xxxHOLiC movie - A Midsummer Night's Dream

Encore un titre fidèle à la tradition japonaise des complications épistémo- (pas toujours) -logiques. Pour simplifier, prononcez « Cross Holic » et pensez aux quatre donzelles de CLAMP pour visualiser le topo. Un peu de Card Captor Sakura, une pincée de Chobits, un personnage de Magic Knight Rayearth, mais surtout du X et du Tôkyô Babylon font de ce xxxHOLiC ce qu’il est : un (presque) long métrage d’animation inspiré du manga éponyme et couplé avec Tsubasa Chronicle. J’avoue, pour les néophytes, il y a plus simple. Bref, tout cela contentera indubitablement les fans des CLAMP, mais en tant que one shot animé, que vaut-il ?

L’on retrouve donc une technique très propre, mixte du style CLAMP (nous y reviendrons) et des performances de la Production IG. Les décors sont très jolis, variés et fouillés, utilisant de belles couleurs. Curieusement, les personnages ne font pas tâche, d’autant que le studio a eu l’intelligence de ne pas les incruster sur les séquences en image de synthèse. Ce recours à la 3D ajoute du mouvement à une animation sinon rigide, au moins très fixe. Dans l’ensemble, sur le plan de l’animation pure, xxxHOLiC est une réussite dans la simplicité, varié mais sans fioritures.

L’on retrouve donc notre brochette de personnages caractéristiques : androgynes et élancés, accompagnés de cette petite bestiole volante kawaii tout droit sortie de MKR. Les protagonistes sont rassemblés dans un manoir sans trop savoir pourquoi, un peu à la Thir13en Ghosts ou Saw II (deux références bien moisies, oui oui). C’est toutefois l’occasion pour les quatre CLAMP de mettre en scène un monde toujours aussi féministe : les femmes mènent la danse, possèdent des pouvoirs et sont plus grandes, alors que les hommes restent des abrutis et/ou leurs servants. Quelque part, lorsque les capacités d’une femme sont proportionnelles à sa profondeur de bonnet, c’est un petit contre-pied au monde très cliché de la japanimation, qui mérite d’être souligné.

Alors oui, xxxHOLiC manque parfois un peu de rythme (en particulier dans les moments où Watanuki se promène), mais l’ambiance est bonne et renforcée par une bonne musique d’accompagnement. Il s’avère finalement être un bon divertissement, rejoint dès le 6 avril prochain par une série animée dérivée. Mais là, je ne suis pas sûr de faire l’effort…

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • xxxholic01
  • Xxxholic02

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles