Première vraie visite à Sendai après un jour à ne faire que vadrouiller, le complexe du Zuihoden, mausolée de Date Masamune, fondateur de la ville de Sendai, et ses héritiers. Bâti en 1637 un an après sa mort, il a été détruit par les bombardements de 1945, puis reconstruit en 1979 et rénové en 2001 pour le rendre plus proche de l'original. Il est accessible par le Loople Sendai...

... puis un peu de marche (attention, ça monte !) :

L'entrée est de 550 yens, ou 450 avec le pass journalier du Loople. Comme souvent, difficile d'échapper aux écoliers en sortie...

La porte principale, dégagée cette fois :

Derrière, l'escalier qui mène au mausolée proprement dit :

Le même, vu d'en haut :

Deuxième porte, on aperçoit le mausolée derrière :

Et enfin le saint des saints :

Une pause ?

Pour ceux qui ne veulent pas se ruiner au distributeur, l'écriteau indique que l'eau est potable (et elle est bonne) :

Le Kansenden, mausolée de Date Tadamune, second fils et héritier de Date Masamune. Pour la petite histoire, le premier fils de Masamune, Hidemune, n'a pu hériter du domaine de Sendai car né d'une union illégitime. Plus tard, il règnera sur le domaine d'Uwajima (dans l'actuelle préfecture d'Ehime, sur l'île de Shikoku), offert à son père par Tokugawa Ieyasu.

Au fond, c'est le Zennoden, mausolée de Date Tsunamune, fils et héritier de Tadamune. Il n'a régné sur le domaine de Sendai que deux ans avant d'être chassé du pouvoir.

Et enfin, d'autres photos en vrac :

Article intéressant ?

Galerie photos

  • DSC00291
  • DSC00223
  • DSC00224
  • DSC00225
  • DSC00228
  • DSC00232
  • DSC00239
  • DSC00236
  • DSC00237
  • DSC00240
  • DSC00241
  • DSC00254
  • DSC00255
  • DSC00256
  • DSC00270
  • DSC00268
  • DSC00276
  • DSC00233
  • DSC00238
  • DSC00283
  • DSC00265
  • DSC00266
  • DSC00281
  • DSC00285
  • DSC00286
  • DSC00287

Découvrez les autres articles de Bach-kun

Commentaires

Nyme
18 Juin 2013
18:04

Le bref historique est à lire quelque part dans le Zuihoden ou pas ?

18 Juin 2013
22:43

La plupart des panneaux explicatifs à l'intérieur sont en japonais uniquement. Mais on te remet un dépliant en anglais à l'entrée, et il y a Wikipédia. ;)

Ajouter un commentaire