Automne 2013 - Tokyo - Sushi, Sumida et Odaiba

Bonjour,

Désolée de ne pas avoir écrit depuis quelques jours mais le temps passe trop vite. Mercredi, j'ai passé ma dernière journée à Tokyo avec au programme sushi, croisière sur la Sumida et fin de journée à Odaiba.

Mercredi matin, j'ai préparé ma valise que j'ai envoyée en utilisant pour la première fois le service Takuhaibin, c'etait très drôle. J'ai déposé ma valise au 7 Eleven du coin (pour les non initiés il s'agit d'un petit supermarché ouvert 24h/24), la jeune femme qui parlait un anglais vague a rempli l'adresse de destination (l'auberge de jeunesse Ks'house de Kyoto), m'a demandé le poids de ma valise (je me souvenais que à l'aeroport elle pesait environ 11 kilos) et je n'ai payé que 10 euros pour que la valise soit livrée le lendemain matin à Ks'house tout emballée d'un film plastique.

Le midi, j'ai déjeuné de cet ensemble d'excellents sushi que vous voyez en photo accompagné de thé vert et d'un bol de soupe aux coques qui ne m'a valu que 1260 yen, soit environ 10 euros. C’était un vrai délice, d'une fraîcheur inégalée et j'ai même mangé du wasabi alors que, d'habitude, je n'aime pas cela.
Je précise que je n'ai pas demandé aux sushi s'ils me donnaient l'autorisation de les prendre en photo ni à leurs parents.

L'après-midi, j'ai effectué la croisière Himiko sur la rivière Sumida. J'en avais lu le compte-rendu effectué par Gaël sur Kanpai et ne me suis rendu compte que le soir que j'avais voyagé sur le bateau dont il parle. Le bateau est splendide, on a bien chaud.

J'ai été très déçue de la croisière. Pour moi, elle ne représente aucun intérêt si ce n'est de rallier Odaiba, ce port artificiel que j'aime beaucoup. On voit des ponts, des ponts et des ponts, tous d'architecture différente. Les berges sont, de mon point de vue, plutôt moches. Si on essaie de comparer avec nos balades en bateau-mouche, cocorico. Vive le Louvre et la vue depuis la Seine de nos sublimes bâtiments.
Arrivée à Odaiba, je m'empresse d'aller voir l'une des répliques au monde de la Statue de la liberté. Je l'avais vue en 2009 lors de mon premier voyage et avais gardé d'Odaiba un souvenir enchanté.
La lumière du jour commençait à tomber, il était environ 16 heures. Au loin le pont Rainbow Bridge, tout au fond la ville de Tokyo. Au fur et à mesure que la lumière du jour est tombée (en 15 minutes), la statue de la liberté s'est petit à petit illuminée. J'ai pris en photo quelques jeunes couples qui passaient par là et se contorsionnaient pour apparaître tous les deux sur la même photo.

Quelques minutes plus tard, je me retrouve dans un grand centre commercial Aquacity. Mais comment font-ils les japonais pour faire sans cesse du shopping ?
Je ne suis pas fana du tout des animaux et me suis pourtant retrouvée dans un magasin spécialisé avec uniquement des objets pour les animaux. Des chiens et chats étaient en vente, je me suis vraiment amusée. Il y avait des landaus, des poussettes, un rayon traiteur :) avec des plats préparés comme dans une charcuterie, des gâteaux. Un rayon vêtements, un rayon jouets.

J'ai retrouvé assez vite le chemin pour prendre le train automatique aérien Yurikamome qui revient vers la ville. C'est l'une des plus belles choses que j'aie jamais vue. Le train fait un circuit incroyable pour revenir vers la ville, on voit le Rainbow Bridge dans tous les sens, on voit la Tokyo Tower, on arrive dans Shimbashi au milieu des buildings, je ferais bien 10 fois de suite ce trajet tellement c'est beau.

