Programme Tohoku 2 semaines avec le JR East Pass

p3_b

Parce que moi aussi j'aimerais bien avoir un JR Pass gratos. Comme le titre l'indique, le programme dure 2 semaines à la louche, et traverse quatre des six préfectures qui constituent la région du Tohoku : Miyagi, Iwate, Akita et Aomori (je zappe Fukushima et Yamagata, que je connais moins). (Le voir sur Google Maps.) L'utilisation du JR East Pass, dont je rappelle qu'il est valable pendant 5 jours à choisir dans une période de 14, nous permet un séjour plus étalé dans le temps qu'avec un JR Pass 7 jours, mais à moindre coût qu'avec un JR Pass 14 jours. Les trajets effectués avec le JR East Pass, sans compter les trajets Tokyo/aéroport, coûteraient 45030 yens en achetant les billets à l'unité. Le JR East Pass coûtant 22000 yens, l'économie réalisée est de 23030 yens, soient un peu plus de 150 euros au cours actuel :

On va évidemment essentiellement prendre le Shinkansen : tout l'intérêt du JR Pass est de pouvoir prendre ce train, normalement très onéreux, à petits prix. Le Tohoku Shinkansen relie Tokyo au sud à Aomori au nord (713 km) en environ 3 h 20. Les trains qui accomplissent cette prouesse, qui en fait les trains les plus rapides du Japon, sont nommés Hayabusa, et sont accompagnés des trains Hayate et Yamabiko, plus lents. Le Akita Shinkansen est couplé au Tohoku Shinkansen entre Tokyo et Morioka, puis part vers l'ouest vers Akita. Ses trains sont nommés Komachi et Super Komachi.

Tous ces trains (y compris les Hayabusa, contrairement à ce que peut faire croire Hyperdia) sont pris en charge à la fois par le JR Pass et par le JR East Pass. Par contre, la réservation est obligatoire également sur tous les trains, à la seule exception des Yamabiko.

Je ne chiffre volontairement pas chaque partie dans le temps, pour laisser chacun choisir là où il veut s'attarder. L'essentiel est de tout boucler en 14 jours (au plus). Une mise en garde enfin, dans beaucoup des endrois où on va passer, qui sont quand même relativement reculés, l'anglais est rare voire inexistant. Même s'il est sans doute toujours possible de se débrouiller "avec les mains", savoir un peu lire et parler le japonais sera un plus appréciable.

Miyagi : Sendai et Matsushima

JR East Pass, 1er jour : Narita ou Haneda/Tokyo/Sendai

Sitôt descendu de l'avion, on va chercher son JR East Pass et on monte dans le Narita Express (ou le Tokyo Monorail), puis dans le Tohoku Shinkansen. Direction Sendai, où on va rester quelques jours.

Il y a déjà pas mal à faire en ville : la visite du Zuihoden ainsi que des ruines du château et/ou du sanctuaire Osaki Hachiman-gu remplissent bien une journée, voire deux pour les pas pressés.

Pas question de rater Matsushima, une des trois plus belles vues du Japon. On peut y faire un tour en bateau depuis Sendai, ou y aller en train et l'admirer depuis le rivage. Faites les deux (mais n'utilisez pas votre JR East Pass, le trajet en train coûte 400 yens). Ceux qui se sentent des envies de luxe peuvent passer une nuit au Shoan Umine.

Pour avoir une liste des principaux autres points d'intérêt, il suffit de regarder où s'arrête le Loople. Il y a également un site web dédié, où l'on trouve entre autres temples, sanctuaires et sites naturels à foison. Enfin, n'oubliez pas de goûter à la langue de bœuf, grande spécialité locale.

Iwate : Geibikei et Hiraizumi

JR East Pass, 2e jour : Sendai/Ichinoseki/Geibikei/Ichinoseki/Hiraizumi

Depuis Sendai, direction Ichinoseki puis Geibikei. Tout ce qu'il y a à en dire se trouve dans mon article. Cela se fait en une demi-journée (une journée pour les pas pressés), puis direction Hiraizumi, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Comme je le dis dans mon article, il y a pas mal de choses à voir à Hiraizumi, on peut facilement y rester deux ou trois jours (le site officiel liste un certain nombre d'hébergements).

