La très belle Okinawa

Okinawa (沖縄) est la préfecture la plus méridionale du Japon, entre Taïwan et Kyushu. On utilise aujourd'hui couramment le mot Okinawa pour désigner l'île principale de cette préfecture : Okinawa Hontô, la plus grande grande île du Japon, après bien sûr les quatre principales (qu'il est inutile de rappeler aux lecteurs assidus de Kanpaï :-) ). C'est de cette île que je vais vous parler ici.

Okinawa, c'est en premier lieu une culture particulière, une histoire à part, un morceau de Japon pas entièrement japonais. Elle était jusqu'au milieu du 19ème siècle un royaume indépendant : le royaume des Ryukyu. Bien sûr aujourd'hui, les différences avec le reste du pays s'estompent rapidement, mais l'on peut encore sentir là bas des différences infimes qui rappellent sans cesse la singularité de ce peuple et de sa terre. Vous verrez les tombes monumentales, les shisas, les maisons basses... Les japonais des grandes îles perçoivent encore Okinawa comme partiellement étrangère, pas entièrement assimilée au Japon. "Okiwana, ce n'est pas comme le reste du Japon" m'a dit mon amie japonaise. C'est vrai, et c'est cela qui est fascinant avec cette île.

Je ne vais pas faire de résumé de l'histoire d'Okinawa, elle est riche et plus encore, vous trouverez facilement toutes les informations à ce propos sur internet. Il a souvent été dit que Okinawa faisait le trait-d'union entre Chine et Japon. Je trouve pourtant cette idée réductrice pour ce petit pays, qui a eu tant de mal à exister à l'ombre de ses deux encombrants voisins.

Il y a tant de merveilles à voir à Okinawa que je ne sais pas où commencer. Commençons donc par le plus évident : les innombrables plages toutes plus ravissantes les unes que les autres, entrecoupées ci et là de jolies falaises. La maison que nous avions loué sur Airbnb était géniale, en front de mer, dans un site magnifique. Rien de tel qu'un petit bain dans une eau à 28° le soir avant d'aller au lit (sous la clim, quasi obligatoire tout de même). Si les plages sont très belles, les vraies merveilles de la mer se trouvent en vérité sous la surface, car Okinawa est un spot de plongée sous-marine réputé dans tout le Japon. Je n'ai pas fait de plongée avec bouteille, simplement du masque et tuba au cap Maeda, mais c'était magique. C'était comme nager dans un bassin d'aquarium tropical, dans un tourbillon coloré de poissons coraliens indifférents aux touristes. De quoi blaser de retourner un jour voir des poissons clowns, des balistes, des poissons perroquets et des zancles cornus dans un bocal.

Cela m'amène à vous parler de l'aquarium de Churaumi, le fameux aquarium d'Okinawa. L'aquarium vaut bien les deux bonnes heures de route nécessaires pour s'y rendre depuis le sud de l'île (la voiture de location est pratique mais il y a apparemment des bus qui font également le trajet). Le bassin principal est l'un des plus grands du monde. Trois requins baleine, trois raies manta y tournicotent en effet en permanence, derrière des vitres de plexiglas de 60cm d'épaisseur, le tout pesant 7500 tonnes, pour se faire une idée. La vue du bassin coupe vraiment le souffle et fiche une grande claque. A voir également dans ce superbe aquarium, un delphinarium qui vaut à mon avis la comparaison avec les meilleurs d'Europe, avec moult dauphins espiègles. L'aquarium se trouve au milieu d'une sorte de parc à thème appelé "Ocean Expo Park" qui contient une section dédiée à l'architecture d'Okinawa, comprenant une vingtaine de maisons traditionnelles (originales déplacées ou construites spécialement), intéressant si vous êtes versé dans ce genre de choses.