Le soir, je rentre à l'auberge de jeunesse de Ks' house Tokyo où je séjournais. C'était la soirée 'free drinks' offerte par Ks'house. J'ai discuté avec plein de personnes dont 90% de jeunes garçons. Quand la jeune fille du staff a fait une photo de groupe, j'étais la seule fille entourée d'une quinzaine de garçons. Avec mon mètre 60, c'était drôle. J'ai fait rire la galerie en disant que je reviendrai dans cette auberge, que cela m'allait très bien.

Quelques minutes plus tard, un jeune couple de français arrive. La jeune femme me demande : ´Vous êtes Annie qui écrivez sur Kanpai ?' 'oui'. Elle me raconte qu'elle a lu une grande partie de mon blog, de mes interventions sur Kotaete et que cela l'a aidée à préparer son voyage. Elle a aussi lu Kanpai, les articles de Gaël, les interventions d'autres contributeurs. Elle m'a, si on peut dire, reconnue car elle m'a entendue me présenter à des voyageurs. Elle a fait le rapprochement entre mon prénom, le fait que je vive à Paris, mon amour du Japon, ma petite photo en avatar, cela faisait beaucoup de coïncidences.

Je discute avec un jeune japonais qui étudie le cinéma à l'université de Tokyo. Il me demande qui je connais comme réalisateurs japonais. Je réponds : Ozu, Oshima, Kurosawa, Kitano. Lui, il connaît du cinéma français 'la nouvelle vague' avec François Truffaut, Jean-Luc Godard. Euh, on pourrait faire un peu plus récent comme références. Il connaît Leos Carrax... J'éclate de rire. Je lui dis que je connais Leos Carrax mais que je n'ai vu aucun de ses films. Je poursuis : 'la prochaine fois que vous voyez des français ici, demandez-leur s'ils connaissent Leos Carrax et s'ils ont vu l'un de ses films'. On fait le test avec le jeune couple de français. Le jeune homme connaît le cinéaste de nom mais n'a jamais vu ses films. La jeune femme n'en a jamais entendu parler.

Voilà pour ma journée de mercredi. La suite tout de suite,

Annie

Article intéressant ?

Galerie photos

  • image
  • image

Découvrez les autres articles de annie

Commentaires

23 Novembre 2013
17:05

"Oh la vilaine..."
Voilà ce que j'ai pensé en terminant la lecture de ton article, Annie! Je l'ai juste adoré, et trouvé trop court! J'en aurai voulu plus!! Ha ha ha.
J'ai trouvé ce compte rendu ultra positif: de bons sushis, une belle balade, des découvertes uniques, et des rencontres sympathiques, le mixage parfait! Tu m'as vraiment fait voyager sur le Yurikamome, et suis d'autant plus impatiente de profiter de ces quartiers. J'ai lu cet article à ma pause déjeuner (entre deux épreuves de concours blanc), et il m'a carrément redonné la banane!!
Bon et puis, j'ai pensé après ça "et ses cours de japonais???", mais j'ai vu qu'entre temps tu as publié un autre article, alors je file le lire!!

23 Novembre 2013
23:49

Coucou,
Bon tu vois que j'ai pensé à toi en publiant la photo liée à ton pseudo. Je te donnerai l'adresse de ce bon restaurant (je mettrai d'ailleurs à jour mon article lié aux adresses de restaus au Japon, mais en rentrant à Paris seulement).
Je suis contente de t'avoir procuré de l'air différent et de t'avoir fait te projeter dans le temps vers tes nouvelles aventures.
À bientôt,
Annie

Sabrina
02 Décembre 2013
20:40

Je suis d'accord, prendre la ligne Yurikamome est une attraction qui vaut le détour. Je l'ai prise le soir également et c'était vraiment magnifique. J'ai bien aimé le quartier d'Odaiba. Une chose sympathique à faire aussi est d'aller tout au bout de l'île à l'onsen Oedo Monogatari, un grand complexe de sources chaudes. On peut facilement y rester plusieurs heures...

03 Décembre 2013
00:56

Bonjour Sabrina,
Oui, j'avais entendu parler de ce onsen mais j'avais vu beaucoup de choses à mon goût et n'avais plus beaucoup de temps pour aller au onsen.
Bonne journée,
Annie

Ajouter un commentaire