Rayman revient sur GBA. Après une éblouissante conversion du premier opus PSone sur la portable 32 bit de Nintendô, Ubi Soft remet ça en passant directement à l'épisode 3. Il fallait bien que cette version portable bénéficie du tapage réalisé autour des versions pour consoles de salon. Ce petit trou chronologique est cependant comblé par un scénario inédit, mélangeant allègrement éléments de Rayman 2 et 3 pour consoles de salon. Ne cherchez par contre pas trop d'originalité côté gameplay, puisqu'il reprend sans aucune gêne le côté plate-forme old school de Rayman, n'y apportant finalement que de nombreux nouveaux niveaux. Mais ce genre devenant de plus en plus rare aujourd'hui, l'on ne peut que se réjouir de la position "rétrograde" d'Ubi Soft. Cela se ressent d'ailleurs sur la difficulté du jeu, beaucoup plus élevée que dans les titres concurrents. Et oui, il va falloir se réhabituer à perdre des vies. Graphiquement, le jeu est tout simplement impressionnant, avec des décors riches et des couleurs éclatantes. L'animation ne souffre à aucun moment de la beauté des graphismes, et le jeu est ainsi un vrai régal à parcourir. Même si il ne révolutionne pas son monde Rayman 3 pour Game Boy Advance est une vraie réussite, à réserver peut-être toutefois de par sa difficultés aux acharnés de la plate-forme 2D.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles