Le village aux toits de chaume

J'ai hésité avant d'aller à Shirakawa-go. D'abord c'est au bout du monde. Au bout du monde du Japon, s'entend. Au fin fond des montagnes isolées dans le nord de la préfecture de Gifu. Ensuite mes recherches sur les fameuses fermes traditionnelles gasso-zukuri me faisaient redouter un petit bijou reconstitué, néo rustique, plus au moins factice, passage obligé d'un tourisme éco-occidental en quête de véracité nipponne...

P1060501

Et puis de retour de la Péninsule de Noto, lors d'un stop à Kanazawa, je n'étais plus si loin finalement...

J'abrège la logistique : pour s'y rendre de Kanazawa, un seul car le matin et un autre le soir pour revenir. Sur réservation uniquement. Y a six japonais + moi. Bon. On longe une longue plaine et on monte on monte on monte dans la montagne. Et puis comme les villages se nichent dans l'étroite vallée de Shokawa on redescend on redescend on redescend. Malades en car et phobiques du virage en lacet, s'abstenir.

A l'arrivée sur le parking c'est pas une flopée de cars de touristes coréens qui va m'impressionner !!! L'expérience m'ayant appris qu'ils seront presque repartis avant d'être arrivés, on se croisera à peine ... Je crois avoir entrevu en tout et pour tout un couple d'espagnols, l'air égaré. Comme quoi...

Shirakawa-go est constitué de trois hameaux : Suganuma, Aïnokura et Ogimachi, le plus grand avec ses 59 gasso-zukuri.

Ils sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1995 pour leur adaptation parfaite à l'environnement et leur fonctions sociale et économique.

Gasso-zukuri signifie construit aux paumes des mains jointes (à peu près..) et c'est vrai que ces vieilles fermes avec leur toit de chaume très très pentu semblent des mains de moines en prière.

Attention, passage savant, vous pouvez zapper.

Ces vastes fermes en bois -certaines ont plus de 250 ans- sont uniques au Japon. Ce style de construction permet de supporter des chutes de neige très abondantes dans cette région. Elles abritaient plusieurs générations sur quatre niveaux ouverts autour d'un seul foyer au rez de chaussée. La montagne rendait difficile la production traditionnelle du riz. Les fermiers se tournèrent d'abord vers la production de papier car on trouve du mûrier à l'état naturel et en abondance dans cette zone. La région était connue pour la qualité de son papier washi. Puis ce fut la culture du vers à soie. L'élevage des vers et le stockage des feuilles de mûriers contribuèrent au développement des gasso-zukuri où ces activités occupaient le haut de la maison, la chaleur du foyer gardant aussi le chaume au sec.

A Ogimachi la plupart des maisons sont séparées par des parcelles biscornues de terrains cultivés, les limites sont marquées par des chemins et les canaux d'irrigation. Comme il n'y a ni haies ni murs, le paysage -avant de buter sur les montagnes- est très ouvert et aéré. Beaucoup de petits terrains sont consacrés aux annexes, entrepôts ou abris de bois pour sécher les grains, le plus loin possible des habitations à cause des risques d'incendie.

Rien de très commercial dans la grande rue (ouf !) et pourtant le village vit : il y a des pèlerins, du linge qui sèche, des potagers en pleine forme, des gamins farceurs...

Dès qu'on passe le pont suspendu qui sépare le parking du village, tout de suite c'est le bruit de l'eau qui gambade... de l'eau qui s'égare et rebondit, vaguement canalisée, toute fraîche et joyeuse. Ce ruissellement continu répond, sans le concurrencer, au chant des oiseaux.

Cette authenticité est émouvante, familière, sans apprêt ni afféteries. Rien de surfait, pas de paysage "augmenté", on vagabonde au gré de son envie dans ce dédale rustique.

On remarque le toit de chaume du Myozenji Temple au lieu de l'habituel toit carrelé. Il y a aussi l'imposante demeure des riches Wada, la plus ancienne des gasso-zukuri du village, devenue musée. Des fermes immenses et bien entretenues. Des moins. Des simples et des doubles...

P1060549P1060474

Par un sentier de randonnée (fermé en hiver) je me hisse au point de vue Shiroyama où l'on comprend mieux ce puzzle d'eau et de chaume, enserré dans les montagnes.

Certains fermiers reconvertis vous accueillent pour une halte très très rurale. J'aurais pu passer la nuit dans un de ces minshuku si j'avais mieux apprécié la qualité du site au lieu de craindre une foule inexistante de naturophiles !!!

