Avril 2014 - Jour 6 : Hiroshima

Aujourd'hui départ pour Hiroshima !

On n'est pas parties trop tard puisqu'il faut prendre le shinkansen mais on ne peut pas tous les prendre avec le JRPass.

Alors c'est vraiment impressionnant la place qu'il y a pour les jambes, on n'aura aucun mal à mettre les valises devant nous pour Tokyo ^^

On arrive à hiroshima vers 11h30, et on va directement à l'espace dédié au souvenir du 6 aout 1945.

La première étape, c'est le dôme, seul bâtiment encore debout après le bombardement. En fait, c'est le seul qui ait été conservé, ils ont mis des années à se décider, certains auraient souhaité qu'il disparaisse pour effacer les mauvais souvenirs mais le choix a été pour la conservation et de l'utiliser en tant que mémoire.

Après une pause repas au bord de l'eau et sous les sakuras, on s'est baladées dans le jardin autour où différents éléments sont dispersés pour promouvoir la paix, l'espace avec les grues est très joli mais tellement plein de tristesse. En fait, en 1945 une jeune fille qui avait 2 ans à l'époque était près d'Hiroshima. Elle n'a pas été touchée par l'explosion et elle semblait en parfaite santé. Malheureusement 10 ans plus tard, elle apprend qu'elle est atteinte d'une leucémie, les contre-coups de la radiation. Elle va lutter 8 mois avant de mourir et tout au long de son hospitalisation, elle va créer des grues en origami. Son décès a été comme un déclenchement et des personnes du monde entier envoient chaque année des milliers de grues pour la paix.

La visite se poursuit par le Musée de la Paix. C'est vraiment quelque chose à faire et le prix n'est que symbolique : 50¥ soit même pas 50 cts d'euros. Par contre, il faut avoir le coeur et l'estomac accrochés parce que c'est un musée pour la paix, un musée de mémoire mais aussi de lutte contre le nucléaire donc c'est là pour vous montrer exactement ce qu'il s'est passé à Hiroshima le 6 août 1945. La visite commence avec une histoire d'Hiroshima, son développement depuis 1850 environ. Vient ensuite la vie des gens pendant la guerre, la décision des États Unis (pourquoi Hiroshima et Nagasaki) et le largage de la bombe. Tout le long de la visite, des maquettes vous montrent la ville avant et après.

Il y a une partie consacrée au nucléaire dans le monde et le choix de la ville d'Hiroshima de mener un combat pour l'arrêt du nucléaire. Puis après viennent les détails, et là c'est très dur (enfin pour moi, j'ai été à deux doigts de pleurer). Après la reconstitution de personnes frappées de plein fouet par les effets de la bombe sous forme de mannequins, des éléments appartenant à des victimes ont été rassemblés. Grâce à des témoignages, vous savez précisément ce qui est arrivé à des gens qui allaient simplement à l'école ou qui travaillaient plus ou moins près du point zéro. La dernière partie est sur les effets de la radiation sur le corps humain et sur toutes ces personnes qui semblaient aller bien mais qui sont décédées dans les mois qui ont suivi.

Tous les panneaux du musée sont bilingues japonais/anglais et des guides audios sont disponibles dans pas mal de langues. J'ai fait le choix d'en prendre un et je ne le regrette pas, surtout quand vous avez plein de monde collé aux vitrines et panneaux. Mais c'est aussi très instructif et ça complète la visite. Mais comme je l'ai dit, ils ne font pas dans la dentelle et vous racontent les choses comme elles se sont passées.

Je pense que si on passe à Hiroshima, c'est une visite indispensable.

Maintenant, on peut repasser aux choses plus légères. A la sortie, on est parties pour Miyajima. La traversée en ferry est vraiment très rapide. Comme on pouvait faire le check in jusque 19h et qu'il n'est que 17h, on décide d'y aller à pied le long de la mer. Il fait meilleur qu'à Hiroshima où il faisait plutôt frisquet. L'air de la mer fait un bien fou et comme on arrive en fin de journée, il n'y a pas grand monde. Et le bonheur : le soleil qui se couche derrière le Torii, on a pris un maximum de photos. En plus, la mer descendait et on pouvait s'approcher un peu. Après 15 min d'admiration et de photos, on se dirige vers le Ryokan.

Vous avons réservé au Iwaso. Nous avons décidé d'y aller à pied, il faut compter à peine 15 min depuis le ferry, mais vous pouvez faire appeler le bus du ryokan depuis le point information de la gare du ferry.

A l'accueil, pour le check in, ils vous demandent les infos habituelles (nom, prénom, adresse et date de naissance) mais aussi votre passeport pour faire une copie. Ils vous demandent à quelle heure vous souhaitez prendre votre repas (c'est entre 17h et 19h30), ce que vous voulez boire avec votre repas : vin, sake, jus de frut, thé...), ce que vous préférez au petit déjeuner (japonais ou western, café, thé noir ou thé vert...) mais aussi si vous avez des allergies alimentaires. Une fois tout ça complété, une personne vous accompagne à la chambre, tout en vous donnant des infos (les heures pour l'onsen, quand la mer est haute ou basse, combien de temps pour aller au Torii...), elle vous installe dans la chambre et continue toutes ses explications (chauffage, produits en chambre, le coffre...). Une fois que tout est fait, elle vous laisse vous installer tranquillement.

Comme on a choisi un repas à 19h30, et qu'il nous reste 1h30, on décide prendre un bain. Et là, c'est le bonheur ! En fait, comme les gens mangent tôt en général, on se doutait qu'il n'y aurait pas grand monde mais en fait, il n'y a personne. Du coup, c'est à la japonaise : l'espace pour se laver est le long du mur, on se lave bien et on se rince puis hop au bain.Et pourquoi le bonheur ? Il y a un bain en extérieur et je peux vous assurer que c'est top ! Bon c'est hyper chaud, du coup être dehors ça aide bien à supporter je trouve. On est ressorties rouge écrevisse mais pas grave, ça fait un bien fou.

Retour dans la chambre et à 19h30, on nous apporte le repas, ou plutôt le premier service ^^ On a dû avoir 12 ou 13 plats : verrine (gelée de petits pois sur une sorte de crème au fromage) ; des fruits de mer ; un assortiment légumes + poisson à cuire soi-même dans un bouillon) ; sashimi (lieu jaune, bonite et je sais plus) par contre le sashimi c'est presque 1cm d'épaisseur ! Et ensuite vont s'enchaîner, toutes les 10-15 min environ : brioche au poisson, huîtres chaudes, riz avec des toutes petites crevettes, tempuras, une petite assiette avec des choses indéfinies (sûrement des choses confites) une soupe miso et enfin le dessert : des fruits (fraise, kiwi et orange). Le repas était vraiment bon. Bien sûr, il y a 2 ou 3 trucs que j'ai pas aimés (la verrine, un des trucs confits à la fin, affreusement amer et piquant) mais dans l'ensemble c'était très bon. Si vous avez peur de ne pas avoir assez, rassurez vous, avec la quantité de plats vous aurez assez, de plus le riz est servi dans un grand plat, vous pourrez vous resservir.

Une fois le repas terminé, ils

Article intéressant ?
4/5 (1 vote)

Galerie photos

  • 20140407_141207
  • 20140407_141301
  • 20140407_171149

Découvrez les autres articles de callista

Commentaires

Ajouter un commentaire