Super Monkey Ball

Super Monkey Ball doit sa réputation principalement au fait qu'il soit le premier jeu de Sega sur Gamecube. Pourtant, au delà de cette petite révolution, Super Monkey Ball est un véritable bol d'air frais sur console, surtout à une époque où les jeux ont tristement tous tendance à se ressembler.

Si il ne fallait se baser que sur les graphismes, Super Monkey Ball pourrait être considéré comme un jeu moyen. La 3D utilisée, bien que très propre, n'est plus de toute première fraîcheur et l'on sent le simple portage sans améliorations de la Naomi à la NGC. Mais il serait dommage de s'en arrêter là, car sous son apparence un peu désuète, Super Monkey Ball est un des jeux les plus attachants qu'il m'ait été donné de jouer ces derniers temps. Que l'on soit seul ou entre amis, le pouvoir d'attraction diabolique de ce jeu agit instantanément. Le principe de base est simple : diriger un petit singe, prisonnier d'une boule, vers la fin du niveau en jouant sur l'inclinaison de l'aire de jeu et en évitant de faire tomber la boule hors du niveau, le tout dans un temps limité. Inutile de vous préciser que, en plus des chemins plus que tortueux, de nombreux pièges viendront vous barrer la route. La difficulté croît rapidement et la facilité éprouvée lors des niveaux Beginner et, dans une moindre mesure Advanced, cède sa place au nombreuses crises de nerf sur les hallucinants niveaux Expert. Cependant, malgré tout l'énervement, on y revient, encore et encore, pour passer au niveau suivant, toujours plus difficile.

A côté de cela se trouvent une poignée de mini-jeux, répartis entre les modes Party-Game et Mini-Game. Si vous tenez à passer de longues soirées entre amis devant votre console, c'est du côté du mode Party-Game qu'il faudra faire un tour. On y retrouve trois mini-jeux : Monkey Race ; Monkey Fight et Monkey Target. Les trois jouissent d'un concept d'une grande simplicité, rendant ainsi la prise en main immédiate et le fun est présent dès les premiers instants.

Le mode Mini-Game est lui aussi très intéressant, mais peut-être un peu moins amusant, car plus "sérieux". On y retrouve trois disciplines : Monkey Billard ; Monkey Bowling et Monkey Golf. Ces épreuves ne sont disponibles qu'une fois débloquées avec des points gagnés en mode solo.

Super Monkey Ball est vraiment une agréable surprise. Le genre de jeux qui ne payent pas de mine, mais qui s'avèrent être d'un intérêt à tout épreuve. Quel dommage cependant qu'il n'ait pas su trouver son public. Comme quoi, de nos jours, il est regrettable de constater qu'un bon concept ne suffit plus pour faire la différence…

Avis rapide

Proposé par Gael

Super Monkey Ball trouve parfaitement sa place dans la catégorie des jeux à l'intérêt dévastateur, malgré une qualité graphique discutable. De ces jeux dont les équipes de Sega conservent la recette, aux côtés de certains autres développeurs qui se font de plus en plus rares. Qui peut prétendre en effet réaliser un hit qui n'utilise aucun bouton en plus du stick analogique ? SMB est une petite perle de gameplay et d'intérêt, un des tout meilleurs jeux d'adresse, qui plus est parfaitement adapté à la GameCube et à son joystick. Et même si, dès l'obtention des continus infinis, même le mode Expert ne vous résistera pas (après quelques crises de nerf), on y reviendra toujours pour une petite partie en solo, ou en multijoueurs pour le plaisir de jeu qu'il dégage.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • Super Monkey Ball 0
  • Super_Monkey_Ball

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

James314
24 Août 2005
16:46

monki monki ! monkikiii !

note : seul l'utilisateur initié pourra comprendre ces quelques paroles pleines de sagesse

Ajouter un commentaire