En revanche j'ai rencontré de solides gaillards à l'ouvrage... mais ce n'est que la savante architecture des gasso-zukuri qu'on admire....!

L'hiver (j'ai vu des photos) on dirait un village de lutins, englouti dans la neige, enguirlandé de petites lumières qui tremblotent dans le froid. Je ne sais si mes périples nippons me ramèneront dans cette région éloignée et difficile. A moins de se commettre avec un tour opérator, rien que de l'écrire ça accélère mon rythme cardiaque....

On était quatre (pas les mêmes) + moi dans le car du retour.....

Pas de train, rien en anglais, c'est dire comme c'est loin...

Article intéressant ?
5/5 (2 votes)

Galerie photos

  • P1060515
  • IMG 2552
  • IMG 2567
  • IMG 2575
  • IMG 2583
  • P1060431
  • P1060468
  • P1060464
  • P1060473
  • P1060474
  • P1060475
  • P1060478
  • P1060483
  • P1060486
  • P1060491
  • P1060501
  • P1060502
  • P1060506
  • P1060507
  • P1060517
  • P1060519
  • P1060526
  • P1060535
  • P1060614
  • P1060612
  • P1060609
  • P1060607
  • P1060598
  • P1060576
  • P1060562
  • P1060561
  • P1060555
  • P1060547
  • P1060545
  • P1060541
  • P1060539
  • P1060581
  • P1060549
  • P1060536
  • P1060524
  • P1060462
  • P1060496
  • P1060529
  • P10604271
  • P10604771
  • P1060514

Découvrez les autres articles de beforetheboom

Commentaires

06 Juillet 2013
17:08

J'ai tout bonnement adoré cet endroit. Je suis partie également de Kanazawa, c'est un peu moins cher que depuis Hida Takayama. La journée était ensoleillée. Je suis resté toute la journée et j'ai tout simplement adoré.

Il est certains que l'on croit de tomber sur une sorte de Mont-Saint-Michel avec trop de monde mais au final, entre deux vagues de touristes, le village retrouve un certain calme et c'est juste magique. Le site mérite le déplacement.

06 Juillet 2013
17:09
Gally
06 Juillet 2013
18:35

J'y ai fait un stop d'une journée en partant de Kanazawa, pour rejoindre Takayama, en avril 2011 (le bus a couté un peu moins de 5000yen si ma mémoire est bonne). Il restait encore de la neige, 20cm par endroit, malgré le grand soleil et la température douce.
Par contre, 1 mois après le tremblement de terre et le tsunami, on n'y a pas croisé une foule de touristes, évidemment...
Je ne connaissais pas le village, c'est une amie fan de "Higurashi no Naku Koro ni" qui voulait y aller et comme c'était sur le chemin...
En tout cas, je ne regrette pas la ballade !

06 Juillet 2013
18:52

Bonjour,
J'ai tout lu, c'est passionnant, cela me donne envie d'y aller.
Comment fais-tu pour trouver toutes ces informations ? Tu rapportes des brochures ? Tu cherches sur Internet ?
Félicitations, j'aime beaucoup ta façon de raconter et de voyager.
Bon week-end,
Annie

06 Juillet 2013
18:55

Très jolies photos, c'est un plaisir de les regarder !

Annie

06 Juillet 2013
20:54

@gambarimasu Trop contente de partager avec quelqu'un qui connaît !!! Ca reste un très beau souvenir d'automne. Tes photos sont aussi magiques que l'endroit, bravo !

06 Juillet 2013
21:03

Merci Annie ! Avant de partir au Japon je quadrille mon séjour : les endroits où je voudrais me rendre, par quels moyens, pour y voir et y faire quoi. Si je peux répondre à ces questions, sur place je concrétise.... ou pas ! Quand je visite un lieu nouveau, je prends des photos comme tout le monde, mais aussi des notes, beaucoup de notes et je rafle tous les documents possibles. Au retour je synthétise et j'archive... les mauvaises langues me traitent d'intello, chut !!!!

06 Juillet 2013
21:18

Hi hi ;)
Bon, eh bien, je crois que nous voyageons de la même façon. J'ai sans doute moins d'archives que toi car je me déleste au maximum de ma paperasse. J'ai comme projet de mieux trier mes docs qui sont pour le moment dans des pochettes liees à chacun de mes voyages. Sur place, je prends assez peu de notes à part les dates et noms de lieux que je visite. Et j'écris dans les guides mes dates de visite.

