Stand Up ! Drama

On continue notre voyage dans les bons dramas vieux de quelques années avec Stand Up !. Ce drama japonais en 11 épisodes date de l’été 2003 et a été diffusé sur la chaîne TBS. Vous vous souvenez d’American Pie ? Ou, dans le même genre, de l’assez trash Sex is Zero coréen ? Là, on a une lecture japonaise un peu plus prude (mais délurée) du thème de la virginité chez les ados. Quatre potes en dernière année de lycée cherchent à se dépuceler, qui avec une amie d'enfance, qui avec une prof sexy (Mochizuki-sensei, interprétée par Yumiko Shaku), qui avec sa petite amie, qui avec des femmes plus âgées, etc. Rires et réflexions en perspective.

Le premier point fort du drama, c’est son casting solide : le protagoniste, Ninomiya Kazunari, est l'un des leaders du groupe Arashi. C'est lui qui, avec Jun Matsumoto et Sakurai Sho, fait pleurer les midinettes avec sa soupe musicale. Et c'est aussi lui qui interprétait le pauvre au grand coeur dans Yamada Tarô Monogatari. Dans Stand Up, Ninomiya est accompagné de Yamashita Tomohisa / Yamapi (déjà vu dans Dragon Zakura, Proposal Daisakusen ou Ikebukuro West Gate Park), de Oguri Shun (un habitué des dramas, comme Hana Yori Dango ou Hanazakari no Kimitachi e) et enfin Narimiya Hiroki (vu à contre-emploi dans Nana, Orange Days ou Kisarazu Cat's Eye). Du côté de ces dames, c'est Anne Suzuki qui mène la danse, mais on reconnaîtra également Matsumoto Rio, Becky, Ueno Natsuhi et Murano Mia.

Bon, je vous passe la métaphore de bon goût sur le titre érectile, mais on sent aussi que l'équipe s'est amusée avec le double-sens. Les flèches ascendantes du générique par exemple, la répétition du titre parfois louche à des moments pleins d'ambiguïté offre à penser que ce n'est pas si innocent que cela. Comme d'habitude avec les Japonais, le sujet est traité avec beaucoup d'humour, mais donne à voir l'évolution de la société et des moeurs de leurs ados. Certes, on est loin de parler d'enjo kôsai (comme dans le dernier Murakami, Love & Pop) mais dans cette série faite par des jeunes pour les jeunes, on évite pas mal d'hypocrisie et mine de rien, elle aborde avec pas mal de retenue des sujets plus sensibles liés au sexe. Sans virer dans le psycho, tuto ou démago, Stand Up essaye également de traiter d'une certaine fracture entre les lycéens qui cherchent juste à baiser pour faire comme les autres et voir ce que ça fait, et leurs parents qui ne veulent pas les voir grandir à travers cette interdiction.

Sans grande prétention, ce drama Stand Up! offre pas mal de moments agréables et un bon esprit assez constant. Plein d'humour, il enchaîne les passages complètement délirants avec d'autres plus sérieux avec beaucoup de légèreté et de talent dans ses transitions. Mine de rien, on s'attache assez vite à cette petite équipe amusante et délurée. Stand Up s'attarde sur le sujet du sexe de manière assez frontale, ce qui n'est pas un mal dans cette culture assez perverse mais pas toujours très franche sur ce sujet. À voir comme un divertissement très récréatif et vaguement explicatif sur la quête sexuelle et amoureuse de la jeune génération japonaise.

Article intéressant ?
5/5 (2 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire