Pourquoi je voudrais, s'il vous plait, gagner un JR Pass :)

Gniiiiiiiiiiiiiii

Ca y est ! Je pars! J’ai mes tickets !

Gniiiiiiiiiiiiiii (bis)

*trépigne, tape des pieds, saute partout*


J’arrive sur le sol japonais le 04 août, j’ai pris un billet retour mais nous sommes bien d'accord que je ne reviendrais jamais. Oui je sais, je n’ai jamais mis les pieds là-bas, comment pourrais-je savoir que je veux y rester ? Je SAIS, point.

Alors je dis «je», mais en fait il faudrait que je passe au «nous». Car Monsieur a trop peur de me laisser partir seule. Avec mes 2 mains gauches et mes pieds qui s'emmêlent toujours, je pourrais me faire mal. D’où l’intérêt de gagner (entre autre) un JR pass, ça m’éviterait de marcher.

Enfin bref, je vais continuer en «je» parce que c’est plus facile et que j’ai envie, na.

L’itinéraire idéal ? Mais quel itinéraire ? Mais je veux TOUT faire ! TOUT, absolument TOUT !!

Enfin bon, si vraiment il faut une ligne à tenir... Commençons.

images

D’abord Tokyo (7 jours).

Me perdre dans ses ruelles, me noyer dans un méga bol de ramen, Ghibli évidemment et une tentative pour totoronapper* le gros Totoro. Oui je sais ça ne se fait pas. Mais y résisteriez vous ? Non.

(* du verbe Totoronapping, synonyme = kidnapping)

De là, le Mont Fuji. Tomber à genoux devant. en prendre plein les yeux et écouter son coeur qui bat. Toudoum Toudoum. Ne pas oublier de sourire béatement dans le vide et d’adresser des remerciement à l’andouille, s’il y en a une, qui a créé ce petit minuscule volcan. Faire un câlin à un policier. Oui vous avez bien lu. Mais une police qui a une mascotte aussi adorable ne peut qu’aimer les câlins, non ? (cela dit, je pourrais essayer avec tous les policiers japonais, ils ont tous des mascottes formidables, la PREUVE : http://idleidol.net/japan’s-police-mascots/)

Vous avouerez que c’est plus sympa que les français et les belges ;)

Ensuite Kyoto (6 jours ici).

Gambader dans Gion et replonger à l’époque des maisons de Geisha. Me faire ensevelir sous une avalanche de sushi. De là, avec mon JR Pass, me prendre pour un samouraï au château de Nagoya. Manger et dormir dans un ryokan et avoir peut-être le bonheur de me vêtir d’un joli kimono. Ensuite j’irais à Nara me faire voler des biscuits dans les poches par les cerfs flânant dans les rues. Et encore Osaka… Kobe… Hiroshima…

Alors oui mon trajet n’est pas linéaire mais finalement pourquoi pas ?

Vous remarquerez qu’à ce stade, j'aurais survécu à une noyade et une avalanche. Le Japon me rend invulnérable.

En parlant de catastrophes, sur l’échelle de la pas-de-bol-attitude, y a-t-il plus de risque de se faire écraser par un sumo inattentif ou de finir cuit (vapeur évidement) par les ondes de Fukushima ?

Pour la dernière semaine, encore quelques hésitations. Je voudrais tout faire mais Monsieur dit que je dois choisir. Bon. Les alpes japonaises alors. Etant une citadine de coeur, j'aurais déjà fait Tokyo et Kyoto, le "je" s'écrasera une semaine et comblera de bonheur (sisi!) sa moitié en allant escalader les montagnes et faire trempette dans un ou deux onsens.

Et puis encore mille et une kawaii-eries.

Donc là, je n'ai pas fait la moitié de ce que je voulais faire. J'hésite entre la dépression ou y retourner.

A votre avis quelle solution je prends ??? :)

Mettons nous d’accord, je pars dans plus de 6 mois, d’ici là, j’aurais plus que le temps de peaufiner mon voyage. Ici je rêve (ou pas) et je finis mes millions de livres qui vont me conseiller et me guider. Et je viendrais préciser ici la suite de mes aventures !

A très vite !!

Article intéressant ?

Galerie photos

  • Unknown
  • dcpj
  • images-1

Découvrez les autres articles de jengaut

Commentaires

Ajouter un commentaire