J+20 : Kanazawa (fin)

Après une journée passée au vert, nous avons décidé d'explorer les quelques quartiers préservés de la ville.

Deux sont de simples rues, courtes mais charmantes, ayant conservé la marque nostalgique de l'ère Genji ou de l'ère Keio : le quartier Nishi Chaya-gai au Sud et le quartier Kazue-machi au bord du fleuve Asanogawa.

Néanmoins, si vous allez un jour à Kanazawa, le plus important de ces quartiers reste Higashi Chaya-Gai, plus animé et comportant plusieurs visites (maisons historiques et musées).

Notre journée a vraiment débutée avec la visite du musée de la feuille d'or Yasue. Nous y avons notamment appris que Kanazawa produisait 99% des feuilles d'or du Japon !

Les nombreuses boutiques d'artisanat du quartier offraient tant de tentations que nous avons craqué pour ce superbe éventail !

La maison Shima est aussi à ne pas manquer ! Parfaitement conservée, elle offre une belle idée de ce qu'était l'habitat du quartier au tout début du XIXème. Chose étonnante : les appareils reflex et caméras étaient interdites dans la maison mais pas les appareils photos compactes ! Nous avons eu beaucoup de chances car alors que nous partions après une visite aussi calme qu'intéressante, un car entier de touristes espagnols hurlants (littéralement) dans l'entrée de la maison venait d'arriver... Ouf !

Notre chance ne s'arrêtait pas là puisqu'alors que nous visitions, quelques minutes plus tard, le petit sanctuaire shintoïste Ototsurugigu, Darumette fit son numéro de charme au vieux moine entretenant le bâtiment et il la laissa entrer prendre les photos dans les zones, en principe, non accessibles.

Allez, jamais deux sans trois ! Notre trajet de bus de retour fut perturbé par d'importants bruits de tambour en provenance du temple que nous avions aperçus le premier soir à Kanazawa. Ni une, ni deux, nous sommes sortis promptement du véhicule et avons pu assister à un spectacle de danse et percussions face au temple !

Le soir, entrant au hasard dans un restaurant, nous sommes tombés sur le système de tapis roulants que l'on retrouve en France dans les restaurants Matsuri. cependant, les japonais vont plus loin encore dans l'automatisation puisqu'après avoir commandé ses plats sur ipad, un petit train (réplique du shinkansen) vous les apporte et vous remercie de votre commande avec une voix enregistrée (style agent de gare) !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • J20-11
  • J20-1
  • J20-2
  • J20-3
  • J20-4
  • J20-5
  • J20-6
  • J20-7
  • J20-8
  • J20-9
  • J20-10
  • J20-12
  • J20-13
  • J20-14
  • J20-15
  • J20-16
  • J20-17
  • J20-18
  • J20-19
  • J20-20

Découvrez les autres articles de daruma

Commentaires

01 Mai 2014
17:28

Merci pour toutes vos photos, celles ci donnent encore plus envie de rejoindre le pays du soleil levant. Même si financièrement c'est difficile.

Philippe
02 Mai 2014
13:58

Ça continue aussi bien que ça avait commencé.
(Mais où donc s'arrêteront-ils ?)
L'hyper-civilisation ne manque pas de charmes, en tout cas elle a beaucoup plus d'attraits que notre néo-barbarie. Alors, on peut lui pardonner le service de restaurant en TGV - pardon, en shinkansen ! Pour vous réadapter à la vie parisienne, on vous prévoit une cellule psychologique ? A moins que vous ne décidiez de rester là-bas... Mais dans ce cas, maintenant que vous voilà grandets, il va falloir choisir : Moines bouddhistes, ou moines shintoïstes ?

02 Mai 2014
23:39

Oulààà, il faut qu'on approfondisse la question !

Olivia
03 Mai 2014
09:54

J'aime beaucoup l

Olivia
03 Mai 2014
09:54

J'aime beaucoup la toute première photo ^^

Martinot
03 Mai 2014
10:14

Nous nous sommes régalés grâce à vous et vos photos, commentaires , infos et....poésie. Merci d'avoir partagés ces merveilleux moments. Bises à tous les deux.
Co Eric Pierre & Ma

Ajouter un commentaire