Automne 2013 - Kyoto - Kokedera (ou Saiho-ji), le temple des mousses

Je me suis rendu compte, ces derniers jours, que j'avais pris des photos quasiment identiques à celles que Gaël avait mises en ligne dans son article sur Kanpai. C'est un pur hasard et je promets que je n'ai pas triché. Il faut avouer que l'histoire des chaussures, entre autres, invite tout de suite à la prise de photos. Gaël vous donnera dans cet article toutes les consignes pour effectuer vos réservations bien en amont de votre voyage. Mon amie japonaise avait effectué la réservation pour moi, je n'ai pas eu à accomplir toutes ces nobles tâches.

http://www.kanpai.fr/japon/koke-dera-temple-des-mousses-kyoto.html

-----

Bonjour,

Mardi 3 décembre, je prépare ma valise qui partira ce jour-là par Takuhaibin vers l'aéroport de Narita, à Tokyo où je prendrai mon avion le vendredi midi suivant. L'auberge de jeunesse, Ks' House, s'occupe de tout. Je n'aurai plus qu'à régler la facture en fin de journée (je paierai 1.990 yen - 15 euros environ - pour une valise de 13 kilos, soit 1.370 yen pour la valise et le complément pour des frais complémentaires de livraison vers l'aéroport). Remarquez que, pour une livraison de Kyoto à l'aéroport de Tokyo, il a fallu compter 3 jours pleins.

Je retrouve mon amie Reiko à Schichijo à midi. Nous prenons le train de la ligne Keihan vers Schijo puis le train de la ligne Hankyu à Kawaramachi en direction de Katsura (ville connue pour la villa impériale Katsura). Nous prenons ensuite un taxi vers Kokedera, le "temple des mousses", un temple bouddhiste zen situé à l'Ouest de Kyoto.

Mon amie a effectué les réservations depuis le Japon, cela m'a évité d'envoyer une lettre avec une carte-réponse. Elle m'indique qu'il est plus facile pour elle de visiter ce temple si elle accompagne un visiteur étranger, il s'agit de sa première visite dans ce temple. En revanche, pas possible pour elle d'être accompagnée de toutes ses amies japonaises et de venir avec moi, unique étrangère.

Nous arrivons à l'entrée avant 13 heures, heure de notre réservation. On nous demande de présenter la réservation puis nous entrons dans ce splendide jardin et dans le bâtiment principal où nous allons régler les 3.000 yen de droit d'entrée (22 euros environ, le prix le plus élevé de tous les temples que j'ai visités au Japon). Avant d'entrer dans le temple, nous devons enlever nos chaussures et mettre des petits chaussons.

Nous pénétrons dans une grande pièce où nous attendent 3 moines bouddhistes. Nous sommes assis par terre (si possible, dans la position du Lotus, ou assis sur nos talons mais je ne réussis pas à adopter ces positions), chacun près d'une petite table sur laquelle sont posés un grand papier vierge et une plaquette rectangulaire en bois. A la droite du papier, se trouve un petit réceptacle avec un peu d'eau, un bâton encreur et un pinceau du type des pinceaux utilisés pour la calligraphie. Sur la table, on trouve un autre papier sur lequel sont écrits des soutra en kanji et en caractères japonais. Le moine commence à réciter les prières, accompagné de ses deux assistants. Les participants récitent en même temps que lui. Mon amie me dira plus tard qu'il s'agit d'une langue ancienne et qu'il lui est difficile de lire aussi vite que les moines. Nous prenons ensuite de l'encre pour écrire un vœu sur la tablette en bois. Il semble qu'à l'origine il était souhaitable d'écrire en caractères japonais ou avec des kanji mais on peut désormais écrire dans sa propre langue. Je ne comprends pas trop comment utiliser l'encre. Mon amie Reiko m'explique : il faut frotter fort le bâton d'encre sur le support humide sur lequel se trouve un petit fond d'eau - pour créer de l'encre liquide. Ensuite, on trempe son pinceau et on fait ... au mieux. J'écris en français en m'appliquant mais cela bave sur la plaquette de bois. Mon amie a écrit en japonais et c'est très beau. Au verso de la plaquette, on écrit son nom et son pays. Nous portons notre plaquette de bois devant l'autel et nous prosternons devant Bouddha. Je dépose une offrande, comme le font tous les participants (et comme ils le font dans tous les temples et sanctuaires). Certaines personnes restent beaucoup plus longtemps et recopient les soutra sur la grande feuille de papier blanc. Je passe près de l'endroit où des porte-bonheurs, livres et divers objets sont en vente et m'achète un porte-bonheur "pour la famille" (il en existe pour de multiples occasions : pour la santé, pour les voyages en voiture, pour la réussite aux examens, pour la famille donc). C'est l'une des choses les plus surprenantes quand on arrive au Japon : le nombre d'objets en vente dans les temples et sanctuaires.

