Le kitsuke à Strasbourg

kitsuke

Le kitsuke, pour ceux qui se demandent ce que ça veut dire, c'est l'art et la manière de porter un kimono.
Dit comme ça, évidemment, vous vous dites : "fastoche ! C'est comme un peignoir avec une grosse ceinture."
Eh bien NON. Mettre un kimono, même un yukata (kimono d'été), ça ne s'improvise pas. Vous seriez surpris de voir à quel point un kimono sublime, porté comme une vulgaire robe de chambre, prendra la forme d'un sac à patates... Donc concrètement, si vous rêvez de transpirer la classe en kimono, il vous faudra passer par ces trois étapes essentielles :

1 - Acheter un kimono :
Et quand je dis "acheter un kimono", je sous entend que vous devrez trouver un kimono, un obi (la ceinture) et un juban (sous vêtement du kimono, indispensable). Le minimum syndical en terme d'accessoires, c'est trois fines ceintures en coton et une surface en carton rigide mais flexible / plastique de la même largeur que le obi. Lorsque vous aurez essayé votre kimono pour la première fois, vous pourrez juger de l'utilité d'acheter d'autres accessoires, mais je préfère vous dire que dans la majorité des cas c'est pratiquement indispensable. Gardez en mémoire qu'un kimono doit mesurer AU MOINS la même taille que vous pour être portable facilement. C'est ce qui vous forcera peut-être, si vous êtes de grande taille (plus d'1m65), à privilégier les kimono neufs au détriment des kimono vintage. Il faut également savoir que les kimono et obi ne sont pas vendus comme des ensembles : c'est à vous d'apprendre à assortir le vêtement et la ceinture et à en trouver à votre goût. Ce genre de lot n'existe que dans le cas des yukata (qui ne nécessitent pas de porter le sous vêtement traditionnel).
Pour trouver votre bonheur, je suggère deux solutions :
- vous voulez du vintage (c'est le plus tentant, mais faites vraiment attention à la taille ! et à l'état d'usure) : rendez-vous sur ebay. Je vous recommande de ne pas taper "kimono" dans la barre de recherche, mais plutôt des noms techniques attribués à telle ou telle sorte de kimono (furisode, tomesode, houmongi, tsukesage, komon...) sans quoi vous risquez fort de vous retrouvez avec 50 000 résultats, dont 48 000 seront des robes de chambres satinées vendues très cher. Cette opération aura le mérite de vous apprendre beaucoup de choses sur les différents types de kimono et leur fonction. Attention, si les kimono en eux même peuvent être bon marché, les frais de port peuvent faire extrêmement mal.
- vous voulez du neuf : rendez-vous chez Midori (51 Rue de Zurich) ; ils n'ont pas une sélection illimitée, mais leurs articles sont beaux et en parfait état. Quitte à acheter du neuf et à ce que ce ne soit pas gratuit, autant avoir l'article sous les yeux au moment de l'acheter !
- vous ne trouvez pas votre bonheur / vous n'avez pas les moyens : cousez donc ! Le patron du kimono est d'une simplicité extraordinaire. Une fois qu'on a trouvé un joli tissus, c'est très facile d'en réaliser un soi même (on trouve tout plein de patrons gratuits sur le site de NaniIRO).

2 - Apprendre à le mettre :
Je préfère le répéter : un kimono ne peut pas s'enfiler comme ça, pouf, sans réfléchir. Il est nécessaire de s'entrainer si on veut ressembler à quelque chose. Pour ça, vous avez : des stages intensifs au Japon OU internet.
La deuxième alternative est évidemment la plus raisonnable ! Mais parfois, une démonstration peut apporter plus que quinze modes d'emploi, c'est pourquoi je propose moi-même des ateliers en fournissant mes kimono et accessoires pour la séance.

3- Trouver des occasions pour les porter :
Vouloir porter le kimono comme vêtement de tous les jours ou assortis avec le reste de votre garde robe est peine perdue : sa coupe est trop complèxe et trop spécifique pour se marier élégamment avec quoique ce soit d'autre, et le obi est trop rigide et imposant pour sembler naturel comme ceinture. Si vous portez le kimono, il vous faut le look complet, et l'assumer en public n'est pas forcément une évidence. Il y a de fortes chances pour que vous utilisez principalement votre kimono comme un déguisement ! Quelques exemples d'occasions à saisir :
- le carnaval de Strasbourg annulé quasiment chaque année (ahem)
- les conventions autour du manga et de la culture japonaise
- si vous parvenez à convaincre des ami(e)s de vous suivre dans votre folie du kitsuke, il devient plus facile de trouver des occasions de porter le kimono ! une sortie au restaurant, une balade au parc...

Article intéressant ?
5/5 (2 votes)

Découvrez les autres articles de inspirationjapon

Commentaires

Ajouter un commentaire