par gardien-san de ses gants blancs immaculés)

Le musée était donc consacré à l'histoire de la ville de Tokyo.
Les éléments des expositions permanentes sont la réplique grandeur nature du Nihonbashi, pont qui servait de point de départ de toutes les routes du Japon en sortant d'Edo, ancienne Tokyo,

DSC_0639_opt

le théâtre Nakamuraza, des modèles réduits de la ville et de bâtiments des ères Edo, Meiji et Showa

Il retraçait dans les grandes lignes et dans certains détails incompréhensible pour nous car seulement écrit en japonais, l'évolution des habitudes et mœurs de la vie quotidienne au cours de ces différentes périodes.

Dans un coin un superbe palanquin dans laquelle je n'ai pu résister à m'installer, telle une noble de l'époque héhé
DSC_0649_opt

Il y avait également des reconstitutions d'habitations grandeur nature, nous avons ainsi pu visiter une maison après nous être déchaussé et celle d'un théâtre devant laquelle des places étaient disponibles pour nous, pauvres visiteurs harassés, certains y faisaient d'ailleurs leur sieste.

DSC_0678_opt

A la fin de la visite nous avons fait un petit tour dans la boutique du musée dans laquelle nous avons fait l’acquisition de stores en tissu japonais avec un magnifique cadre en bois laqué pour pouvoir les exposer.
Apres cela, le temps ne s'arrangeant pas mais étant trop tard pour enchaîner avec un autre musée nous finirent par nous rabattre sur la visite de ce qui est présenté comme le plus grand centre commercial de Tokyo, j'ai nommé le Tobu department store d'Ikebukuro.
Qui n'est rien d'autre qu'un Galeries Lafayettes géant.
Il y avait rien d'exceptionnel en soi, juste un regroupement d'un nombre infini d'enseigne
Par grand chose à raconter en somme à part peut être je je trouve amusant le décalage de ces boutique qui sont donc super soignés mais dont les vendeurs hurlent pour attirer le chaland comme si l'on se trouvait sur la place du marché.

Enfin bref après cela on a fini par repartir en quete de nourriture avant d'enfin rentrer, toujours sous la pluie.
En espérant que demain ça se calme parce que franchement, les parcs ici sont juste magnifique et ça m’embête de ne pas pouvoir en profiter à cause de ça...

Nous terminons donc avec notre nouvelle photo WTF

DSC_0726_opt

Matane!

Article intéressant ?

Galerie photos

  • DSC_0639_opt
  • DSC_0649_opt
  • DSC_0678_opt
  • DSC_0767_opt
  • DSC_0753_opt
  • DSC_0726_opt

Découvrez les autres articles de miyu

Commentaires

12 Mai 2013
15:39

Bonjour,
Eh oui, les "slurp" sont étonnants surtout quand on a été habitués en France à ne pas faire de bruit en mangeant. Malgré tout, même si on sait que c'est la coutume au Japon, on a du mal à se départir de ce que l'on a appris.
Cela m'a toujours étonnée de voir des femmes d'un certain âge extrêmement raffinées avec leur kimono, leur maquillage soigné, leurs cheveux bien coiffés faisant un bruit infernal en slurpant les udon !
Je n'ai pas eu l'occasion de voir ce musée, je ne sais pas si cela en vaut vraiment la peine ?
Bonne continuation en espérant que vous aurez une meilleure météo.
Annie

Fred & Laeti
13 Mai 2013
09:16

Dommage pour la pluie en même temps il pouvait pas faire beau 3 semaines d'affilés. Et cela vous à permis de faire un musée pour changer. Ca a dû être un enfer pour Monsieur tout ces slurp !!

13 Mai 2013
14:50

Je me rappelle avoir manger au burger king de Shibuya (si je me rappelle bien) et il y avait un homme et une femme qui mangeait ensemble face à face. Lui, il dévorait son hamburger et avait de la sauce sur le coin de la bouche, il n'a pas bronché ! il n'a essuyé sa sauce qu'a la fin du hamburger, j'avoue que : beurk. c'est comme ce tic de pas se moucher à table, ben, j'avais une dame à côté de moi qui faisait que renifler, c'est juste horrible comme bruit surtout que moi je faisais pareil et je me disais : ne te mouche pas c'est pas bien vu... bon franchement, je me suis tourné discrètement (y avait le mur !) et je me suis moucher !
ah lala, c'est coutumes !!
bonne continuation !

13 Mai 2013
16:54

La pluie nn'a duré qu'un jour, grand merci!

13 Mai 2013
16:55

T'imagine meme pas, mais t'inquiètes on attend pas qu'il pleuve pour aller au musée quand même =p

13 Mai 2013
16:55

Je suis désolée mais il est hors de question pour moi de rester le nez qui coule sans rien faire, je file me réfugier aux toilettes et là, ni vu ni connu =D

Fred & Laeti
14 Mai 2013
08:13

Il ne faut pas se moucher en public au Japon ??!! Je préfère entendre quelqu'un se moucher une bonne fois pour toute plutôt que de l'entendre renifler toutes les 2 secondes.

14 Mai 2013
09:39

Eh non... Cela fait d'autant plus rire qu'ils slurpent leurs sobas en faisant un bruit infernal.
Je me souviens avoir fait une grande promenade pas loin de Kyoto de Kibune à Kurama. La promenade s'effectue dans la montagne et dure pas loin de 2 heures. J'entendais sans cesse des Japonais - qui randonnaient aussi - renifler. J'avais le nez qui coulait souvent, c'était lié à l'effort. Je me suis planquée plusieurs fois pour aller me moucher.
Maintenant, je n'en fais pas une histoire, j'ai des amies Japonaises avec lesquelles je me promène quand je suis au Japon. Quand j'ai le nez qui coule, je m'écarte un peu et je me mouche discrètement. En revanche, je ne le fais pas dans les transports en commun.

Ajouter un commentaire