Serial Experiments Lain

Le treizième et dernier épisode de Serial Experiments Lain se ferme sur la fort désagréable impression qu'une série profitant de si bonnes idées de départ n'a pas été traitée avec tout l'intérêt dont elle aurait dû bénéficier. L'étonnant et finalement désagréable résultat en forme de méli-mélo qui restera dans les mémoires des spectateurs sera, je pense, celui d'un meting-pot parfois intelligent, mais trop souvent malhabile et inadapté. C'est peut-être là le problème majeur d'une série qui semble avoir voulu s'imposer aux amateurs habituels d'anime, alors qu'elle s'adresse plutôt aux pointus du marché niche amateurs des prises de tête genre Tron/Matrix en manque de réalité virtuelle à décrypter.

En tout cas, c'est bien l'impression qu'elle donne, au vu notamment du vocabulaire très typé jargon, de la technique incroyablement faiblarde et moins artistique que ce genre qu'elle a bien voulu se donner, et peut-être surtout sa négation en bloc d'une grosse partie des poncifs de la japanimation actuelle, vers lesquels elle se retourne maladroitement sur les deux derniers épisodes. En plein coeur des années '90, sortir des canons shônen/shôjo, sauvetage du monde contre strings ficelle, c'est justement d'un culotté que l'orgueilleux ABE Yoshitoshi ne s'est pas refusé. Tant pis ? Tant mieux ? Aucune idée ; je sais seulement que j'ai plus baillé devant Lain et ses applications schyzophrènes qui réfléchissent sur leur ego, que je n'ai bien voulu me triturer les méninges dans ce que j'ai catalogué subjectivement comme du vide animé.

De toute façon, c'est bien connu : un anime-fan, c'est con comme un balai, alors rendez-moi mon Dragon Ball !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ytreza
25 Décembre 2007
16:04

C'est impardonnable. Mais je sais pertinemment que l'on ne fait pas aimer les choses aux gens contre leur volonté, donc je ne tenterai pas de prouver que Lain est le meilleur personnage que j'ai vu dans un animé jusqu'ici (sachant que j'ai vu pas mal d'animés).

Kingsliver
27 Avril 2008
02:10

ralala ! pour ma part c'est tout l'inverse !
j'ai adoré du début à la fin ! me triturer l'esprit est plus une habitude chez moi, et c'est clair que les aspects philos-skizo sont bien présent.

quand au côté artistique, je l'ai également trouvé très présent de part son style graphique et ses plans.

l'animé est à voir deux ou trois foi avant d'en saisir toutes les attraits du scénario selon moi, car ce dernier est non seulement bourré de question, mais aussi des réponses à celle-ci quand on y regarde de près !

Masto
13 Avril 2009
15:48

Oula je trouvais ce site assez intéressant au départ, peuplé de bonnes critiques d'animes et tout, mais en voyant ça... 3/10 à ce que je considère toujours maintenant comme un pur chef d'œuvre de l'animation japonaise, Serial Experiments Lain.
Adios amigo je ne partage pas du tout le même point de vue sur coup-là.
Suffit de réfléchir un temps soi peu pour comprendre à quel point la série est intelligente, et pis la remarque : "De toute façon, c'est bien connu : un anime-fan, c'est con comme un balai, alors rendez-moi mon Dragon Ball !".
Ton cas n'est pas une généralité de toute évidence.

Ajouter un commentaire