Après cette partie spirituelle, nous récupérons nos chaussures et pouvons nous promener à notre gré dans le grand jardin. Nous avons bien fait de prendre notre temps car tous les visiteurs ont quelques longueurs d'avance et nous sommes pratiquement seules dans les allées. J'ai compté que, pendant la célébration, il y avait environ 250 personnes.

Contrairement aux villas impériales Shugakuin et Katsura, nous avons quartier libre et aucun guide ne nous accompagne. Munies de notre plan, nous nous promenons. C'est très simple. Les photos que vous verrez au bas de cet article vous permettront de vous rendre compte de l'atmosphère qui se dégage de ce grand jardin où figurent quelques maisons de thé et portails menant à des petits temples. Il faisait un temps magnifique et, en ce 3 décembre, vous verrez que les arbres et leurs feuilles étaient encore splendides. Comme son nom l'indique, le "temple des mousses" est réputé pour sa multitude de mousses différentes (120 types de mousses). Il est réparti sur 2 niveaux : le niveau du haut de style karesansui, le niveau du bas de style classique avec des promenades qui s'articulent autour d'un étang ayant la forme du caractère chinois Shin, signifiant "coeur".

Mon amie avait revêtu l'un de ses kimono. Il lui faut environ 1 heure 30 pour s'habiller. A chacun de mes séjours, elle met un kimono pendant 1 jour ou 2. Cela convient parfaitement aux jolis paysages et elle sait que cela me fait plaisir. Nous avons croisé deux jeunes femmes habillées en kimono qui étaient venues avec un photographe pour se faire prendre en photo.

Notre visite a duré quasiment 2 heures. Nous avons vraiment pris le temps de profiter de ce superbe paysage, très harmonieux.

Pour rentrer à Kyoto, nous avons pris un autre moyen de transport, le bus n° 73 dont le terminus est Kokedera, qui passe par Arashiyama pour terminer son parcours à la gare de Kyoto (pour 270 yen). C'est pratique car on comprend mieux où se situent les sites les uns par rapport aux autres, ce n'est pas cher mais il ne faut pas être pressés et il faut vraiment noter les horaires des bus. Le trajet dure environ 1 heure.

Le soir, je suis allée acheter mes billets de train Kyoto - Narita avec correspondance à Shinagawa pour prendre le Narita Express et atteindre l'aéroport de Narita sans passer par la gare de Tokyo (la correspondance est rapide et on évite de se promener trop longuement dans la gare de Tokyo). J'avais noté mon itinéraire repéré sur Hyperdia et ai pu régler en carte bleue. Je n'avais pas pris de JR Pass qui n'était pas intéressant pour mon voyage de 3 semaines et ai pu voyager en utilisant le Shinkansen Nozomi.

Bonne soirée,

Annie

PS : Si je faisais un hit-parade, je mettrais en premier Shugakuin villa, en second Katsura villa et en troisième Kokedera même s'il est magnifique.

