Automne 2013 - Kyoto - Takao - Kozanji

Bonjour,

A partir de ce mercredi 4 décembre, je me promènerai seule jusqu'à la fin de mon séjour.

C'est ma seule longue journée avant mon départ du Japon sans cours de japonais, j'ai donc choisi une destination me permettant de visiter plusieurs sites, ce sera Takao, un charmant village situé à 1 heure en bus de Kyoto (à ne pas confondre avec le mont Takao, Takao-san, situé près de Tokyo).

J'avais entendu parler de ce village de 3 façons : par le guide papier Lonely Planet spécial "Kyoto", par les articles écrits par Gaël dans les ebooks, et par l'article écrit sur le site http://www.japan-guide.com/ qui m'a beaucoup aidée à définir quels sites j'allais visiter à Takao (Kozanji, Samyoji et Jingoji) :

http://www.japan-guide.com/e/e3940.html

En ce mercredi matin, il fait "encore" un temps magnifique, on attend 13 degrés mais j'ai eu chaud toute la journée.

Je prends le bus à l'arrêt des bus situé devant la gare de Kyoto après m'être informée auprès d'un des nombreux employés qui régissent la circulation des bus, en ces jours de très forte affluence. Il s'agit de l'arrêt numéro 3 dédié aux bus de la compagnie JR. J'étais montée dans le premier bus qui s'est présenté mais un charmant Monsieur japonais m'a demandé si j'allais à Takao, j'ai répondu que "oui". Il m'a indiqué que ce bus ci n'allait pas à Takao, qu'il s'agissait d'un bus circulaire. Je n'avais aucun moyen de le savoir car les noms des terminus étaient indiqués en kanji sur l'arrêt de bus ! J'attends donc pendant une dizaine de minutes le bus suivant. En montant dans le bus, il y a un petit distributeur de tickets blancs. Je prends mon ticket qui porte le numéro 1. Quand je descendrai du bus, le chauffeur saura à quelle station je suis montée et le prix du trajet sera donc déterminé par le numéro inscrit sur mon ticket. Un tableau de bord est installé au-dessus du chauffeur, visible par tous les passagers, il indique le prix du trajet au fur et à mesure du déplacement. Je savais que mon trajet couterait 500 yen. Quand j'ai vu que la somme correspondant au ticket numéro 1 était dans la zone des 500 yen, j'ai su que mon arrêt n'était pas loin. Dans le bus, on entend le nom de toutes les stations en anglais avec des commentaires "correspondance avec le métro ..." "cet arrêt dessert Kinkakuji...". Cette ligne de bus, précisément, dessert Kinkakuji, Ninnaji, Ryoanji. Pendant les 3/4 du trajet, on est en ville puis on est dans la forêt et on circule sur des petites routes. Le trajet est très joli.

Sur le site japan-guide.com, j'avais lu que le meilleur arrêt pour le site Kozanji était Toganoo (l'arrêt juste après Takao), puis que les 2 autres temples étaient accessibles à pied.

1 heure après le départ de la gare, j'arrive à l'arrêt Toganoo. Les signalisations sont très précises. J'atteins très facilement le premier des 3 temples que je souhaite visiter : Kozanji ou "temple de haute montagne". Je paie 500 yen de droit d'entrée pour le temple et 600 yen pour voir ... ce qui est considéré comme le premier manga. Je vous en parlerai dans quelques minutes.

Extrait du site japan-guide.com :

Kozanji Temple dates back to 774 and is recognized as a World Heritage Site. Inside Kozanji, visitors can see what is considered Japan's first manga, a scroll depicting animals in a satire of the court life of the Heian Period. In another first, Kozanji claims to be the original site of tea cultivation in Japan. The original tea plantation has recently been restored for visitors to see.

ce qui peut se traduire par :

Kozanji est un temple bouddhiste créé en 774, il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. A l'intérieur du temple, les visiteurs peuvent voir ce qui est considéré comme le premier manga japonais (appelé Chōjū-giga), un rouleau présentant une satire de la vie à la Cour à la période Heian, à partir de dessins d'animaux. Kozaniji se réclame comme étant le site original de la culture du thé au Japon. La plantation de thé d'origine a été récemment restaurée pour être présentée aux visiteurs.

