Xenosaga The Animation

Porter la grande Xeno-saga dans le monde de la japanimation n'était, à la base, pas chose aisée. L'accouchement a autant pu provoquer l'excitation d'une partie des fans, que la méfiance de certains autres devant la difficulté de l'ouvrage. Vite annoncée, vite sortie, la série laisse sur différentes appréciations. Car le générique de la série n'offre pas un incipit des plus attirants. YÛKI Nobuteru a pu laisser échapper son massacre des personnages en leur dessinant des visages tout bonnement affreux. Du coup, beaucoup d'entre eux ont perdu le peu de charisme qu'ils possédaient dans le premier épisode du jeu (cela vaut uniquement pour ceux sur lesquels le traitement SD rendait de manière catastrophique).

Un personnage comme Albedo, débordant de présence sur PlayStation 2, ne rappellera plus qu'un vague pervers de mauvais hentai. Bref, le chara-design s'avère tout aussi catastrophique que le reste des aspects techniques de l'animé : animation plutôt saccadée, couleurs simplistes et ne rendant pas hommage au choix sci-fi du jeu, aucune profondeur dans le dessin, etc. Il en va de même pour la musique, qui pour une sombre histoire de droits, n'a pas pu être portée de la console à la diffusion télé. Du coup, l'on se retrouve avec des compositions sans aucune saveur, lorsqu'elles n'écorchent pas les oreilles, à l'image du thème principal utilisé dans le générique puis de nombreuses fois samplé.

Globalement, l'animé reprend le scénario de son référent. Presque point par point puisque, d'une part, il zappe certains passages pour ajouter ici et là quelques détails peu intéressants et, d'autre part, il accélère franchement le mouvement et divise nettement le temps passé à raconter une si belle histoire. Le générique écrit "depuis Chikara e no Ishi", l'on peut donc penser que la première fournée d'épisodes sera consacrée au premier opus de la série. Devrait suivre la seconde saison consacrée à l'Episode II, etc.

Si Xenosaga The Animation fera, quelque part, le contentement de nombreux fans de Xenosaga, ils ne pourront que reprocher le manque d'investissement de TAKAHASHI, et le fait qu'elle soit confiée à des petits bleus de la japanimation qui n'ont pas su exploiter correctement un tel univers. La série vulgarise le scénario de Xenosaga alors que, selon moi, l'aventure doit se vivre de l'intérieur, se jouer, et être détaillée. Reste que tous les amateurs de l'univers, du moins ceux qui passeront outre ces quelques grosses déceptions, ne pourront masquer le contentement de retrouver leur série fétiche sur un support inédit.

Edition du 9/4/5 : Xenosaga The Animation s’est finalement arrêté à son douzième épisode, sur un épilogue assez différent de celui connu avec le jeu (entre autres : le combat contre Albedo a été complètement modifié ; ce n'est pas KOS-MOS qui sépare « Ten no Kuruma », mais une Kirchwasser). L'intégralité de Chikara e no Ishi aura donc duré quatre petites heures en animé. Tout a vraiment été expédié, mais les scénaristes se sont laissés une porte de sortie pour une éventuelle seconde saison.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Spartan
15 Février 2006
05:15

Tout à fait d'accord, il y avait pourtant une excellente base, et au final, on se retrouve avec un anime, on va pas dire mauvais puisque le fan de Xenosaga que je suis à réussi à trouver quelque passage presque attrayant, mais je le qualifierai au moins de quelconque. Yuuki, t'a-t-on cassé les doigts avant que tu ne commences le design ? Où est passé ton superbe travaille sur Lodoss par exemple ? Et le reste du staff, n'en parlons pas, entre les dessins qui varient d'un épisode à l'autre entre mauvais et pire, l'animation qui n'a rien de transcendant et le scénario raccourci à l'extrème, avec des scènes supplémentaires sans réel intérêt.

Personnellement, le seul point qui ne m'a pas déplu est la musique. A des années lumières des thèmes de Mitsuda (reviens !!!) mais je trouve que certains morceaux se laissent écouter.

Ajouter un commentaire