----
Un vol de la compagnie asiana airlines vient de se crasher à San Francisco, c'est la compagnie que j'ai prise pour aller à Osaka via Séoul en avril dernier !

Bonne nuit et à bientôt pour de nouvelles aventures,

Annie

06 Juillet 2013
21:21

@Gally L'endroit est très doux et reposant, ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à en avoir profité. Le site est assez vaste pour "éponger" trop de touristes... mais c'est vrai que j'avais peur, comme le dit @gambarimasu d'une sorte de Mont St Michel !!! Et comme vous, l'absence de monde n'a rendu la journée que plus agréable.

06 Juillet 2013
21:37

Merci

06 Juillet 2013
21:49

C'est le 1er accident d'un Boeing 777 et la compagnie a bonne réputation ! Quand on est prête à faire un demi tour du monde plusieurs fois par an pour satisfaire sa passion du Japon, faut chasser les pensées négatives (notamment aériennes!!) vivre là et maintenant, avec confiance en sa bonne étoile. J'aide ma bonne étoile en privilégiant Air France ou Lufthansa car j'ai pris goût à L'A380....

06 Juillet 2013
21:57

L'A380 est dans ma to do list pour un prochain voyage.
Je ne me laisse pas impressionner par ce genre d'accident et cela ne me fera pas annuler mes voyages. C'est très triste pour les personnes blessées ou décédées, il y a une grande part de fatalitê dans un crash de ce type quand compagnie et avion sont réputés.

Annie

09 Juillet 2013
19:54

Merci pour cet article passionnant ! Je me suis évadée à sa lecture.. Et ça donne vraiment envie d'accéder à des coins plus reculés !
Pour ce qui est du reste, j'essaie de ne jamais penser à ce genre de choses (parce que déjà que je dors pas, alors là...) mais il est clair que le voyage en A380 c'est quand même autre chose.. Le confort et enfin un peu de place pour étendre ses jambes ! Et tellement silencieux... Annie, je crois qu'il faut vraiment que tu testes, on se sent super en sécurité dans cet avion. Pour info (mais il faut faire une escale), je teste le vol avec Emirates en septembre (toujours en A380), je vous raconterai.

09 Juillet 2013
21:38

Ok j'essaierai le 380...

09 Juillet 2013
21:48

@thechoupchoups J'aime bien m'évader aussi... au Japon surtout !!!
Je suis vos aventures sur votre blog, à bientôt !

Osprey
18 Septembre 2013
18:50

Bonsoir,
Bon ça m'a mis l'eau à la bouche tout ça. Je vais checker tout ça car j'avais envie de prendre la ligne Takayama pour descendre de Niigata vers Nagoya ... (je vais "traveller" le long des voies ferrées). Je coche la croix et je verrais les options dodo sur place si ça se précise. Merciii Beforetheboom

18 Septembre 2013
19:25

@Osprey Bon voyage !!! N'oublie pas de raconter même si c'est en léger différé...!

Osprey
19 Octobre 2013
14:30

Plop !
Rendez-vous manqué pour Shirakawa-go. J'ai fais d'autres lieux à la place (demain Kagoshima). Mon timing me permet de voir le Jidai matsuri ce 22 oct à Kyoto ... c'est déjà ça ^^. Sans doute une prochaine fois parce que là c'est sur j'ai déjà envie de revenir au Japon !!!

20 Octobre 2013
10:45

L'essentiel c'est que ton parcours t'apporte ce que tu cherches, tant pis pour Shirakawa-go ! Une fois qu'on a goûté au Japon ça peut devenir une drogue dure !!! Bon matsuri et bonne suite de voyage !

20 Octobre 2013
10:48

L'essentiel c'est que ton parcours t'apporte ce que tu cherches, tant pis pour Shirakawa-go ! Une fois qu'on a goûté au Japon ça peut devenir une drogue dure !!! Bon matsuri et bonne suite de voyage !

Osprey
21 Octobre 2013
08:16

Tout à fait d'accord. Je pense déjà à revenir ici pour encore en profiter. Ce matin j'ai pu voir en direct devant mes yeux une éruption du volcan de l'île de Sakurajima (en face de Kagoshima). Je me délassé dans un "foot onsen" sur l'île et là "PWAAAA" ... nuages noirs de cendres ... c'était génial ^^

29 Octobre 2013
00:11

Et tu me racontes ça à moi ???? Moi dont le pseudo est Before The Boom ????

Ajouter un commentaire