Au printemps et en automne : portraits d'enfants (dont Shichi-go-san)

Bonjour,

Les voyages sont surtout, pour moi, l'occasion de prendre de nombreuses photos, environ 1.500 en 2 semaines (cela vous laisse imaginer le temps qu'il me faut pour, ensuite, les trier). J'ai eu souvent l'occasion de prendre des photos d'enfants.

Parmi celles-ci, je différencierai celles liées à la fête de Schichi-go-san qui donne l'occasion de prendre des clichés vraiment extra-ordinaires au sens propre du terme.

Pour avoir des informations complètes, je vous laisse vous reporter à cet article :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shichi-go-san

Un extrait : Shichi-go-san (七五三?, littéralement « sept-cinq-trois ») est l'une des trois fêtes qui célèbrent les enfants. C’est un rite de passage traditionnel au Japon célébrant les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans, tenu annuellement le 15 novembre. Le Shichi-go-san n’est pas un jour chômé et se déroule traditionnellement le week-end le plus proche du 15 novembre.

Les parents emmènent leurs enfants au sanctuaire shinto.

----

Une de mes amies japonaises m'a demandé un jour : "vous savez pourquoi on n'entend jamais les enfants pleurer au Japon ?" "non" "parce que leur maman leur cède toujours".

Bonne découverte, j'espère que vous apprécierez.

Annie

Article intéressant ?

Galerie photos

  • IMG_0108
  • IMG_0324
  • IMG_0614
  • IMG_0870
  • X_2
  • DSC05356
  • IMG_3251
  • IMG_3256
  • IMG_3260
  • IMG_3267
  • IMG_3454
  • IMG_3458
  • IMG_3558
  • IMG_3562
  • IMG_3571
  • IMG_3578
  • IMG_3696

Découvrez les autres articles de annie

Commentaires

07 Août 2013
18:07

Alors là... Sans conteste ma galerie préférée!!! (Bon ok, quand on dit "enfant" je craque, mais quand même!). Tes photos prises sur le vif sont vraiment jolies et naturelles. Tes petits japonais sont à croquer, doux et malicieux! Et que dire de ces petites filles maquillées! Juste subliiiiimes!! Cela me donne juste l'envie et l'espoir de croiser moi aussi de petite geishas comme ça! (bon, juste des enfants en kimonos ça me comblera de bonheur! ) Merci Annie pour ce partage de clichés!!

07 Août 2013
18:28

Bonsoir,
Merci pour tes commentaires.
Je crains que tu ne vois pas d'enfants maquillés comme cela au risque de te décevoir, car ces enfants sont habillés de cette façon pour la fête de Schichi-go-san qui a lieu le 15 novembre. Tous ces clichés ont été pris une semaine maxi après le 15 novembre. Quand j'ai vu ces enfants, j'ignorais tout de cette tradition. Maintenant je sais qu'il faut rester près de sanctuaires shintos sur ces dates.
Il te reste une possibilité : voir des mariages shintô, les jeunes enfants sont joliment habillés.
A Tokyo, il faut aller au Meiji Jingu un samedi ou un dimanche.
A Kyoto, au Yasaka Jinja idem un samedi ou un dimanche.
Annie

09 Août 2013
21:03

Jolie série que ces portraits d'enfants, de couples, d'écoliers ou de jeunes filles.... Bravo !

10 Août 2013
09:50

Merci, cela me fait plaisir de partager ce que j'ai aimé voir.

Bon week-end,

Annie

Claude-Noëlle Bellier
06 Octobre 2013
15:25

Chère Annie inconnue!
Merci pour vos précieux conseils de voyage(valises,papiers etc.....)Cette galerie de photos est un enchantement! je pars au Japon pour la première fois mi-octobre!!c'est l'accomplissement d'un rêve de jeunesse après avoir bourlingué pas mal dans plusieurs pays du sud-est asiatique .Je penserai à vous en quittant Roissy!Amicalement.

06 Octobre 2013
16:04

Merci pour votre gentil commentaire, cela me fait plaisir.
Passez un très beau voyage, cela ne peut que vous plaire.
Annie

Marie Claude
31 Octobre 2013
15:08

Bonjour,
Oui, vos photos sont très belles mais avez-vous pensé aux sentiments des personnes photographiées à leur insu qui se retrouvent en très gros plan sur les blogs ? Les enfants surtout ?
J'ai lu que des couples vous avaient donné leur assentiment mais les autres?
Mon mari qui est japonais est souvent furieux (et il n'est pas le seul même si on ne le montre pas)du sans-gêne touristique...Je sais, cela devient banal me direz-vous et vous n'êtes pas la seule...

