SEGA SuperStars

Profitant de la vague "faisons tout et n'importe quoi avec l'EyeToy", Sega y va aussi de sa compilation de mini-jeux mettant en scène ses stars internes. Les grands noms comme Sonic ou les combattants de Virtua Fighter sont là, tout comme d'autres belles figures moins connues, mais tout autant vénérées comme Ulala et surtout NiGHTS. Il y a même Billy Hatcher qui usurpe un titre de "SuperStar". En tout, ce sont donc douze franchises quasiment toutes prestigieuses de Sega qui sont ici dérivées en jeux pour bouger son corps devant la télé.

Certains se rapprochent terriblement des jeux d'origine, alors que d'autres s'en éloignent relativement, comme Virtua Striker qui se limite à faire des têtes pour crever des ballons. Pas franchement stimulant. Heureusement, les jeux inintéressants ne sont pas nombreux. Excepté Virtua Striker, un Crazy Taxi assez éprouvant où il faut gesticuler et hurler pour espérer avoir un taxi ou un Billy Hatcher autant ennuyeux que le jeu dont il est tiré, c'est du tout bon. Ah, la partie Virtua Fighter n'est peut-être pas autant trippante que prévu, dans la mesure où elle nous impose les zones à frapper et les zones à protéger.

En dehors de ceci, voler avec NiGHTS, danser avec Ulala, arpenter les rues infestées de zombies de The House of the Dead ou effectuer un simili-Samba de Amigo sans maracas, le tout en bougeant son corps devant l'écran, ça le fait quand même. Ou du moins, ça le ferait si le jeu ne souffrait pas de certains problèmes de précision. Quoi de plus irritant que lever le bras pour faire "up" dans Space Channel 5 et que l'effet désiré ne se produise pas ? J'ai beau avoir réglé encore et encore mon EyeToy, rien n'y fait, le jeu ne répond pas toujours à 100%. Dès lors, l'amusement passe parfois trop vite à l'énervement.

De plus, si les mini-jeux auront beaucoup de charme pour ceux qui ont suivi, et aimé le parcours de Sega tout au long de ces années, ils risquent de déplaire à ceux qui découvrent. Je ne recommanderais donc pas cette compilation pour EyeToy à n'importe qui. Fans de Sega, faites-vous plaisir, ce n'est pas tous les jours que l'on retrouve autant de l'univers de cet ancien géant de la console sur une seule et même galette. Pour les autres par contre, jetez plutôt un œil du côté des deux volets d'EyeToy Play.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles