Kokufu, la promenade de l'innatendu

Cela fait déjà deux jours que je suis à Hida Takayama. La ville qui promettait une immersion dans le Japon ancien ne tient malheureusement pas toute ses promesses. Même si certains côtés de la ville me plaisent, c'est loin d'être ce que j'avais espéré.

Je me lève donc ce matin du 25 octobre 2011 peut motivé. Presque, j'aurais envie de faire une bonne grasse matinée. Et puis non ! Je m'habille, sors de l'auberge de jeunesse. Je vais au combini le plus proche afin de m'acheter quelques pâtisseries nippones dont je suis devenu très friand pour le petit déjeuner. De retour, en me dirigeant vers la cuisine, je consulte le programmes des activités. Rien de prévu aujourd'hui. Pas cool. Puis je les recommandations de l'un des employés de l'auberge : Hida Kokufu. Plus précisément, il parle d'une balade à faire qui remonte un ensemble de petites cascades.

Enfin, le soleil brille à nouveau dans mon coeur de voyageur. Seulement voilà, il pleut :( Rien de bien méchant après tout. Je remonte dans ma chambre, attrape mon appareil photo et c'est parti !!!! Ce n'est pas le moment de traîner, le train part dans un quart d'heure. En arrivant à la gare, je me fais confirmer le quai pour ce tout petit train qui va m'emmener dans la campagne.

En arrivant, à la gare de Hida Kokufu c'est comment dire... désert !!! Koko wa doko nanda !!!??? Je relis les indications que l'on m'a données. Il y a bien un arrêt de bus, en piteux état. Mais ça semble bien être là qu'il faut patienter. Une vingtaine de minutes plus tard arrive ne sorte de mini-van. Le monsieur qui en sort ne parle pas du tout anglais. Je switche en mode nihongo débutant... Je monte et c'est parti. Chemins faisant, le chauffeur marque plusieurs fois l'arrêt. Essentiellement des "baba" (petites vieilles en japonais).

Nous arrivons enfin. Mais j'ai un doute. Je ne vois pas de début de chemin de randonnée. Nous ne sommes pas très haut en montagne. Je pense qu'il y a erreur. A côté des bains où se précipitent les passagères du bus, il y a une sorte de boutique de souvenirs. Je vais voir la patronne. Entre japonais et anglais nous finissons par nous comprendre. Le chauffeur discute avec un des employés des sources d'eau chaude. La patronne lui explique alors que je veux aller voir les chutes d'eau. Il commence à me dire que ce n'est pas plus très loin. Pas de problème, j'aime marcher même s'il ne fait pas très beau. Mais au moment où je m'apprête à partir de mon côté, le chauffeur me fait signe et me dit de remonter dans le bus.

Et nous voilà en route pour le départ du chemin de randonnée. Je le remercie et nos chemins se séparent. Même si ça commence à devenir une habitude, je suis toujours impressionné par cette faculté à ne pas laisser les gens à l'abandon.

Je me lance pour ce qui sera l'un des moment les plus magiques de mon voyage. Le gars de l'auberge de jeunesse n'avait pas menti. C'est très beau. Certes il pleut mais c'est justement ce qui renforce la magie du lieu. Si l'on ajoute à cela que c'est ici que je vais voir les premières vraies couleurs d'automne. Un véritable nuancier s'offre à moi et c'est parti pour les photos. Le bruit des cascades est une bande-son particulièrement relaxante.

Je pensait être seul mais non. Je tombe sur un autre photographe au matériel impressionnant. Nous échangeons un petit hochement de tête; pas question de perturber le calme ambiant.

Un peu plus haut, un petit groupe de promeneurs, puis un autre couple de photographes. Je suis littéralement transporté. L'endroit regorge de surprises. Le Japon au naturel prend ici toute sa superbe et se concrétise à mesure que je progresse.

La pluie ainsi que le manque de lumière rendent le travail photo plus difficile. J'ai laissé mon trépied à Takayama. Je le regrette un peu; mais au fond cela rend l'exercice intéressant.

Après avoir bien profité de la nature, je redescends vers les bains. Je vois que le prochain bus n'est pas avant une bonne heure et demi. Je commence à avoir faim et la fatigue se ressent. Je décide donc de profiter d'un moment de réconfort. Un bon bain et un soba froid. Il y a même une salle où l'on peut s'allonger sur des matelas d'appoint.

Le bus arrive enfin, il est temps de repartir. Cette journée à été géniale car totalement imprévue.

Et comme toujours, le résumé en photos :)

Article intéressant ?

Galerie photos

  • IMG_0242
  • IMG_0243
  • IMG_0247
  • IMG_0250
  • IMG_0259
  • IMG_0269
  • IMG_0276
  • IMG_0280
  • IMG_0286
  • IMG_0290
  • IMG_0296
  • IMG_0311
  • IMG_0327
  • IMG_0329
  • IMG_0342
  • IMG_0347
  • IMG_0350
  • IMG_0356
  • IMG_0358
  • IMG_0359

Découvrez les autres articles de gambarimasu

Commentaires

Ajouter un commentaire