Resident Evil Revelations (test 3DS)

Alors que la longue et percutante bande-annonce de Resident Evil 6 a été dévoilée il y a quelques jours, Resident Evil Revelations débarque sur 3DS pour un épisode totalement inédit. On se retrouve aux commandes de Jill Valentine et Chris Redfield, entre autres, dans une aventure qui les mène principalement sur un bateau de croisière, évidemment infesté de zombies.

Le premier buzz de RE Revelations, c'est qu'il s'agit du premier jeu 3DS compatible avec le "Circle Pad Pro", un socle qui offre en extension à la console un deuxième stick analogique, ainsi que deux gâchettes supplémentaires. Mauvaise surprise au début : si l'accessoire est ergonomique, il s'avère d'abord pesant et peu confortable en situation de jeu. Ainsi affublée, la 3DS pèse facilement deux fois plus lourd que la PS Vita. Heureusement, on s'y habitue vite, mais cela confère tout de même à la dernière portable de Nintendo une sensation de bricolage très désagréable, qui nous rappelle les plus mauvaises heures du Mega-CD ou de la Nomad. Mais sans le Circle Pad Pro, Resident Evil Revelations est hiératique et semble étonnamment presque plus en retard que ne l'était RE Mercenaries. Avec, il s'agit d'un Bio Hazard à la jouabilité la plus récente, où l'on peut straffer ou encore tirer en marchant. Dont acte, mais vue la liste des jeux prochainement compatibles, vivement quand même l'E3 pour l'annonce d'une 3DS Lite.

Au niveau du jeu, Resident Evil Revelations est une bonne surprise. Il sait prendre le meilleur des évolutions vues dans les derniers épisodes de la série, mais également signer un clin d’œil général aux premiers opus, jusqu'à CODE : Veronica, qui ont érigé la saga au rang de culte. On se retrouve donc avec un titre à mi-chemin entre les RE PlayStation One et un jeu d'action plus récent. La progression se fait dans des couloirs, avec pas mal d'allers-retours ; on peut utiliser des coffres magiques ; les séquences de jeu sont courtes et variées ; quant au scénario, difficile de faire plus classique. Reste que l'ambiance générale est à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre. Ce n'est sans doute pas le Resident Evil le plus flippant, mais au casque, certains passages pourront procurer quelques frissons.

Parlons maintenant de l'aspect technique qui a fait couler beaucoup d'encre. Oui, Resident Evil Revelations est le plus beau jeu de la 3DS. Certains passages sont intéressants (mais peu impressionnent) et bien que les séquences cinématiques soient pour la plupart en images de synthèse, la 3D temps réel est de bonne facture. Maintenant, on reste à un niveau technique situé entre la PS2 et le GameCube, c'est à dire très loin de Resident Evil 5 et encore plus de la PS Vita. Comparer Uncharted Golden Abyss à RE Revelations met clairement ce dernier à l'amende et, avec l'excroissance Circle Pad, on a vraiment l'impression de jouer à un objet vieux de quelques années. C'est de la PSP en un peu plus propre. Et j'ose à peine vous parler des temps de chargement déguisés dans des sas, pendant lesquels déplacer le personnage ou la caméra est un calvaire sidérant de lag. Ou bien de l'absence totale de mouvements des lèvres lors des séquences doublées. Ou encore de l'absence d'analogie dans la profondeur 3D et sa simplification des textures. Revelations est parfois sidérant...

Avis, donc, aux joueurs : Resident Evil Revelations est beau et prenant, mais bardé de défauts collatéraux qui lui confèrent une drôle de position dans le paysage portable.

Article intéressant ?
4.33/5 (3 votes)

Galerie photos

  • resident-evil-revelations
  • rachel-resident-evil-revelations
  • circle-pad-pro-3ds
  • resident-evil-revelations-zombies
  • Resident Evil Revelations 3ds
  • Resident Evil Revelations Jill Chris
  • Resident Evil Revelations 0

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles