Les bonus de Monsieur (vol 1)

Au japon (et pas qu'au japon d'ailleurs), il se passe tout le temps des choses qui sortent de l'ordinaire.
Un événement, un personnage croisé dans la rue... tellement de choses impromptues nées du hasard.
Au fil de nos promenades par exemple, a Akihabara, le coin des otakus qui ne connaissent pas ou trop peu le sexe opposé, nous sommes rentrés dans un family mart (un combini) pour demander une information.
En voyant le look du caissier j ai compris que ce gars là ne devait pas parler bien souvent aux filles.
J'ai beau prévenir madame que ce gars là va la prendre pour une princesse sama et avoir un pur blocage elle ignore mes mots et lui lance un "do you speak english?" de toute beauté... La
réaction du bonhomme: blocage, baissement des yeux, inclinaison et un "no" tellement prononcé dans la gêne et la timidité que j'en ai eu de la peine pour lui... Madame enfin!!!!
Tu viens de traumatiser ce pauvre jeune!! Il n avait surement jamais parlé a une fille avant toi! Méchante va...
Une autre tiens... Toujours à Akihabara où les maids ont pris d'assaut le trottoir et y scandent les mérites de leur établissement en pleine rue pour appâter l'otaku.

Nous marchons et voyons une maid qui appelle au hasard des jeunes... quand soudain son regard s'éveille d'un coup, ses yeux s'agrandissent tel un fauve qui va bondir sur sa proie.
Elle lance un "hoooo!!" et se jette littéralement sur le pauvre bougre qui marchait juste devant nous.
Elle a l 'oeil la maid!! Le jeune otaku avait le total look du "akibaman" lunettes, petite taille, démarche raide et timide, le regard rivé vers le sol, des habits trop grands et très simples et un gros sac a dos (surement pleins de figurines). Il tente de s’écarter du chemin en battant en retraite sur le bord de la route mais c'est sous-estimer la prédatrice qui ne le lâchera plus d'une semelle, enchaînant les poses kawai et prenant la voix la plus aiguë possible pour ensorceler la pauvre victime. Je ne sais pas du tout comment s'est débrouillé le jeune pour se libérer de l'entrave diabolique de cette fausse "gentille servante" mais une chose est sure.....elle ont l'art et la manière pour ferrer le bon poisson!!!

Et vu qu'il en faut pour tous les goûts on a trouvé king maid qui bosse en freelance...

DSC_2027_opt

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de miyu

Commentaires

27 Mai 2013
21:10

Ah un bonus, cela laisse augurer d'autres bonus ! Super.
Je lis toujours avec un grand plaisir.

Ajouter un commentaire