Tomb Raider Legend

Ça fait un bail que je n’ai pas eu l’occasion de diriger Lara Croft. Après avoir posé mes mains encore adolescentes sur le tout premier Tomb Raider sur PlayStation, j’ai fait un break avec Lara de… plus de dix ans. À une époque où Kanpai n’existait pas encore, j’ai lâché la série dès la fin de son premier opus, devant la médiocrité de ses suites. Miss Croft est depuis passée entre plusieurs mains, a perdu son équipe de développement originelle et même son créateur historique. Celui-là même qui lui a donné ses légendaires seins.

C’était sans compter le retour en fanfare de Crystal Dynamics qui s’est donné pour mission de redorer le blason de la belle aventurière. Pari réussi au final : la presse est quasi unanime au sujet de Tomb Raider Legend et pour cause, le titre mêle l’esprit original de la série en dépoussiérant allégrement la forme. A l’écran, cela se traduit par un habillage technique qui profite de la puissance next gen : effets de lumière en pagaille, textures léchées des architectures, mise en scène plus punchy avec des passages en QTE ou à la Matrix. Et surtout, un rythme de l’aventure plus soutenu (donc plus court) avec des environnements variés.

Oh, ce nouveau TR ne fait pas non plus dans le sans-faute : la maniabilité, bien que mise à jour, souffre toujours de quelques défauts de rigidité – à l’ancienne, pour le coup. De plus, Lara Croft, malgré sa britannique de voix suave et flegmatique, a encore l’air d’une prostituée. La rigidité du visage, ses lèvres pulpeuses et ses seins plus siliconés que jamais nous ramènent dans les années ’90 . Les plus pervers pourront se consoler en jouant à la poupée avec elle et ses multiples tenues qu’elle portera au cours du jeu.

S’arrêter sur ces quelques défauts serait malhonnête de ma part, au regard des efforts fournis par Crystal Dynamics pour faire de Tomb Raider Legend un vrai retour de la belle Lara. Bonne ambiance, level design souvent intéressant et bon esprit sont la marque de fabrique de cet épisode qui fait gentiment saliver vers sa vraie suite : Tomb Raider Underworld. À suivre !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

fr4nz
20 Janvier 2008
11:53

cet episode signe aussi le grand retour de Toby Guard, partit de chez Core Design apres la sortie du 1er épisode .... combinez-ca avec l'expertise de Crystal Dynamics, ça donne un jeu plus que sympatoche (enfin si on aime un tant soi peu les tomb raiders)

lydie
17 Mars 2008
21:02

Depuis quand les prostituées ont elles le visage rigide, les lèvres pulpeuses et les seins siliconés ?
J'ai écouté votre podcast Tomb Raider. C'aurait pu être intéressant si cela ne manquait pas un peu d'explication sur le pourquoi du comment sur le déclin de ce jeu (dommage).(d'ailleurs le lien avec la médiocrité des films est inutile)
Et je ne sais pas pourquoi les joueurs parlent de Lara Croft comme un vrai perso féminin fort etc...Pour moi, en tant que joueuse, ce perso me fait plutôt penser à un mec avec des gros seins et des gros flingues.D'ailleurs Lara Croft a été crée par des hommes pour des hommes.

Ajouter un commentaire