Neko café

Prendre le café avec des chats au Japon

Le "Neko Cafe" (qui signifie "café chat") est une expérience que nous n'avions encore jamais décrite sur Kanpai. Phénomène japonais en explosion depuis environ cinq ans, il remporte un tel succès que le concept s'exporte hors des frontières du Japon. À notre avis, on devrait pouvoir trouver de ces "cat cafés" d'ici peu en France, notamment à Paris.

Celui que nous avons testé se trouve à Tokyo, dans le quartier d'Ikebukuro. "Nekorobi", c'est son nom, se trouve à moins de cinq-cents mètres de la station de métro (sortie est). Mais vous pourrez trouver d'autres Neko Cafés assez facilement dans les quartiers fréquentés de la capitale japonaise, tels que Shibuya, Shinjuku ou autres.

En entrant on se déchausse, on se lave les mains et on choisit sa commande : boissons pour vous (assez peu de choix) et éventuellement de la nourriture pour donner aux chats. Le paiement se fait en ressortant, également en fonction du temps passé dans l'établissement.

Le Neko Café est évidemment le royaume des chats, d'ailleurs le guide pratique explique clairement les bonnes manières à respecter en présence des bestioles :

  • ne pas courir derrière les chats
  • ne pas les serrer / les retenir s'ils ne le souhaitent pas
  • ne pas les réveiller ou leur faire peur en parlant trop fort
  • ne pas utiliser le flash des appareils photo

Du coup, l'ambiance est très zen et reposante. Les chats déambulent dans la pièce à leur gré, pas mal de petits recoins et accessoires leur sont dédiés (arbres, paniers en hauteur, jeux, lampes à UV) et on vient au Neko Café presque plus pour le calme général créé par la présence des chats, que pour eux en tant que tel. L'éclairage et la musique d'ambiance vont dans ce sens.

D'ailleurs, les chats ne sont clairement pas la seule attraction sur place et on peut également y passer un moment pour lire des manga, magazines ou aller sur Internet. La population sur place est principalement constituée de jeunes adultes qui viennent en groupe ou pour un デート date, c'est à dire un rendez-vous galant.

Le contraste avec la vie à cent à l'heure d'un quartier comme Ikebukuro se ressent en sortant du Neko Café, lorsqu'on s'aperçoit avoir passé une parenthèse pleine de zénitude au sein même d'une ville aussi tentaculaire que Tokyo.

Les Neko Cafés menacés de fermeture ?

Note de mai 2012 -- Une nouvelle loi japonaise devrait obliger la fermeture des Neko-cafés à 20h. De nombreux clients étant habitués à venir le soir, il est possible que certains établissements ferment à cause d'une baisse de leur chiffre d'affaires.

L'AFP annonce qu'après de longues pressions de la part des associations de défense des animaux, relayées par 155.000 requêtes individuelles, le Ministère de l'Environnement japonais a fait voter une loi selon laquelle les chats ne pourraient plus être exposés à partir de 20h. Cette loi devrait entrer en application dans le courant de l'année 2012.

Ce qui est d'abord visé par les associations protectrices des animaux, c'est la façon de présenter en particulier les chatons et chiots dans des cages en verre, dans le but de les vendre. Selon les remarques formulées, les bêtes sont soumises à un stress intense, sous un éclairage trop fort jusque tard dans la nuit, loin des conditions de leur habitat naturel.

L' "exploitation" des chats dans les Neko-cafés est une conséquence collatérale, probablement la plus marquante du point de vue des étrangers, qui entrera malgré tout en vigueur. En effet, ces établissements fermaient pour la plupart entre 22h et minuit, et pour cause : selon certains gérants interrogés, jusqu'à 80% de leur clientèle est constituée de salariés, qui ne peuvent venir se relaxer que dans la soirée.

Par voie de conséquence, il est probable que d'ici fin 2012 / début 2013, soit quelques mois après l'entrée en vigueur de la loi, plusieurs des 150 Neko Cafés du Japon soient obligés de mettre la clé sous la porte, à cause d'un chiffre d'affaires en berne. Pourtant, ils correspondent à une vraie demande, notamment dans les grandes villes comme Tokyo et Osaka, où il est compliqué d'avoir un chat en appartement (pour des questions de superficie et/ou de réglementation dans les immeubles).