Akita : Tazawako et Kakunodate

JR East Pass, 3e jour : Hiraizumi/Ichinoseki/Morioka/Tazawako

Ah, le lac Tazawa... Rien que d'y penser, il me tarde de vite, vite y retourner. (Je remarque d'ailleurs que Marco&Polo, qui sont des hommes de goût, le mentionnent sur leur site.) À noter qu'en partant de Hiraizumi le matin, on peut avantageusement passer la journée à Morioka avant de continuer vers Tazawako le soir.

Outre tout ce dont je parle dans mon article (la balade en bateau, Katajiri, le sanctuaire Gozanoishi), il y a également de nombreux onsens. Pour l'hébergement, le moins onéreux est le Tazawako Youth Hostel (les contacter par mail, mais je ne sais pas s'ils parlent anglais). En bonus pour les pas pressés, vous pouvez vous balader autour de la gare de Tazawako. L'endroit s'appelle Obonai et fleure bon l'authenticité.

Enfin, la ville voisine de Kakunodate est un endroit historique où beaucoup de films de samouraï sont tournés et qui offre de nombreuses attractions. (Le trajet Tazawako/Kakunodate coûte 320 yens en train ordinaire, mais ils ne sont pas fréquents, et 1560 en Shinkansen.)

Aomori : Osorezan et Hirosaki

JR East Pass, 4e jour : Kakunodate/Morioka/Hachinohe/Noheji/Shimokita

Même si je n'y ai encore passé qu'une journée (honte à moi), la préfecture d'Aomori donne un peu une impression de bout du monde. Ce n'est pas pour rien d'ailleurs que c'est là, sur la péninsule de Shimokita, que se trouve Osorezan (le mont de la peur), qui représente dans le folklore japonais l'entrée de l'enfer. Je ne peux malheureusement pas en parler d'expérience, car j'ai découvert son existence via Japan-Guide après être rentré... En tout cas, vu que ça fait un sacré trajet pour y aller, on passe la nuit sur place, dans un shukubo. À noter que les bus qui relient la gare de Shimokita à Osorezan ne circulent que du 1er mai au 31 octobre.

Enfin, direction Hirosaki pour la dernière partie. On n'utilise pas le JR East Pass, le trajet coûte 2630 yens (vous pouvez également vous arrêter à Aomori pour vous balader au bord de la baie, et plus si affinités). Hirosaki est une autre ville historique, avec un château qui vaut le détour, en particulier en période de sakura/momiji. Les amoureux de la nature, eux, seront charmés par le mont Iwaki.

JR East Pass, 5e jour : Hirosaki/Shin-Aomori/Tokyo/Narita ou Haneda, avec peut-être quelques haltes au milieu (les trains pour Nikko sont pris en charge par le JR East Pass, alors qu'ils ne le sont pas par le JR Pass national)

Article intéressant ?

Galerie photos

  • DSC00746 (1)
  • DSC00525
  • DSC01418
  • DSC01389
  • DSC00910
  • p3_b
  • jep

Découvrez les autres articles de Bach-kun

Commentaires

26 Janvier 2014
18:00

Bonsoir,
Je viens de comprendre que Bach-kun et Firas sont les mêmes personnes :)
Bonne soirée,
Annie

26 Janvier 2014
18:06

Bonsoir Annie
Oui, j'utilise mon vrai prénom sur ce blog, car il est lu par des gens que je connais "dans la vraie vie". Sinon, je préfère participer sous pseudo, c'est plus amusant.

09 Février 2014
14:30

Rhooo je l apprends aussi !! Je ne verrais plus Bach-kun de la même façon maintenant *_*

09 Février 2014
14:45

Allons bon, dans quel sens ? :o

Coline
11 Novembre 2014
18:37

Je songe à partir l'été prochain dans le Tohoku, et le jr east pass me semble très attractif. C'est là que j'ai peur du piège.
Le pass permet donc de voyager en illimité (selon les trajets) durant 5 x 24h non consécutives, et sur une période de 14 jours?
Désolée pour ces questions étranges, mais je veux être certaine de savoir dans quoi je m'embarque.
Sinon, merci pour cet article!

12 Novembre 2014
19:04

La période de validité, comme celle de tous les autres pass, est comptée en jours calendaires, et pas en tranches de 24 heures. Sinon, c'est ça.

Coline
12 Novembre 2014
22:59

Merci bien!

Ajouter un commentaire