----

Et maintenant, des photos. Pour les voir en plus grande taille, cliquez sur la première photo de la galerie puis sur les flèches de défilement qui s'affichent à l'écran.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • DSC01551
  • DSC01552
  • DSC01550
  • DSC01577
  • DSC01554
  • DSC01555
  • DSC01556
  • DSC01557
  • DSC01559
  • DSC01563
  • DSC01569
  • DSC01571
  • DSC01572
  • DSC01574
  • DSC01577
  • DSC01580
  • DSC01585
  • DSC01589
  • DSC01595
  • DSC01596
  • DSC01599
  • DSC01603
  • DSC01606
  • DSC01607
  • DSC01608
  • DSC01610
  • DSC01611
  • DSC01612
  • DSC01621
  • DSC01622
  • DSC01624
  • DSC01627
  • DSC01630
  • DSC01637
  • DSC01645
  • DSC01646
  • DSC01647
  • DSC01648
  • DSC01654

Découvrez les autres articles de annie

Commentaires

Sabrina-Voyager au Japon
17 Décembre 2013
18:34

Quelles magnifiques photos ! Avec les jolies couleurs des arbres en plus...
Je me suis rendue au Kokedera en octobre dernier mais il pleuvait beaucoup ce jour-là (ils nous ont d'ailleurs "prêté" un parapluie pour la visite qu'ils nous ont finalement laissé à la fin). Même sous la pluie, j'ai trouvé le jardin très charmant. C'est vrai que ça revient assez cher comme visite comparé aux autres temples mais ça vaut le détour.

17 Décembre 2013
18:49

Bonsoir Sabrina,
J'ai eu de la chance de bénéficier d'un temps magnifique pendant quasiment toutes les 3 semaines. Comme il n'a pas beaucoup plu et que le vent n'a pas beaucoup soufflé, les feuilles sont restées très longtemps dans les arbres. C'etait un enchantement.
Les rayons du soleil ont donné une jolie lumière à travers les arbres. Le reste c'est la chance, par exemple que ces jeunes femmes en kimono se soient trouvées là.
Bonne soirée,
Annie

Alec
07 Janvier 2014
05:10

Bonjour,

Ce sont de magnifiques photos que vous avez prises. Je me suis même surpris à trouver les feuille des arbres rouges et oranges très belles (je ne suis pas un amateur des couleurs de l'automne, car ça me fait trop penser à l'hiver qui arrive). Bref, magnifique!

07 Janvier 2014
09:03

Bonjour Alec,
L'automne au Japon est une magnifique saison. Certains préfèrent même l'automne à la saison des cerisiers en fleurs.
Pour les Japonais, cela donne lieu au même enthousiasme, tellement la nature est magnifique. La météo est souvent clémente et il fait souvent moins froid qu'au printemps.
Bonne journée,
Annie

Alec
07 Janvier 2014
18:18

Rebonjour,

C'est magnifique, mais ce que j'ai oublié de dire est que je vis au Québec donc pour mois les couleurs de l'automne me font penser à la neige et le froid et présentement il fait très froid on vient de traverser plus d'une semaine à -50c. Reste que ce sont de magnifiques photos. Pour la température, personnellement je préfère les chaleurs élevées : je ne sens presque pas le chaud.

07 Janvier 2014
18:28

Bonsoir,
Pour vous les températures au Japon seraient élevées car en automne elles étaient de l'ordre de 13 à 23 degrés dans la journée. En revanche, il faisait plus froid en fin de soirée et la nuit.
Je n'ai jamais connu des températures comme -50 !!! Cela doit être infernal...
À Paris en ce moment il fait environ 12 degrés dans la journée, nous n'avons pas encore connu de températures froides.
Bonne soirée,
Annie

Alec
07 Janvier 2014
21:01

Bonsoir,

Vous voyez, présentement il fait froid partout au Canada et sur 60% des États-Unis. Il fait plus froid dans l'Est des États-Unis qu'en Alaska à certains endroits. Il faisait -7c en Floride ce matin. On bat des records partout depuis 2 semaines. Ici on a eu le droit à des -50c, beaucoup de vent et beaucoup de neige et ce en même temps. Tout reviendra à la normal samedi.

Présentement, beaucoup de vols et des trajets de train sont annulés.

Pour ce qui est des températures en été il arrive qu'il fait 40c. C'est arrivé en juillet dernier pendant une semaine malheureusement je me suis brûlé en m'endormant dehors sans écran solaire. Pour les températures du Japon à l'automne ça semble très enviable un 20c en novembre je n'ose pas imaginer à quel point cela doit être agréable!!

Ajouter un commentaire