À l'annonce de cette décision, beaucoup de voix se sont élevées pour la remettre en question. Pour avoir nous-mêmes passé du temps dans un Neko Café, nous devons avouer qu'elle semble un peu excessive. En effet, comme décrit plus haut, les règles sont très strictes : on enlève ses chaussures et on se lave les mains en entrant, il est interdit de courir, crier, réveiller ou faire peur aux chats, utiliser le flash des appareils-photo ou encore de les solliciter s'il ne le souhaitent pas. Et vu le calme du caractère japonais, on sait que le réglement est globalement très respecté.

D'autre part, il est bon de rappeler qu'il y a beaucoup de chats errants au Japon, dont un certain nombre sont manifestement malnourris voire malades. Nous pouvons douter que leur condition puisse être comparée avec celle dans les Neko Cafés qui disposent de tout le confort, le respect, l'espace et les accessoires adaptés.

D'ailleurs, la plupart des félins dorment pendant la journée, et le soir les lumières se tamisent, surtout qu'il s'agit des plages horaires où les chats sont plus en forme. On calcule même parfois leurs horaires "publiques" pour les isoler dans une pièce à part lorsqu'ils atteignent un certain nombre d'heures. Combien d'employés au Japon peuvent prétendre à ce genre de pauses syndicales ?

D'autres contestations sur Internet mettent en parallèle les efforts des associations de défense des animaux contre les Neko Cafés, avec la faible énergie développée autour des quotas de pêche d'espèces menacées comme le thon rouge ou la baleine. Chacun voit midi à sa porte.

Au printemps 2016, la boutique "Neko no Te" à Sumida (Tokyo) a ainsi été fermée pour héberger une soixantaine de chats dans environ 30m2 et laisser échapper une odeur d'excréments.

---

Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez profiter d'un Neko Café, nous ne saurions que trop vous encourager à le faire lors de votre prochain voyage au Japon.

Et pendant ce temps, on apprend qu'une Japonaise vient d'ouvrir le premier "bar à chats" en Europe, à Vienne.

-- Note : depuis septembre 2013, il existe effectivement un "café des chats" à Paris 3.

Notez cette destination
4.77/5 (35 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Neko café

  • neko-cafe-japon-chats
  • neko-cafe-ikebukuro
  • neko-cafe-nekorobi
  • neko-cafe-regles
  • neko-cafe-chat-japonais
  • neko-cafe-chats-japon
  • neko-cafe-chat
  • neko-cafe-chats-japon1
  • neko-cafe-japon-chat
  • neko-cafe-chats
  • neko-cafe-nekorobi-ikebukuro
  • neko-cafe-japon
  • neko-cafe-manga
  • neko-cafe-chats-japonais
  • neko-cafe-internet

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Neko café

Carte des Neko Cafés au Japon

Destination non accessible avec le JR Pass

Tarif

Selon les établissements.

Exemple de Nekorobi, visité pour cet article :

  • Première heure : 1.100¥ (~9,67€) en semaine / 1.300¥ (~11,43€) le week-end
  • Chaque quart d'heure suivant : 250¥ (~2,20€) en semaine / 300¥ (~2,64€) le week-end
  • Tarif 3h (uniquement en semaine) : 2.400¥ (~21,10€)

Jours et horaires d'ouverture

Autorisés à ouvrir jusqu'à 22h (contrairement aux autres "magasins" d'animaux qui doivent fermer à 20h)

En japonais

猫カフェ (neko-cafe = "café à chats" ou "bar à chats")

猫喫茶 (neko kissa = "salon de thé à chats")

Hébergement à Neko café

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Cuisine japonaise

Découvrez les confiseries japonaises (5% de réduction)

Thématiques associées

Ressources

Site officiel de Nekorobi (en anglais)

Il semblerait que Kanpai leur envoie du monde !

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guide de conversation audio au Japon

Guides pratiques pour Neko café

Que voir depuis Neko café (À travers le Japon)