"Le printemps, l'automne et ... le printemps" : pourquoi ce titre ?

Bonjour,

Tout d'abord, pourquoi ai-je choisi ce titre ?

Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai voyagé au Japon qu'au printemps et en automne. Le jour où j'ajouterai l'été et l'hiver, il me faudra faire une petite modification ou recréer un nouveau blog.

Avez-vous vu le magnifique film "Printemps, été, automne, hiver et ... printemps" ? Je l'ai vu à sa sortie en 2004 et, dans ma mémoire, il s'agissait d'un film japonais. Ma mémoire a fait défaut, il s'agit d'un film coréen de Kim Ki-duk. Le film est tellement... japonisant... dans ses images et son thème que j'avais un peu mixé les deux pays.

Cette succession des saisons et ce renouveau ("...et printemps") sont vraiment symboliques de ce que représentent les saisons pour les Japonais. En France, nous avons aussi ces saisons (remarquez, en ce moment c'est plutôt "automne et automne") mais je n'ai pas cette sensation d'attente de la saison comme je le ressens au Japon.

Le printemps

Le printemps, c'est la saison des "cerisiers en fleurs" - les sakura - le renouveau, l'éphémère. En l'espace de deux semaines, les fleurs s'ouvrent peu à peu, sont en pleine fleur puis les pétales s'envolent au vent. Donner une date précise pour les voir ? Bien malin qui peut prédire à l'avance. Disons que, si l'on programme son voyage de la dernière semaine de mars à la première semaine d'avril (pour Tokyo et Kyoto), on ne se trompera pas beaucoup. Attention cependant, cette année les cerisiers ont fleuri du 15 au 31 mars à Tokyo et du 22 mars au 7 avril à Kyoto.
Le printemps, c'est "hanami" "regarder les fleurs tomber". Les Japonais se retrouvent sous les arbres, dans les parcs, s'installent sur de grandes bâches et pique-niquent. Ils connaissent les sites à visiter, les promenades les plus jolies. Les émissions de télé, les hôtels, les journaux et les offices de tourisme annoncent les pourcentages d'éclosion des fleurs, ville par ville, quartier par quartier. On voit aussi l'avancée de la floraison sur tout le Japon.

Ce qui m'étonne, c'est que les Japonais voient le même spectacle chaque année et qu'ils sont toujours émerveillés de revoir les fleurs éclore, comme s'ils craignaient que les fleurs cessent de s'épanouir un jour. Que dire de ceux qui, armés de leurs appareils photo et objectifs de folie, se promènent avec leur escabeau à 8 heures du matin pour photographier pour la nième fois des fleurs, des fleurs et des fleurs ? Avec les smartphones, cela clique dans tous les sens. Et que je te photographie, et que je te photographie. C'est bon enfant et drôle. Je reviendrai sur le sujet dans d'autres articles.


L'automne

J'ai découvert l'automne au Japon en 2011 car j'avais été contrainte d'annuler mon voyage - initialement prévu au printemps - en raison de Fukushima. On m'avait déjà dit : "tu verras, c'est presque aussi joli que le printemps". Certains m'avaient même dit qu'ils préféraient l'automne au printemps.

"Koyo" est l'équivalent de "Hanami". Les Japonais vont à la recherche des plus beaux sites pour admirer les feuilles rouges des érables (momiji) et les feuilles jaunes des ginkgo biloba. La saison est plus longue qu'au printemps, elle s'étale sur un mois environ. Sur Kyoto (je ne connais pas l'automne à Tokyo ou ailleurs), les bonnes dates sont, en gros, du 20 novembre environ au 10 décembre. J'y suis allée deux fois du 25 novembre
au 5 décembre et c'était parfait.

Ah, l'automne ! Il fait bon. Les mélanges de couleurs rouges, jaunes et vertes (la mousse, les feuilles d'arbres) sont d 'une beauté époustouflante. Cela n'a aucun rapport, évidemment, avec le printemps mais quelle beauté, aussi. Les feuilles tombent sur des petites statuettes. Les mousses revêtent les sols. On sent l'odeur de l'automne. On ne visite pas les mêmes sites (il faut privilégier les temples, sanctuaires et jardins où érables et ginkgos sont plantés) mais la même effervescence règne. On va à la campagne pour mieux ressentir cette transformation du paysage.

Moins connu pour nous que le printemps, il en est tout autre pour les Japonais. C'est la période de l'année où les hôtels de Kyoto et les consignes à la gare sont les plus chargés. Pour visiter les temples, il faut se lever tôt ou y aller tard.

Et donc, pourquoi ce titre ?

Je n'ai visité le Japon qu'au printemps (en 2009, 2010, 2012, 2013) et en automne (2011 et 2012), à chaque fois pour des séjours de 2 semaines.
Eh oui, j'ai de la chance. Dans un prochain article, je vous parlerai du budget nécessaire pour de tels voyages et du coût des choses. Gaël parle d'un budget de 1.800 euros pour 2 semaines, c'est ma fourchette.

A bientôt,

Annie

Article intéressant ?

Découvrez les autres articles de annie

Commentaires

Mam
03 Juillet 2014
13:51

Bonjour,

Je voulais savoir les 1800€ comprenne quoi exactement?

Ajouter un commentaire