Kumo no mukô, yakusoku no basho (La tour au-delà des nuages)

Cela faisait un moment que je voulais voir ce long métrage et c'est désormais chose faite. Pour autant il m'est difficile d'avoir un avis parfaitement tranché. Car si je suis honnête, je l'ai regardé un peu fatigué et en pleine convalescence suite à une entorse au genou et au pied :(

Si je devais résumer ce film de Makoto Shinkai : rêve et poésie sur fond de guerre. Car avant même d'entrer dans un scénario que j'ai trouvé par moment un peu nébuleux, The Place Promised in Our Early Days, offre une atmosphère assez particulière lui conférant presque un statut de "film à part". Les décors sont d'une grande beauté, Yasushi Ebihara a surtout travaillé les effets lumineux et on ne peut que se sentir planer en regardant ce long métrage. J'ai beaucoup aimé l'originalité du refuge des héros qui est en réalité une vieille gare désaffectée, coupée de tout. Cela me rappelait le moment où Chihiro prends le train. Par contre, je n'ai pas aimé le character-design mais cela reste quelque chose de subjectif qui se base sur mes préférences allant à d'autres artistes.

Là où en revanche j'ai été un peu plus perdu c'est en essayant de comprendre tous les aspects de l'histoire. On comprends certes la finalité du lien qui unit les deux garçons à leur camarade de classe. Mais le fond géopolitique semble plus servir de prétexte que d'avoir été réellement travaillé pour être parfaitement compréhensible. Mais ne serait-ce pas là le but du réalisateur ? Nous amener dans un Japon imaginaire avec des repères qui ne correspondent plus à ce que nous connaissons. De fait, il ne reste plus au spectateur qu'à s'accrocher à l'aspect émotionnel et à lâcher prise sur tout le reste. Et c'est en cela que finalement, Kumo no mukô, yakusoku no basho, est une petite pépite.

Paradoxalement, j'ai trouvé la bande-son peu travaillée. Il y a bien LE morceau du film joué au violon et très joli. Mais passé ces courts instants, cela manque un peu de musique. Un point qui n'est certes pas gênant mais qui se ressent tout de même surtout si, comme je le disais plus haut, le film se base sur l'émotionnel.

Un film que je vous recommande si vous avez un moment car très agréable. Pas non plus le film qui va révolutionner votre regard sur l'animation japonaise.

Article intéressant ?

Galerie photos

  • Kumo.no.Mukou.Yakusoku.no.Basho.full.146989
  • Kumo.no.Mukou.Yakusoku.no.Basho.600.93384
  • Makoto.Shinkai.600.90134
  • MV5BMTg5ODA4MTY1OV5BMl5BanBnXkFtZTcwODYwMzAzMQ@@._V1_SX640_SY720_

Découvrez les autres articles de gambarimasu

Commentaires

Ajouter un commentaire