PS Vita : mes impressions

N'ayant pas eu l'opportunité de me rendre ni à l'E3 ni au Tokyo Game Show cette année, je n'avais encore pas eu la chance de tester la prochaine PlayStation portable : la PS Vita. Et puisque tous ceux qui l'ont déjà essayée ne tarissent pas d'éloges à son sujet, j'avais hâte de poser mes mains dessus. C'était également l'occasion de savoir, puisqu'elle n'est pas zonée, si je la commande en import dès sa sortie japonaise le 17 décembre (jour de la Saint Gael, je dis ça je dis rien) ou si je patiente jusqu'au 22 février, date de la sortie dans le reste du monde à un prix de départ de 249€.

Rendez-vous était donc pris au Paris Games Week dont c'était la seconde édition seulement. Malgré un petit cafouillage entre les organisateurs du PGW et l'exposant PlayStation (chacun se renvoyant la balle pour savoir si la console serait accessible pendant la journée presse qui précède l'ouverture du salon), j'ai finalement pu tester la PS Vita sans avoir à supporter la foule. Par sécurité, j'avais quand même imprimé des invitations pour le salon public ainsi qu'un coupe-file, qui me permettraient d'y retourner sereinement si besoin ou envie.

Mais une session d'une demi-heure le jeudi m'a suffi pour tâter la console sous toutes ses coutures et tester quatre de ses jeux :

  • Uncharted Golden Abyss
  • Virtua Tennis 4
  • Rayman Origins
  • WipEout 2048

Je souhaiterais revenir plus en détail sur la PS Vita en tant que hardware. Avant d'attaquer, je voudrais préciser que je ne suis pas un très grand fan de la PSP : je n'ai jamais vraiment réussi à accrocher au produit, mais je ne suis pas un gros joueur nomade de toute façon. En revanche, en tant que console, la PS Vita a de sérieux arguments pour séduire et convaincre.

Pour toutes les caractéristiques techniques et spécifications, je vous renvoie vers l'article de l'ami Julien suite à l'annonce officielle de la PS Vita.

La première chose qui frappe sur PlayStation Vita, c'est son écran absolument somptueux. Sérieusement, il est saisissant à tous points de vue : par sa taille d'abord, puis sa luminosité OLED, sa qualité de résolution HD et la fluidité des animations qu'il affiche. Il est sincèrement époustoufflant et on se retrouve vraiment très proche d'une PS3 de poche. Côté tactile, pas grand chose à signaler en revanche : l'écran n'est pas multi-points donc pour moi, il s'agit plus d'un bonus qu'autre chose.

Ensuite, la PS Vita étonne par sa légèreté. Certes, la console est assez imposante en largeur, quoi que l'espace soit bien exploité et qu'elle s'avère finalement peu épaisse. Et il faut noter aussi que ces consoles d'essai étaient branchées, donc sans doute sans la batterie. Ce qui soulève forcément la question de l'autonomie, qu'on sait déjà assez faible, en particulier avec les accès Wi-fi / 3G activés. En tout cas, chapeau bas aux designers en l'état car c'est un plaisir de la tenir en mains.

Et c'est aussi ce point que j'avais hâte de tâter : le confort en situation de jeu. Car la PS Vita est pour le moins fournie, entre ses quatre boutons PlayStation, les Start / Select / Home, sa croix directionnelle, ses deux sticks analogiques, ses deux boutons de tranche, l'alimentation et le volume, son écran tactile et sa façade arrière qui l'est également, ses caméras frontale et arrière, son gyroscope, et ses multiples prises et ports. C'est encore une fois du beau boulot de design puisque la machine est plus agréable à prendre en main qu'une 3DS grâce à ses arrondis latéraux et deux zones incurvées au dos, pour placer les doigts.

J'étais inquiet également sur la prise en main des sticks car ils sont minuscules. Au final ils s'avèrent étonnamment bien placés et le grip fait correctement son travail de sorte que leur taille ridicule ne soit pas un trop gros handicap. La croix resserrée est amusante également ; je ne serai pas son plus gros utilisateur mais je pense qu'elle fera l'affaire, sauf peut-être pour les fans de jeux de combat (une relative constante sur consoles depuis un moment). En revanche, j'ai toujours un peu de mal avec les triggers qui semblent repris de la PSP et toujours aussi fragiles et peu précis, sans fonction analogique mais à la course très longue...

Vous l'aurez compris, globalement je suis sous le charme de cette PlayStation Vita. Reste évidemment à voir les jeux en situation finale, ainsi que le véritable planning de sortie dans les prochains mois. En effet, Sony et les éditeurs peuvent facilement céder aux sirènes des portages PS3 facile, or cette Vita a des atouts pour héberger beaucoup plus.

Je suis très tenté par l'import japonais, maintenant il n'est pas facilité par les vendeurs (et je ne parle même pas du modèle 3G) :

  • Play-Asia nous refait son cinéma de voleurs et place son tarif à partir de 500$...
  • Les autres boutiques d'import la proposent minimum à 35.000¥ (10.000 de plus que le prix japonais) mais avec le problème d'export de batteries. Et avec le cours du Yen en ce moment, ça ne vaut pas franchement le coup...

Et vous, vous souhaitez l'acheter ? Vous la prenez en import ou attendez sagement sa sortie officielle ?

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • ps-vita
  • ps-vita-rayman-origins
  • ps-vita-paris-games-week
  • ps-vita-uncharted
  • ps-vita-sortie

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

fr4nz
21 Octobre 2011
14:42

Ca me fait plaisir de lire un avis enthousiaste de plus :)
En ce qui me concerne, j'attendrais patiemment la sortie européenne... l'absence de Monster Hunter au lancement fait que je suis moins presser d'y jouer. Mais seront miens : uncharted, wipeout, dj max teknika,lumines, ... plus tous les jeux import sympa qui sont annoncé ... vive le zone free !!!!

Meilleurs Films
01 Novembre 2011
20:50

Perso, au même titre que la PSP à son époque, je vais l'importer : )

Jeyke
15 Novembre 2011
13:55

Vu le pauvre lineup de la psp...J'investirais avec prudence !

Ajouter un commentaire