J'ai personnellement énormément aimé la capitale de la préfecture : Naha (那覇). Surmontée du célèbre Chateau Shuri (首里城), dont Kanpai a parlé récemment, Naha offre une ambiance moderne et décontractée infiniment agréable. On y a un sentiment de cosmopolitisme et j'eus parfois même l'impression que les habitants parlaient mieux l'anglais qu'ailleurs au Japon. La faute est peut être à chercher du côté des nombreuses bases américaines qui occupent une grande part de l'île. Toujours à Naha, je vous conseille de visiter Tsuboya (壷屋) le très joli quartier des potiers, très ancien quartier où vous pouvez acheter différents objets de terre cuite. En particulier le long de la rue principale (壷屋大通り) où vous pourrez voir des échoppes de potiers et de belles maisons traditionnelles. A l'extrémité de la rue à l'ouest, se trouve les rues commerçantes couvertes et au milieu du quartier, le marché de Makishi (第一牧志公設市場), marché typique où les habitants font leurs courses, et les familles mangent un bout. Tous les produits des restaurants de l'étage sont bien sûr extra-frais, les sashimis sont sublimes. Laissez vous surprendre ensuite par la nuit et perdez vous dans les contre-allées de la rue Kokusai Dori, la grande rue commerciale. Sur kokusaï-Dori, les échoppes criardes vous vendront des souvenirs, des spécialités, et vous pourrez acheter toutes les marques possibles d'awamori provenant de toutes les îles de la prefecture. L'awamori est cet alcool typique d'Okinawa, un shochu local d'au moins 30°. On a retrouvé avec délice dans ces boutiques le Seifuku Awamori Umeshû de l'île d'Ishigaki, une boisson suave vraiment traitresse, que je vous conseille donc vivement.

Au début du moyen âge, Okinawa connaissait de nombreux conflits non seulement internes mais aussi avec les pays voisins. Les royaumes locaux se sont peu à peu défendus au moyen de châteaux forts très proches de ceux rencontrés en Europe : les gusukus. Ces châteaux Okinawaïens ont été pour ce qui me concerne la grande surprise du voyage. En même temps, j'aurais dû m'y attendre car l'ensemble des chateaux a été classé au partimoine mondial de l'Unesco. Plus cela va, plus je trouve que ce patrimoine mondial est une valeur de référence pour savoir quoi visiter dans chaque pays. Les gusukus sont donc les châteaux médiévaux qui servaient à protéger et à surveiller l'île, souvent situés sur des hauteurs avec des vues à 360° pour assurer le contrôle du territoire. Le château Shuri est à visiter absolument, étant le plus beau et le plus grand des gusukus, bien restauré de façon traditionnelle, c'est à noter. Il est accessible par le monorail de Naha. D'autres Gusukus se trouvent tout au long de l'île. Celui de nakagusuku qui comme son nom l'indique contrôlait le royaume du centre de l'île, est magnifique. La vue que l'on a depuis ses murs sur le Pacifique d'un côté et la mer de Chine de l'autre vaut la visite, même s'il est dommage que la centrale électrique gâche un peu la vue. D'autres Gusukus plus ou moins bien conservés parsèment l'île. Les gusukus étaient un centre de pouvoir mais étaient aussi des centres spirituels pour la religion autochtone de l'île. Cette dernière partage beaucoup de choses avec le Shintoïsme sans avoir été en contact avec le Bouddhisme, ce qui donne un culte singulier axé autour des éléments naturels, le plus souvent des pierres de grand taille. Le culte accordait une grande place aux femmes avec de nombreuses prêtresses en charge des rites. L'une des cérémonies faisant intervenir le château Shuri et le plus haut lieu de culte d'Okinawa : Le sanctuaire Seifa utaki. Ce dernier endroit n'est pas dénué de charme mystique mais n'est pas très impressionnant en soi, et il n'est à visiter que pour l'intérêt culturel que vous pourriez porter à la religion des Ryukyu.