Reste que votre blog est intéressant et que j'y reviendrais
Marie

31 Octobre 2013
16:55

Bonjour Marie,
Lorsque je fais des photos d'enfants, je demande toujours à leurs parents si je peux les prendre en photo. Concernant les adultes, s'ils sont proches de moi, je leur fais un signe leur demandant si je peux les prendre en photo. S'ils refusent ou déclinent simplement de la main, je m'abstiens.
Bonne soirée,
Annie

31 Octobre 2013
16:58

Je viens de regarder toutes ces photos en particulier. J'étais proche des parents et leur ai demandé leur autorisation.
Annie

Catherine
19 Novembre 2013
14:35

Dimanche dernier, nous flânions à Kyoto près du temple de Yasaka. On a essayé de faire quelques belles photos d'enfants spécialement habillés pour cette fête de shichi-go-san, mais nous n'avons pu faire qu'une photo de dos, le maitre de cérémonie du lieu s'opposant à toute photo. Dommage....

Catherine
19 Novembre 2013
14:38

J'ajoute que nous prenons des photos d'enfants, c'est toujours avec l'assentiment des parents. Là les parents étaient d'accord, mais pas le maître de cérémonie...

Marie Claude
19 Novembre 2013
14:55

Je trouve cela absolument normal que les photos ne soient pas permises, contrairement à ce que vous regrettez
Les photos de mariage shinto sont formellement interdites à l'intérieur des sanctuaires, pourtant cela n'arrête pas les touristes...qui vont photographier les personne jusque sous le nez !

Que diriez-vous de voir vos proches, photographiés à leur insu dans des moments cérémoniels,affichés en gros plan sur tous les blogs ?

De même,les prêtres bouddhistes et shinto refusent d'être photographiés, ne trouvez-vous pas cela normal ? Mais le respect et la décence ne pèsent pas lourd devant la possibilité de prendre de beaux clichés pour les publier

20 Novembre 2013
01:20

Bonjour,
Je suis ravie, catherine, que tu aies pu voir les enfants habilles de façon ravissante pour schichigosan.
J'en ai vu beaucoup samedi près du grand sanctuaire meiji Jingu à Tokyo. Il y avait beaucoup de touristes mais aussi particulièrement beaucoup de japonais. Me concernant, je n'ai pris des photos que dans la partie publique du sanctuaire après avoir demandé aux parents leur accord. Je n'ai pas vu de prêtres shintô pour schichigosan car ils étaient dans le temple.
Marie-Claude, vous ne pensez pas que les touristes étrangers aiment voir des mariages français et évitent de prendre des photos ? Actuellement tout le monde prend des photos. Au Japon, quand on voit le nombre de photos prises, nous sommes vraiment petits joueurs. Je ne suis pas sûre que tous les japonais respectent les normes non plus. A meiji Jingu, une grande partie des personnes était japonaise et, lors des défilés des mariages shintô, personne ne m'a jamais indiqué de ne pas prendre des photos. Samedi dernier, un jeune couple s'est fait prendre en photo avec beaucoup de touristes différents : des classes entières de scolaires, des touristes 'normaux'. Je pense que, tant que l'on se conduit avec respect et délicatesse, il n'y a pas de gros problème.
Bonne journée,
Annie

Marie Claude
20 Novembre 2013
08:44

Les touristes "japonais" qui prennent des photos sous le nez des personnes, en fait sont des touristes chinois ! Mais voilà pour les Occidentaux, difficile de faire la différence !
Je faisais allusion à votre autre article sur les bonzes bouddhistes et les desservants dans les temples shinto, autorisation là aussi ?

20 Novembre 2013
09:52

Bonjour Marie Claude,
Et bien je pense qu'après vos trois messages, nous avons bien saisi votre opinion. La photographie n'est pas un délit, surtout lorsque les clichés sont pris dans le respect des sujets et des lieux. Je pense personnellement qu'il y a davantage matière à polémiquer sur des sujets plus inquiétants, qui émergent dans tous les médias avec l'explosion d'internet, que les photos d'Annie (aucune commune mesure entre nos photos de prêtres et les vidéos que des parents postent sur le net de leurs enfants dans des scènes de la vie de tous les jours pour percevoir de la menue monnaie grâce au visionnage et à la pub!! par exemple...). Japonais, chinois, coréens, lapons, peu importe les traits de celui qui prend une photo, l'important est l'intention et l'usage qu'il en fait. Ces petits articles journalistiques nous présentent simplement la société japonaise, en toute simplicité, et "connaissant" Annie, avec respect et affection pour le pays.
Dans nos églises aussi les photos sont en général interdites, mais cela n'empêche pas certains français de sortir leurs appareils... Et personnellement, ça me gène, ça aussi...
Sur ce, restez Zen Marie Claude. Et Annie, profites bien de ton énième séjour pour ramener dans tes bagages autant de jolies photos que tu le souhaites ! (et si tu prends une photo de Hachiko à Shibuya, n'oublies pas de demander l'autorisation à toutes les têtes de Nippons qui dépasseront sur ta photo!! :p ) Bises.