Pour lire des informations complètes sur le Chōjū-giga, vous pouvez vous référer à Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%8Dj%C5%AB-giga

Voici ce fameux premier "manga". Au début, j'avais trouvé un peu cher les 600 yen dépensés pour voir ces rouleaux mais je n'ai pas regretté car j'ai pu visiter un joli bâtiment et ces rouleaux sont vraiment charmants.

Pour les voir en plus grande taille, cliquez sur la première photo de la galerie puis sur les flèches de défilement qui s'affichent à l'écran.

Le temple possède de nombreux trésors nationaux du Japon et des biens culturels importants. Ne vous laissez pas trop impressionner par ces jolis mots. Il y a tellement de trésors nationaux et de biens nationaux importants.

La lumière du jour était exceptionnelle et les nombreuses ouvertures du bâtiment sur la nature, la forêt, les feuillages d'automne, le jardin ont fait de cette visite un moment que j'ai beaucoup apprécié. Je suis restée longtemps dans ce bâtiment.

Quelques photos vous présentant le bâtiment Sekisui-in - construit à l'époque de Kamakura dans le style Irimoyazukuri, avec toit en bardeau à quatre versants où sont exposés ce manga, des trésors nationaux ou biens culturels importants dont Kegon-shū Soshi Eden - créé durant la période Kamakura, ce rouleau peint représente les vies des fondateurs coréens Kegon, Uisang (en) et Wonhyo.

Des photos du jardin entourant ce bâtiment :

Vous aurez compris que Kozanji est un temple qui regorge de jolies choses à voir. En dehors du temple principal, on accède à d'autres temples dans la forêt. En automne, cette promenade est particulièrement ressourçante et calme. Je n'ai croisé que quelques rares personnes, 10 tout au plus pour l'ensemble de la balade.

Je conseille vraiment cette promenade à Takao et cette visite de 3 temples.

Le prochain article sera relatif au second temple que j'ai visité : Samyoji.

Bonne soirée,

Annie

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • DSC01714
  • DSC01715
  • DSC01717
  • DSC01718
  • DSC01719
  • DSC01720
  • DSC01721
  • DSC01722
  • DSC01723
  • DSC01659
  • DSC01710
  • DSC01727
  • DSC01730
  • DSC01731
  • DSC01733
  • DSC01734
  • DSC01738
  • DSC01741
  • DSC01742
  • DSC01743
  • DSC01744
  • DSC01746
  • DSC01750
  • DSC01751
  • IMG_0470
  • IMG_0472
  • IMG_0473
  • IMG_0474
  • DSC01662
  • DSC01663
  • DSC01673
  • DSC01677
  • DSC01688
  • DSC01754
  • DSC01755
  • DSC01757
  • IMG_0460
  • IMG_0484
  • IMG_0487
  • IMG_0489
  • DSC01675
  • DSC01758
  • DSC01760
  • DSC01763
  • DSC01764
  • DSC01765
  • DSC01766
  • DSC01769
  • DSC01771
  • DSC01772
  • DSC01777
  • DSC01778
  • DSC01779
  • DSC01780
  • IMG_0495

Découvrez les autres articles de annie

Commentaires

Osprey
25 Décembre 2013
08:03

Hello Annie,
Cet article m'a plu. J'ai tout de suite accroché lorsque j'ai lu "village charmant" "calme" et "rares personnes". Je pense que pour la prochaine fois je vais préparer mon voyage et privilégier une région particulière pour voyager à l'intérieur.
Les photos du bâtiment d'habitation sont magnifiques et la lumière bien utilisée pour faire ressortir l'habitat. Les grenouilles et lapins sont marrants ^^ dans le manga.
Je prend donc note du conseil de visite autour de Kyoto.
Merci

25 Décembre 2013
13:48

Bonjour,
Joyeux Noël :)
Oui c'etait vraiment un très joli village avec des lumières d'automne particulièrement belles.
Le fameux manga était drôle et j'ai fait en sorte de photographier tout le rouleau qui n'est pas bien grand mais très joli.
Bonne journée,
Annie

Ajouter un commentaire