Et il y a la cuisine, évidemment... la cuisine qui a rendu Okinawa mondialement célèbre pour son fameux régime qui donne le plus fort taux de centenaires du monde. Régime pas très appétissant sur le papier : sans graisses, très peu de viande ou de poisson, aucun produit laitier. Au rayon des curiosités, je n'ai pas compris l'engouement local pour l'ananas, car on lui consacre des magasins entiers. L'ananas d'Okinawa est bon, mais ça a le goût d'un ananas, sans plus. Il y a aussi le sashimi de chèvre, très original, en tout cas pour nous. Citons encore le Champuru (des légumes sautés au wok), comprenant des pousses d'haricot, du soja, l'inévitable tofu et surtout du goya dont ils ont là bas la discutable habitude de mettre partout. Le Goya, bien que consommé dans toute l'asie, est le légume emblématique d'Okinawa et vous le trouverez toujours associé à la préfecture. Les okinawaïens mangent également un ingrédient original, des lamelles de gluten, connu chez nous sous le nom de seitan, qu'ils appellent Fu à Okinawa. Le Fu, ce sont des protéines de blé, un ingrédient classique du Champuru. A goûter.

Ouf, voilà, je m'arrête là, même s'il reste tant à dire. Je n'ai pas la prétention d'avoir fait le tour des merveilles de cette île, je ne doute pas que j'ai manqué nombre de choses, et j'invite ceux qui ont des compléments d'information à commenter, ou mieux, à écrire leurs propres articles sur Okinawa.

Comment s'y rendre : rien de plus facile depuis le Japon, l'avion dessert Naha depuis à peu près tous les aéroports du pays. Beaucoup de Low costs sont disponibles. Je vous conseille de louer une voiture à l'aéroport, car à moins que vous ne visitiez que Naha, les transports en commun ne sont pas tellement développés et limitent les déplacements. Comme ailleurs dans la préfecture, les retraits d'argent sont problématiques, la poste sera votre amie.

Article intéressant ?
5/5 (8 votes)

Galerie photos

  • 2014-07-13-174327
  • 2014-07-10-174315
  • 2014-07-10-170806
  • 2014-07-10-190644
  • 2014-07-10-194015
  • 2014-07-10-212135
  • 2014-07-11-112520
  • 2014-07-11-121727
  • 2014-07-11-130243
  • 2014-07-11-140425
  • 2014-07-12-102022
  • 2014-07-12-124746
  • 2014-07-12-134845
  • 2014-07-12-150532
  • 2014-07-12-181759
  • 2014-07-13-092554
  • 2014-07-13-112130
  • 2014-07-13-155531
  • 2014-07-13-173253
  • 2014-07-13-213001

Découvrez les autres articles de Ivanoff

Commentaires

12 Novembre 2014
15:49

Très sympa comme article. J'ai vraiment regretté de ne pas avoir pu y aller pendant mon voyage.

26 Juillet 2015
19:21

Bonjour,
Où pensez vous qu'il soit pratique de louer une maison pour rayonner facilement ? et profiter d'une belle plage .... (enfants)
Pouvez vous diner le nom de votre location airbnb qui semblait parfaite ?
Avez vous fait une petite expeditions sur les iles alentours ?
J'ai très envie de partir à Okinawa au printemps et me penche sérieusement sur la question
merci de votre aide :)

26 Juillet 2015
19:42

Ci joint le lien sur la maison. Elle est assez bien située pour visiter l'île car proche de l'autoroute, tout en étant centrale. Pour visiter Naha en revanche, il vaut mieux pas car y aller en voiture ne me semble pas une grande idée car c'est tout de même une grande ville. Nous avions pris un hôtel en ville pour cela.
https://www.airbnb.fr/rooms/1023079?
A Okinawa Hontô, nous ne sommes pas allés dans d'autres îles proches mais s'il s'agit de la préfècture, je pense qu'il faut absolument aller à ishigaki (45 mn de vol je crois) et à Taketomi, juste à côté de cette dernière.
j'ai écris aussi des articles à ce sujet.
Cordialement

26 Juillet 2015
20:07

merci beaucoup pour tout cela ! je regarde de plus près
bien à vous,

Ajouter un commentaire