20 Novembre 2013
10:07

Bonsoir,
Excusez-moi mais non ils étaient bien japonais...
Bonne soirée,
Annie

20 Novembre 2013
10:08

:) Figure toi que je ne suis pas sûre d'avoir déjà vu Hachiko, il faudra que je revienne.
Bonne soirée et à bientôt,
Annie

Catherine
20 Novembre 2013
16:16

Bonsoir Marie, Il me semble que dans un passé relativement proche, c'étaient justement les touristes japonais en visite en France et en Europe qui se comportaient en voyeurs et intrus en mitraillant tout sur leur passage, sans demander aucune autorisation !!!. Certes à l'époque les blogs sur internet, Facebook n'existaient pas, ce qui en limitait la diffusion auprès des proches...On assisterait maintenant peut-être à un gentil petit "renvoi d'ascenseur"!!!. Amusant non!!!!...A méditer...
Personnellement je pense que les participants à ce forum en présentant leurs reportages le font gentiment sans arrière pensée indécente pour ces enfants et sans voyeurisme ; ils nous font rêver tout simplement.
Par pudeur, je n'entre jamais dans la partie fermée des sanctuaires pour faire (à tout prix) des photos d'enfants, de prêtres ou de mariages shinto ou autres. Mais quand ces mêmes personnes circulent hors des sanctuaires fermés, j'estime pouvoir les prendre en photos discrètement et avec leur assentiment, alors que des milliers de japonais et autres asiatiques le font sans autorisation. Sauf que dimanche dernier à Kyoto, un japonais style maître de cérémonie habillé en civil(et non un religieux) nous a émis un veto pour la prise de photos d'enfants hors du temple de Yanaka. Alors qu'il n'a pas eu la même attitude désagréable envers des japonais de passage qui eux ont bien mitraillé sans vergogne.

20 Novembre 2013
22:34

Bonjour Catherine,
Je partage ton avis.
Bonne journée,
Annie

Mamichan
21 Novembre 2013
08:34

Bonjour,
Certes, l'esthétique japonaise est partout et quand on est "mordu" par elle il est bien souvent impossible d'aller contre, c'est comme un envoûtement.
Mais la chosification des enfants me dérange énormément et celle des personnes en général. Lors du mariage de mes enfants au Japon, effectivement les photographies étaient interdites à l'intérieur du sanctuaire. Nous avions trouvé que ce moment de grande intimité d'une famille devait être préservé. Il en est de même des cérémonies traditionnelles et rites de passage. Au Japon il est une frontière infranchissable entre le public (extérieur) et le privé (intérieur), on ne se comporte jamais à l'extérieur comme on se comporte chez soi... La confusion des occidentaux qui ne connaissent pas cette limite sème la confusion, hélas et brouille les comportements. Oui, les japonais il y a 40-50ans quand ils ont commencé a voyager en Occident mitraillaient, mais en général pas les personnes... je suis assez âgée pour m'en souvenir. Le nivellement des comportements grâce ou plutôt à cause du web est dommageable et appauvrit cruellement l'originalité de chaque culture.
Vos photos sont belles, oui, c'est une évidence, mais ces enfants ne sont pas conscients de ce qui leur arrive. A méditer :
"La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu'elle fleurit,
N'a pour elle-même aucun soin, – ne demande pas : suis-je regardée ?" Angelus Silesius (XVIIème) (Moine, sorte de précurseur de l'esprit zen). Une belle leçon d'humilité.
Cordialement.
Mamichan - Suisse

21 Novembre 2013
13:07

Bonjour,
Merci pour votre commentaire.
Je comprends tout à fait votre point de vue.
Je suis abonnée à un bon nombre de 'pages' traitant du Japon sur Facebook et je me disais hier soir que je ne pense pas que toutes les personnes qui mettent en ligne des photos demandent aux personnes leur autorisation.
Nous sommes séduits par le Japon aussi par cette caractéristique esthétique. Les jeunes femmes 'déguisées' en maikos se prêtent au jeu des photos car c'est pour cela aussi qu'elles arborent ces tenues.
Bonne soirée,
Annie

Catherine
21 Novembre 2013
13:27

...

Mamichan
21 Novembre 2013
21:08

Oui Annie,
Des fausses Maiko, c'est vrai il y en a beaucoup surtout à Kyoto, et elles s'amusent à se laisser photographier, c'est un conformisme, tout comme les défilés de cosplay à Yoyogi... Mais les vraies, tout comme les rares geishas du côté de Gion sont insaisissables ! Là on parle d'autre chose qui ne me dérange pas du tout, j'en ai photographié aussi puisqu'elles ne demandent que ça.
Cordialement
Mamichan

Catherine
22 Novembre 2013
13:29

Je pense que "Mamicham" a la mémoire un peu courte...les japonais mitraillaient bien les personnes en Europe et sans demander aucune autorisation...Je m'en souviens très bien, il y a encore une vingtaine d'années...
Mais qu'importe avec certains grincheux, j'attends avec impatience de voir les belles photos d'Annie.

mamichan
22 Novembre 2013
13:33

La grincheuse vous remercie et quitte sans regrets cette plateforme.
cordialement

Ajouter un commentaire