Super Monkey Ball Banana Blitz

Je suis très fan de la Dreamcast. À travers elle, je suis surtout nostalgique de la grande époque où Sega savait faire du jeu vidéo. Des jeux d’arcade bien branlés, faciles à jouer car ergonomiques et fun. Super Monkey Ball est l’un des rescapés de cette période. Prévu à l’époque sur Dream, il a été porté sur Cube et, avec lui, tout l’esprit de la marque. J’ai adoré ce jeu. Et depuis le temps que je n’y avais pas touché, je me suis dit que la version Wii pouvait me faire replonger.

Même si je suis régulièrement déçu par Sega ces dernières années, la série des Monkey Ball n’avait pas souffert de cette descente aux enfers. La version Wii, donc, ressemble comme deux gouttes d’eau aux précédentes versions. Des singes dans des boules, un scénario… ah non pardon, et un plateau que vous devez incliner. Wii oblige, c’est la Wiimote qui vous permet de contrôler le stage d’une main. Jusque là, rien de bien grave. Ah si… on perd juste toute la précision du stick analogique, qu’un poignet même souple ne pourra jamais reproduire.

Du coup, la maniabilité passe d’excitante à stressante. Les premiers mondes sont amusants mais les derniers, fatigants. Ne parlons pas des boss. Je ne sais pas d’où Sega les sort, mais pour casser le rythme de jeu, ils sont parfaits. Idem pour les mini-jeux, tous plus inutiles les uns que les autres. Je n’ose même pas aborder bouton A, qui sert maintenant à sauter. Encore un autre changement lumineux qui détruit toute l’appréciation du gameplay. À croire que les équipes de Sega ont fait un concours de l’idée la plus pourrie pour dénaturer une de leurs dernières bonnes séries.

Non décidément, Sega, tu n’en finis plus de me dépiter…

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles