Ame et Yuki, les enfants loups

Bien qu'ayant délaissé, les anime au sens séries TV, je reste toujours intéressé par les longs-métrages d'animation. Il y a certes Miyazaki et les très célèbres studios Ghibli mais ce serait bien dommage de se limiter à ces productions tant le cinéma d'animation japonais est riche de projets souvent intéressants et bien ficelés. Je pense à des films comme Jin-Roh, Origins, Un été avec Coo etc...

Lorsque j'ai vu l'affiche du film de Mamoru Hosada, j'avais un bon pressentiment. J'ai finalement eu l'occasion de le voir en Blu-Ray.

Si je dois retenir une chose d'Ame et Yuki, ce sont des décors absolument magnifiques et une bande-son de première ordre. Les personnages sont assez bien amenés même si dans l'ensemble j'ai trouvé qu'il y avait quelques facilités, notamment dans les choix que vont faire chacun des jumeaux à mesure qu'ils grandissent. Ainsi Yuki très loups au départ fini par choisir son humanité pour vivre l'amour et Ame très chétif deviendra l'animal sauvage après avoir pris un coup sur la tête. Désolé pour le spoiler mais j'admets que cette direction scénaristique m'a quelque peu agacé.

Au final, je trouve le film intéressant jusqu'au 3/4.Passé un certain moment, je me suis retrouvé un peu lassé. Oui visuellement c'est encore et toujours très beau mais la poésie et le mysticisme disparaissent pour devenir un anime un peu lourd et nian-nian. D'une durée proche des 120 minutes, le film aurait gagné à être plus court et mieux rythmé.

Graphiquement, les personnage sont soignés mais... je n'ai pas accroché sur le character design d'Ame et Yuki en version loup. Alors que le père Ookami a un look très bestial et réussi, les enfants ont plus un côté "petit chiens" à la sauce Disney. Et même en grandissant, cela ne s'arrange pas. Autre point dérangeant, les décors sont tellement beau que les personnages animés s'intègrent assez mal dans tout ça. Les mouvements sont assez saccadés et tranchent un peu trop avec la douceur illustrés de ces plans de la ville et de la campagne en hiver ou sous la pluie.

Autre point irritable : je ne sais pas vous, mais dès lors que la petite famille arrive dans sa nouvelle maison campagnarde, je croyais voir clignoter sur l'écran -> TOTORO, TOTORO X 100 ! Alors oui, dès qu'un animé balance des gamins avec un parent célibataire dans une bicoque au grand air, ce n'est pas forcément du Ghibli mais ici j'ai eu ce sentiment très dérangeant.

Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire qu'il s'agit d'un mauvais film. Juste que le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances. Alors que les précédents films de Hosada (La traversée du temps, Summer War) avaient une magie nouvelle et fraîche mixées avec un côté psychédélique, "Ame et Yuki" a plus des allures d'un Rox et Rouky japonais maladroit. Je veux bien mettre cela également sur le fait que le thème de l'homme-loup a tellement été bien porté par la série Wolf's Rain. Tant visuellement, que par un scénario beaucoup plus travaillé et très mature. Bref, "Les enfants loups" est à mon avis destiné à un public plutôt adolescent qu'adulte. Dommage car il y avait un bon et beau potentiel mais cela prouve que la technique ne fait pas tout.

Il me reste Momo no tegami, et Hoshi o Ou Kodomo à découvrir. Histoire de passer à autre chose.

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de gambarimasu

Commentaires

Ajouter un commentaire